Lundi 23 novembre 2020

SEXUALITE – La crise économique se répercute sous la couette des Italiens

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 12/01/2015 à 23:30 | Mis à jour le 12/01/2015 à 16:38

Que se passe-t-il au pays des latin lovers ? Une débandade généralisée semble s'installer sur la Péninsule. Exit les Rocco Siffredi à la libido exacerbée? Le motif : la crise économique selon une étude. Quoi qu'il en soit, les Italiens se mettent à consulter des sexologues et les pouvoirs publics s'emparent du problème.

Coup de mou au pays des latin lovers ! Nos voisins transalpins, qui subissent une forte crise économique depuis 2008, seraient également victimes d'une crise sexuelle. C'est ce qu'indique une étude de la Società Italiana di Urologia (Société Italienne d'Urologie) et de l'Associazione degli Ostetrici e Ginecologi Ospedalieri Italiani (l'Association des obstétriciens et gynécologues hospitaliers italiens) datant de 2013,  mais dont les effets font l'objet d'études plus approfondies ces derniers mois. Ce rapport qui met en lumière la baisse de la sexualité désigne donc la crise économique comme la cause principale à cette débandade généralisée !

Même si ce n'est évidemment pas la seule cause, le poids de cette crise pèse sur la libido des Italiens tout comme la routine, la dépression, l'alcool et le tabac. C'est donc l'incertitude du lendemain qui les éloigne d'une sexualité épanouie.

Dans les faits, 16 millions d'Italiens auraient des troubles sexuels. Selon l'étude, 8 millions d'hommes connaissent des problèmes de dysfonctionnement, d'érection, d'éjaculation précoce ou de baisse du désir. Chez les femmes, ce n'est guère mieux : 4 millions souffrent d'anorgasmie, un million de vaginisme et 2 millions auraient de moins en moins envie de faire l'amour. 

Augmentation de 15 % des visites chez les sexologues

Que faire alors pour enrayer le phénomène ? Lorsque le désir de l'autre disparaît, le divorce apparaît comme la solution, certes radicale et la plus rependue. Mais il y a un hic ! Divorcer coûte cher et si le problème de base est la crise financière, la solution devient alors le problème.

Du coup, les couples consultent. Les visites chez les sexologues auraient d'ailleurs augmenté de 15 % en cinq ans. Mais au pays des machos, la pilule a été dure à avaler pour les hommes. On touche là à leur masculinité historique. C'était sans compter sur ces dames qui ont trainé leur mari aux consultations.

Autre phénomène, celui des urgences du sexe ! Ces structures ont vu le jour à Naples et à Bari et, plus récemment à Milan et permettent aux couples de consulter un spécialiste moyennant le coût du ticket modérateur d'une vingtaine d'euros. Un projet similaire est à l'étude à Rome.

Pour preuve que le phénomène est pris très au sérieux, le ministère de la Santé a lancé l'année dernière une campagne publicitaire sur les problèmes d'éjaculation précoce, diffusée sur toutes les chaines de télévision. On y voit une allumette qui s'enflamme trop vite et une autre plutôt déçue.

Aurélien Bureau (Lepetitjournal.com de Rome) – mardi 13 janvier 2015

Crédits photo : Rocco Siffredi (capture d'écran youtube)

Retrouvez tous nos articles de la rubrique "En Italie"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et francophones de Rome !

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

SOCIÉTÉ

Le Pape François félicite Joe Biden

Alors que Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite, le Pape François a quant à lui tenu à féliciter Joe Biden pour sa victoire aux dernières élections présidentielles américaines.

Que faire à Rome ?

LITTERATURE

Des conférences dédiées à Virginia Woolf

L’incontournable autrice anglaise Virginia Woolf est au cœur de conférences littéraires organisées par la fondation Circolo dei Lettori ainsi que l’association Italian Virginia Woolf Society.

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet