Vendredi 15 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les « gilets jaunes » arrivent en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 26/11/2018 à 23:00 | Mis à jour le 26/11/2018 à 23:00
Photo : En Italie, le "Coordinamento gilet gialli Italia" est né ce dimanche | wikimedia commons @Obier
gilets jaunes gialli france italie

Après l’éphémère mouvement des « fourches » en 2013, les « gilets gialli » voient le jour en Italie, inspirés par la protestation française.

Les « gilets gialli » italiens viennent de naître, à l’état de communauté virtuelle pour l’instant. Hier, dimanche 25 novembre, la page Facebook « Coordinamento nazionale gilet gialli Italia » a été créée, rassemblant plus de 3.000 personnes en quelques heures. Leur but se veut différent : Protester contre l’Europe, pas contre le gouvernement.
« Nous pensons descendre dans la rue pour bloquer symboliquement les frontières, pour demander à l’Europe de ne plus s’immiscer dans les questions italiennes », souligne un post sur la nouvelle page, écrit par le fondateur, Giancarlo Nardozzi.

Ce dernier se défend de tout lien avec les partis politiques. Pour autant, il déclare soutenir les promesses du gouvernement élu, notamment celles concernant les impôts. Parmi les administrateurs de la page, figure également Ivan Della Valle, ancien député proche de Beppe Grillo, expulsé du Mouvement 5 Etoiles lors d’un scandale lié au non remboursement d’une partie des indemnités parlementaires, en février dernier.

Carburants et autoroutes pour cible

Le nouveau mouvement appelle en outre à « ne plus payer les autoroutes si les péages ne baissent pas leurs tarifs », rappelant que « outre les carburants, l’Italie connait également les pèages d’autoroutes les plus chers d’Europe ». Les carburants sont en effet bien plus taxés dans la péninsule, engendrant un coût supérieur de 20% par rapport à la France.

Les nouveaux forconi ?

En 2013, le mouvement des « fourches » (forconi) avait vu le jour, également sur les réseaux sociaux. Les protestataires bloquaient les routes pour dénoncer les taxes, l’austérité, le coût de la vie, le chômage ou encore la « caste des élites ». Un mouvement de masse qui n’était ni lié aux syndicats, ni aux partis politiques mais qui s’était effondré au bout d’une semaine de mobilisation seulement, faute de leaders suffisamment organisés.

« Gilets jaunes » et Mouvement 5 étoiles

Les nouveaux « Gilets Gialli » naissent ce dimanche en Italie alors que plusieurs commentateurs français comparent les « Gilets jaunes » aux débuts du Mouvement 5 étoiles, né en septembre 2007 lors d’une journée de colère organisée sur l’initiative du comique Beppe Grillo, le « Vaffa Day ». Il réunissait les Italiens – ni de droite, ni de gauche – en colère « contre le système » : contre l’austérité, contre Berlusconi, pour la fin des privilèges des politiques...
Un mouvement arrivé au pouvoir à Rome, 11 ans plus tard... Reste qu’à la différence des « gilets jaunes », des « gilets gialli » ou encore des « forconi », le M5S est né et a grandi autour d’un personnage charismatique, Beppe Grillo, aujourd’hui en retrait.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.