Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2275

Emmanuelle Desmazure : « Participer au bien-être social de Milan »

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 14/09/2021 à 21:27 | Mis à jour le 15/09/2021 à 10:55
Photo : Emmanuelle Desmazure, Française candidate aux élections municipales de Milan
Emmanuelle Desmazure

Française d’origine, Emmanuelle Desmazure se porte candidate aux élections municipales de Milan d’octobre prochain. Un engagement politique animé par la volonté d’assurer le bien-être social de tous les citoyens milanais.


Française de naissance et résidente en Italie, que représentent pour vous ces élections municipales, auxquelles vous êtes candidate ?

Mariée avec un Italien, j’habite à Milan depuis plus de 30 ans. J’ai aussi obtenu la nationalité italienne en 2019, trois ans après en avoir fait la demande, car je souhaitais pouvoir participer de manière beaucoup plus active à la vie politique du pays, notamment pour voter aux élections nationales et régionales. Il est en effet important de pouvoir exercer son droit de vote des deux côtés [en France et en Italie]. J’ai d’ailleurs demandé à mes deux enfants de s’inscrire sur les listes consulaires afin qu’ils participent aux élections des conseillers des Français de l’étranger en mai dernier. J’ai souhaité qu’ils cultivent leur bi-nationalisme, bien qu’ils soient nés et vivent en Italie.
C’est aussi pour cela que les Français résidant à Milan devraient participer aux élections de leur ville d’adoption, en choisissant leur maire et leurs conseillers municipaux. Cela fait partie d’un parcours d’intégration.

 

Quel parcours a motivé votre engagement ?

Je dois beaucoup à l’Italie, et notamment à Milan car c’est là que je vis, plus précisément à Rozzano dans la périphérie limitrophe à la zone 5 de Milan Gratosoglio. La ville m’a accueillie il y a 30 ans, elle m’a donné la possibilité de m’intégrer facilement et de travailler en créant mon entreprise, une start-up à vocation sociale dans le secteur de la prévoyance. Etant désormais italienne de nationalité, j’ai eu la possibilité de me présenter à Milan sans y être résidente. J’habite une ville à forte densité populaire, où je constate chaque jour les difficultés économiques et sociales. D’autant plus qu’à titre bénévole, je gère pour le compte de l’association de consommateur « Libas consumatori » un centre d’écoute pour des dossiers de surendettement.
Aussi, l’élément déclencheur de ma candidature a été le slogan de Giorgio Goggi « Milano di tutti e per tutti », soit « Milan, ville pour tous et de tous ». Cette déclaration qui répond parfaitement à ma vision, m’a incité à me présenter sur la liste des socialistes de Milan menée par la candidature de Giorgio Goggi à la mairie.

 

Milanaise depuis 30 ans, que pensez-vous de l’évolution de la ville ?

Je regrette que Milan - et son centre particulièrement - soit de plus en plus conçue pour les grands capitaux, jusqu’à en avoir éliminé au fur et à mesure les magasins de proximité. Cela a eu pour conséquence de rejeter les habitants du centre-ville sur les périphéries. Les classes moyennes, devenues plus pauvres, souffrent d’un grand problème d’habitation.
Milan a certes toujours été une ville internationale du fait de son histoire, mais la focalisation est aujourd’hui portée sur les affaires et la spéculation immobilière, et non sur le citoyen. Je souhaiterais une ville qui puisse être vécue par tout le monde. Pour cela, il manque notamment un plan urbain incluant des logements sociaux.

 

Quelle est votre ambition à travers ce scrutin ?

Je souhaite participer à créer une ville productive qui crée et distribue un bien-être social et garantie à tous les biens primaires, qui sont pour moi l’habitation et le logement, la santé et le futur.
Or je suis convaincue que la vraie politique se fait au niveau local et des mairies. En ce sens, nous souhaitons donner plus de pouvoirs aux présidents de chacun des neuf arrondissements.
J’invite en tous les cas tous les Français de Milan à participer au dépouillement en octobre prochain, car c’est très intéressant de comprendre la complexité du système électoral italien local. Il faut en effet voter pour le candidat à la mairie d’un côté, pour deux conseillers municipaux de l’autre, avec même la possibilité de donner sa préférence à deux candidats de listes différentes !

 

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir