Que faire à New York quand il fait très froid ?

Par Rachel Brunet | Publié le 18/01/2022 à 16:26 | Mis à jour le 19/01/2022 à 12:19
Que faire à New York

Les mois de janvier et de février sont les plus rigoureux de l’année à New York, et de façon absolue sur le nord de la côte Est américaine. Avec des ressentis qui descendent largement en dessous des moins dix degrés celsius, trouver des activités en intérieur ( et en plein omicron ) relève presque d’une question de survie. Alors, que faire ces deux prochains mois de grand froid, à New York ? La sélection de la rédaction sur une note très française et francophone.

 

Que faire à New York quand il fait froid ?

Aller au MET

Il est situé sur la célèbre portion de la 5e Avenue baptisée « Museum Mile » et, est une institution new-yorkaise. Le Metropolitan Museum of Arts (MET) propose à partir du 19 octobre 2021, des visites en français gratuites. Et à compter du 10 décembre 2021, une exposition temporaire intitulée « Inspiring Walt Disney, The Animation of French Decorative Arts ». Au programme, des châteaux roses, des canapés qui parlent et un prince transformé en théière : tout ce qui ressemble aux animations pionnières de Walt Disney Animation Studios inspirées de l’ambiance rococo parisienne. La toute première exposition du Met explorant le travail de Walt Disney, l’exposition met en avant la fascination personnelle de Disney pour l'art européen et l'utilisation de motifs français dans ses films et parcs à thème. Une ambiance française et non moins chauffée.

 

Que faire à New York ?

 

 

Voir des comédies françaises au FIAF

Du 11 janvier au 22 février, le FIAF de New York projette chaque mardi une comédie française sous-titrée en anglais. Pour le plaisir de se distraire dans la langue de Molière et pour commencer l’année en se marrant, Ciné Salon a préparé une série des dernières comédies françaises et francophones avec à l’affiche Catherine Frot, Audrey Tautou, Marina Foïs, Vincent Elbaz ou encore Blanche Gardin. À voir absolument !

 

 

 

Des artistes européens au Brooklyn Museum

Le 4 février 2022, le Brooklyn Museum lance une nouvelle exposition sur le thème de l’art européen des XIXe et XXe siècles. L’exposition « Monet to Morisot : The Real and Imagined in European Art » présente près de quatre-vingt-dix peintures, sculptures et œuvres sur papier. Cette nouvelle exposition met en lumière des artistes tels que Claude Monet, Camille Pissarro, Berthe Morisot, Francisco Oller, Henri Matisse, Pablo Picasso, Gabriele Münter, Yves Tanguy et Vasily Kandinsky. « Monet to Morisot : The Real and Imagined in European Art » explore l'influence profonde et continue de l'art européen moderne. Beaucoup de ces œuvres sont exposées ensemble à Brooklyn pour la première fois depuis 2016, date à laquelle elles ont commencé à faire une tournée aux États-Unis et en Asie dans le cadre de l'exposition « French Moderns: Monet to Matisse, 1850-1950 ».

 

Que faire à New York ?

Oeuvre de Claude Monet

 

Aller voir une exposition chez Richard Taittinger Gallery

« Started From The Body », le nom de la première exposition solo à New York de Charlotte Abramow. C’est à la Richard Taittinger Gallery, dans le Lower East Side que cette exposition, basée sur les représentations des femmes à travers un regard intimiste, a lieu jusqu’au 31 janvier. Désexualiser le corps féminin, c’est en ça que l’artiste Charlotte Abramow s’engage dans cette exposition « Started From The Body ». Tout part du corps, il faut bien l’avouer. Une image sexuée de la femme que l’on contemple — ou subit — au fil des pages de tous les magazines, de toutes les publicités. La femme réduite à un corps. Mais l’image d’un corps dans laquelle ne se reconnaissent pas une large majorité de femmes. C’est ce que l’artiste déconstruit au travers d’une série d’œuvres qui respectent l’authenticité du corps de chacune. Les imperfections intérieures et extérieures qui font d'un corps une beauté naturelle. Unique.Et c’est à découvrir absolument !

Que faire à new York

Œuvre de Charlotte Abramow

 

Greater New York, au MoMA PS1

Greater New York, actuellement au MoMA PS1 est une exposition collective rassemblant pas moins de 47 artistes vivant et travaillant dans la région de New York, dont l’artiste tunisienne Nadia Ayari — qui a d’ailleurs exposé à l’Institut du Monde Arabe, à Paris — revient pour sa cinquième édition. Retardée d'un an en raison de la pandémie de COVID-19, cette itération offre une représentation intime de la ville de New York, forgeant des liens entre des histoires souvent oubliées de la création artistique dans la ville.

Alors que New York émerge de la pandémie, l'exposition offre l'occasion de pleurer, de célébrer et de renouer avec les communautés d'artistes.

 

 

 

Lire en français !

En ce mois de janvier, plusieurs ouvrages défraient la chronique de la rentrée littéraire de janvier 2022. Aux éditions Flammarion, anéantir (sans majuscule à la demande de l’auteur) de Michel Houellebecq a déjà suscité quelques polémiques au sein de la scène littéraire. À découvrir chez Albertine.

Krasnaia de Raphael Enthoven est aussi sur le devant de la scène littéraire. Le philosophe décrit une société animale qui a fait table rase de la servitude attachée à la domesticité pour instaurer un régime ultradémocratique. Fondée sur une égalité obsessionnelle et sur une discussion permanente, cette société est pourtant menacée par la guerre civile, sous les coups des revendications des « enragés ». À découvrir chez Albertine.

Amine de Mona Azzam est sorti en exclusivité aux États-Unis le 13 janvier dernier chez Rencontre des Auteurs Francophones. Mona Azzam est l’auteure de plusieurs ouvrages« Sur l’oreiller du sable », « Dans le Silence des Mots Chuchotés » (2018),« Nous nous sommes tant aimés … » (2019). Dans ce dernier roman, comme dans ses précédents, les mots sont pour elle une patrie autre, en perpétuelle re-création.

Elles m’attendaient de Tom Noti est le coup de coeur FNAC en France et proposé aux États-Unis sur Rencontre des Auteurs Francophones. Deux personnes s’aiment et leurs solitudes s’aimantent. Cela ressemble à une histoire d’amour simple et lumineuse, mais c’est sans compter sur les ombres que Max cache derrière ses silences…

L’auteur raconte les gens qui avancent, vaille que vaille, avec leurs sentiments en bandoulière et les casseroles qu’ils trimballent.

 

Que faire à New York ?

 

 

Aller boire un chocolat chaud chez Angelina

Parmi les signatures d’Angelina, leur célèbre chocolat chaud ainsi que le Mont-Blanc.

Saviez-vous que le chef pâtissier de chez Angelina New York est une cheffe ?

Si les recettes de beaucoup de gâteaux sont élaborées à Paris, la cheffe Noémie Tessier est aussi à l’initiative de créations, « la clientèle américaine est totalement différente de la clientèle française ou asiatique que peut avoir Angelina Paris. Nous essayons d’adapter nos pâtisseries au pays. Par ailleurs, contrairement à Paris où la carte dure plusieurs mois sans changement, ici, la carte est revue chaque mois puisque nous changeons deux ou trois pâtisseries ». Renouveau, attirer la clientèle. La surprendre, aussi. La création est au rendez-vous chez Angelina. La cheffe le reconnaît, la clientèle new-yorkaise vient en premier lieu pour le chocolat chaud et le Mont-Blanc.

 

Que faire à New York ?

Le fameux chocolat chaud de chez Angelina (c) Angelina

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale