Pour la première fois en 2022, l'Italie versera une allocation familiale universelle

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 22/11/2021 à 23:30 | Mis à jour le 23/11/2021 à 12:16
Photo : @Alexander Dummer on Unsplash
une maman avec ses deux enfants assis sur le canapé

Le décret définissant les détails du chèque universel qui sera versé mensuellement pour tout enfant dès 7 mois de grossesse, a été approuvé jeudi dernier. C’est une première pour l’Italie, à la traîne en matière de politique familiale, mais incitée à réagir pour contrecarrer la grave crise démographique du pays. Les démarches à connaître pour recevoir l’allocation familiale à partir de mars 2022.

 

L’Italie passe aux allocations familiales universelles. « Il s’agit d’une mesure historique qui réinstaure de la justice dans notre pays », a réagit la ministre italienne de la Famille Elena Bonetti, suite à l’approbation du décret détaillant le « chèque universel unique », mesure importante du Family Act.
A partir de mars 2022, et pour la toute première fois, quelque 7,2 millions de familles italiennes bénéficieront d’une allocation familiale pour chaque enfant, à partir de sept mois de grossesse et jusqu’aux 21 ans de l’enfant. Le « chèque unique » sera versé mensuellement, allant de 50 à 175 euros par enfant selon les revenus du foyer.

Comment obtenir l’allocation familiale universelle à partir de mars

L’attribution du chèque universel unique fera suite à une demande obligatoire de l’un des parents à l’Inps (Institut national de la prévoyance sociale), à partir de janvier 2022. La demande devra être réitérée chaque année et sera versée à partir du 1er mars 2022, chaque mois.

Qui peut bénéficier du chèque universel italien ?

Il est nécessaire d’être résident ou domicilié en Italie et payer ses impôts en Italie. Les étrangers doivent travailler dans le pays depuis plus de 6 mois ou être résidant en Italie depuis au moins deux ans, même de manière non continue.
Le montant du chèque varie de 50 à 175 euros par enfant, selon que l’Isee du foyer (Indicateur de la situation économique) soit inférieur à 15.000 euros ou supérieur à 40.000 euros par an. A partir du troisième enfant, le montant est majoré de 15 à 85 euros (selon les revenus de la famille). Et pour les familles nombreuses de quatre enfants, une prime de 100 euros par mois est ajoutée.
Les majeurs de 18 à 21 ans pourront également en bénéficier, à condition qu’ils étudient, effectuent un stage rémunéré ou travaillent, mais gagnent moins de 8.000 euros par an, ou soient inscrits au chômage et en recherche active d’emploi, ou encore s’ils effectuent le service civil universel.

A noter : l’Isee peut être calculé en ligne directement sur le site de l’Inps ou demandé à une Caf. Il prend en considération les revenus du foyer du patrimoine mobilier et immobilier du foyer ainsi que du nombre de composants du foyer familial. A défaut de présentation de l’Isee, c’est automatiquement le montant minimum – 50 euros par enfant – qui sera versé.

L’objectif : relancer la natalité dans un pays qui ne fait plus d’enfant

Le taux de fécondité s'élève à 1,24 enfant par femme et inscrit l’Italie au dernier rang européen avec l’Espagne. Alors que 404.000 nouveau-nés ont vu le jour en 2020, le nombre de naissance a diminué de près de 30% en 10 ans dans la Péninsule, rappelait Mario Draghi, le président du Conseil, lors du Forum des associations familiales en mai dernier. La crise démographique qui sévit, fait de l’Italie le deuxième pays plus vieux au monde après le Japon.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale