Mercredi 8 décembre 2021
TEST: 2275

Entreprise : Comment s’implanter depuis la France, en Italie

Par CCI France Italie | Publié le 06/10/2020 à 00:03 | Mis à jour le 06/10/2020 à 00:03
implantation entreprise italie

Analyse du projet d’activité à développer sur le marché italien, choix de la structure adéquate conforme à la législation italienne, obligations sociales et gestion des salariés. Comment s’y prendre pour développer son activité entrepreneuriale en Italie.

Le marché italien présente de nombreuses opportunités pour les entreprises françaises. En témoignent les liens économiques étroits entre les deux pays : en 2019, la France est le premier pays de destination des investissements italiens. Réciproquement, la France est le plus grand pays investisseur en Italie, rappelait récemment Denis Delespaul, président de la CCI France Italie.

Une entreprise française qui souhaite explorer le marché italien, voire directement s’implanter en Italie, bénéficie d’un panel de solutions, du simple bureau de représentation à la création d’une succursale ou d’une filiale.

De fait, cette première présence en Italie nécessite une analyse précise des besoins de l’entreprise, en fonction de l’activité à développer (commerciale, industrielle, de services ou promotion de produits) et des coûts engendrés par la solution adoptée.
Forte de sa présence en Italie depuis 1885, la CCI France Italie, basée au cœur de Milan, assure un accompagnement de de A à Z  pour les entreprises françaises qui lancent leur activité sur le marché italien.

Une mission d’accompagnement

« Après la première phase de la définition du projet, nous nous occupons des formalités administratives et fiscales nécessaires à la constitution de la structure adéquate, et gérons toutes les démarches liées à l’embauche de personnel par l’entité », explique Marion Yvorel, Responsable des Services aux Entreprises au sein de la Chambre.

La mise en place de l’embauche est ainsi couverte à 360 degrés. Outre l’aide au recrutement, la Chambre assure les démarches d’enregistrement de l’employeur, celles relatives à la déclaration et à l’enregistrement du salarié auprès des organismes sociaux et fiscaux italiens, la rédaction du contrat de travail conformément à la législation italienne, jusqu’à la gestion mensuelle de la fiche de paie. «  Nous informons les entreprises françaises sur toutes les spécificités propres au droit du travail italien et aux conventions collectives applicables. Ces aspects sont fondamentaux pour que la relation salariale démarre du bon pied», précise Marion Yvorel.

 

Nous vous recommandons
CCI logo

CCI France Italie

La Chambre est une institution privée de droit italien, ayant pour but l’accompagnement des entreprises dans leurs démarches d’implantation en Italie et en France, et l’animation de la communauté économique franco-italienne en Italie.
0 Commentaire (s) Réagir