Mercredi 24 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

15 mars: le jour où César fut assassiné!

Par Morgane Rubetti | Publié le 17/03/2019 à 15:27 | Mis à jour le 17/03/2019 à 15:31
20190315_194631 (1)

Organisée par le Gruppo storico romano, la reconstitution de la mort de Jules César autour du Largo Argentine à réuni plus d’une centaine de personnes, vendredi.  

Autour des rampes qui protègent le Largo Di Torre Argentina, riverains, badauds et touristes se sont rassemblés en nombre. Tous, la tête baissée scrute la scène qui joue en contre bas. Le sénat s’est réuni en présence de Marco Antonio, Catone et Cicerone. Il y est affirmé que César deviendra l’ennemi public numéro un s’il ne dissout pas ses légions. César a été mis en garde par Spurrina, un devin qui lui dit la fameuse allocution : «Cesare, tra lo sfarzo e la gloria, ti prega di guardarti dalle Idi di marzo» (César, entre le faste et la gloire, je vous mets en garde contre les Ides de Mars). 

Arrive alors Jules César. À l’intérieur de la curie, les conspirateurs lui font face. César est alors poignardé vingt-trois fois. C’était le 15 mars en 44 avant J-C. 

Pour finir la reproduction, un cortège funèbre est parti du Largo Argentina pour arriver Via della Salara Vecchia. Enfin, le cortège s’est rendu dans le forum romain et s’est arrêté près du Tempio del Divo Giulio. 

En 2012, des chercheurs du Centre supérieur de recherche scientifique espagnol (CSIC) avait découvert une structure de ciment à cet endroit. Ce premier témoignage matériel, d’après le CSIC, aurait été érigé par Auguste, petit neveu et fils adoptif de César, afin de dénoncer et condamner l’endroit où Jules César a été victime de ses ennemis. 

HxKLoYzO_400x400

Morgane Rubetti

Morgane travaille en alternance au Figaro.fr et étudie à l'ESJ Pro. Émerveillée par l'immensité et l'histoire de Rome, elle a choisi de faire son stage au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

Milan Appercu
LITTERATURE

Maurizio De Giovanni : Quand le crime passionnel laisse son empreinte

A l’approche de la parution de son dernier ouvrage, retour sur l’univers et les romans noirs de Maurizio de Giovanni, l’écrivain italien dont les ventes grimpent en flèche en France.