Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

[Vidéo] Au Grain de Sésame : l’autonomisation des femmes, par l’art

Au Grain de Sésame : l’autonomisation des femmes en difficulté, par l’artAu Grain de Sésame : l’autonomisation des femmes en difficulté, par l’art
Crédit DR
Écrit par Olivier Delagarde
Publié le 24 septembre 2018, mis à jour le 18 février 2021

Au grain de sésame est un lieu culturel fondé en 2007 par l’artiste plasticienne marocaine Asmae Benachir. Ce lieu rassemble plusieurs univers animés par la même vocation : le développement durable et le respect de l’environnement au Maroc.

 

Basé à Rabat, ce lieu culturel est un endroit unique offrant des formations artistiques écologiques aux femmes en situation difficile favorisant leur indépendance. Au grain de sésame est à la fois un espace de débat et d’échange interculturel, une galerie d’art exposant des œuvres d’art et un atelier de design et d’art écologique promouvant le patrimoine culturel marocain et l’artisanat local.

 

Cette entreprise sociale se veut un vecteur du développement du capital humain dans le domaine de l’art écologique et citoyen grâce à l’apprentissage, la formation et l’échange interculturel.

Au grain de sésame a lancé en 2016 le « Marché EcoBio » permettant de réunir mensuellement les producteurs bio et les créateurs écolo et visant à sensibiliser comportement environnemental responsable, et aussi à promouvoir toutes sortes d’initiatives écologiques locales.

 

« Notre entreprise marocaine a, d’autre part, remporté de nombreux prix tels que le SEED AWARD 2013, une initiative organisée par les Nations Unis pour l’Environnement » ou bien encore le Prix Museum Connect 2014-2015, organisé par l'Alliance des Musées Américains (AMM) et soutenu par le State Department, Service des Affaires Culturelles de Washington DC" nous explique Asmae Benachir.

 

Notre rencontre en images :

 

 

 

 

 

Infos :

www.augraindesesame.org

21 place des Oudayas – RABAT

info@augraindesesame.org

 

 

©2018 la Petite Presse Productions

 

 

olivier delagarde lepetitjournal.com casablanca rabat
Publié le 24 septembre 2018, mis à jour le 18 février 2021