Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Qualité de vie : les meilleures villes où vivre en Italie selon l’âge

Les trois classements, élaborés par Il Sole 24 Ore et présenté au Festival de l’Economie de Trente, identifient les provinces où les enfants, les jeunes et les personnes âgées vivent mieux en Italie. L’enquête offre également une photographie des grandes tendances qui racontent le pays.

des gens sur une place à bologne en Italiedes gens sur une place à bologne en Italie
Photo de Maria Bobrova sur Unsplash
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 3 juin 2024, mis à jour le 4 juin 2024

La qualité de vie des enfants, des jeunes et des personnes âgées en Italie, a été passée à la loupe par l’édition 2024 des Indices générationnels du Sole 24 Ore, une enquête présentée le 26 mai dernier au Festival de l'Économie de Trente.
Les trois classements mesurent les réponses des territoires aux besoins spécifiques des trois cibles générationnelles, les services qui leur sont offerts, leurs conditions de vie et de santé.

Qualité de vie en Italie, selon la tranche d'âge

L'indice de qualité de vie des enfants récompense Sondrio, commune d’environ 22.000 habitants située en Lombardie, grâce à une position élevée notamment dans l'indice Sport et Enfants. Ravenne (Émilie-Romagne) et Trieste (Frioul-Vénétie julienne, au nord-est de l'Italie) montent également sur le podium, suivis de près par Gorizia (également en Frioul-Vénétie Julienne, à la frontière avec la Slovénie).

Gorizia garantit également un plus grand bien-être aux jeunes, suivie par Ravenne, déjà vainqueur en 2023 et double médaille d'argent cette année, puis Forlì Cesena (Émilie-Romagne).

Pour la qualité de vie des personnes âgées, Trente maintient sa première place. Le classement de cette catégorie voit une forte présence des provinces du Nord en tête du classement, avec la prédominance incontestée de trois régions : le Trentin Haut Adige, la Lombardie et la Vénétie. Parmi les dix premiers, trois villes lombardes se distinguent - Côme qui occupe la 2ème place, Crémone en 3ème place, et Lodi - ; quatre provinces vénitiennes  - Trévise, Vicence, Padoue et Vérone en plus de Trente , et à Bolzano.

Calcul du niveau de bien-être

Chacun des indices est calculé sur 12 paramètres fournis par des sources certifiées (dont Istat, Infocamere, ministère de l'Intérieur), en mesure de décrire le niveau de bien-être dans les différents territoires. Plusieurs paramètres sont pris en compte, comme les usagers des services sociaux municipaux et la participation civile des plus de 50 ans pour l’index dédié aux personnes âgées ; les transformations des relations de travail existantes en CDI et l’entrepreneuriat des moins de 35 ans pour l'indice jeunesse ; le nombre de projets financés sur les fonds du Pnrr dans l'éducation et les usagers des services communaux de garde d'enfants pour l'indice des enfants.

Les grandes villes peinent dans le classement

Comme souvent dans les classements, les villes du Sud se retrouvent aux dernières places. La ville la plus au Sud de la Botte, la plus adaptée aux personnes âgées, est Lucques, en Toscane.
Dans la lignée des éditions précédentes, l'enquête par tranche d'âge montre des performances moyennes des grandes villes, principalement pour le bien-être des jeunes. A l'exception de Bologne (14ème place) et Florence (33ème), les grandes villes italiennes se positionnent toutes au milieu du tableau. Milan, 45ème, est néanmoins en forte hausse par rapport à 2022, alors que Bari, Catane, Naples, Palerme et Rome (98e) enregistrent les pires scores.

Illustration des tendances de la société italienne

Les chiffres présentés illustrent les tendances de la société italienne, de la santé à l’emploi. Par exemple, le nombre de pédiatres continue à diminuer, passant de 17.257 en 2023 à 16.806 en 2024
Concernant la catégorie des jeunes, les moins de 35 ans se marient de moins en moins (-3,1% en un an), les entreprises détenues par les moins de 35 ans ont diminué de 3,2% en 2024, en un an. Et l'âge moyen à l'accouchement continue d'augmenter, se situant à 32,5 ans en 2023. Enfin, pour les personnes âgées, la consommation d'antidépresseurs augmente (+2,8 %), le nombre de gériatres est en hausse (+1,5 %), alors que les effectifs infirmiers sont en baisse(-2,3% aujourd'hui par rapport à 2023).

lepetitjournal.com Milan
Publié le 3 juin 2024, mis à jour le 4 juin 2024

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions