Dimanche 24 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Scandale au sein du Mouvement 5 étoiles

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 19/02/2018 à 00:15 | Mis à jour le 19/02/2018 à 14:57
Photo : Le député Ivan Della Valle a été "démasqué" par le service Le Iene
M5S remboursement

A deux semaines des élections législatives, le Mouvement 5 étoiles, jusqu’alors deuxième dans les sondages, se voit rattrapé par un scandale incriminant 14 parlementaires membres du parti.

Gros coup pour le Mouvement 5 étoiles, à deux semaines des élections législatives. Le parti, fondé par l’humoriste Beppe Grillo et désormais mené par Luigi Di Maio, s’est construit depuis sa création sur des principes comme la transparence, la moralité en politique et l’honnêteté. Des idéaux que certains de ses membres n’ont semble-t-il pas respecté.

Le scandale a éclaté mardi dernier, lorsque l’émission télévisée « Le Iene » a révélé le subterfuge de deux élus M5S. Hier, la liste des élus fraudeurs (13 parlementaires et 2 conseillers régionaux), confirmée par le Mouvement 5 étoiles, s’est allongée à 15. En cause, une affaire de faux remboursements engendrant un important manque à gagner dans un fonds créé par le parti, devant recueillir une partie des revenus des élus Cinq étoiles. Dans le cadre d’une promesse faite aux citoyens, le code éthique du Mouvement avait mis en place ce fonds, géré par le ministère de l’Economie, pour faire des microcrédits aux PME. Chaque élu M5S devait ainsi « rembourser » une partie de ses revenus à ce fonds, en renonçant à près de deux mille euros de la partie fixe de leur salaire de parlementaire. Un système qui a permis de récolter 23,4 millions d’euros et de contribuer à financer plus de 7.460 entreprises, précise le M5S sur son blog officiel.

Depuis des années, les élus effectuent bien les virements, comme cela était prévu, puis prennent soin de publier la preuve du virement sur le site Internet conçu à cet effet, www.tirendiconto.it. Sauf que plusieurs d’entre eux – démasqués par Le Iene – annulaient ensuite l’opération bancaire dans les 24 heures. Et l’argent restait ainsi sur leur compte personnel. Près de 1,4 millions d’euros auraient ainsi évité d’être versés.


Luigi Di Maio a assuré que 10 des « fraudeurs » ont été expulsés du M5S. Pour les 4 n’ayant pas encore restitué les sommes, très basses, un « rappel » est prévu, alors qu’une parlementaire s’est elle-même suspendue.
A noter, ces remboursements au centre du scandale n’ont aucune obligation légale pour les élus, ils ne résultent que du code d’éthique de Mouvement et d’un engagement envers les citoyens. Pour autant, le scandale pourrait bien influer sur la confiance des électeurs envers un parti qui s’est toujours définit comme fiable et anti-système et qualifié « d’ex-honnête » par Matteo Renzi.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 CommentairesRéagir