Le rappeur J-AX ouvre une boutique de vente de cannabis à Milan

Par Fiona Bonassin | Publié le 23/04/2018 à 00:07 | Mis à jour le 23/04/2018 à 10:54
Cannabis italie

Le chanteur milanais vient d’ouvrir Mr.Nice, un magasin d’achat légal de cannabis dans le quartier de Chinatown. La rédaction est partie découvrir cette nouvelle tendance de vente de marijuana.

Les jeunes milanais se sont pressés devant la nouvelle boutique du célèbre rappeur J-Ax, Mr. Nice. Ici on ne vend pas de t-shirts à l’effigie de la star ou autres produits dérivés mais des produits à base de cannabis. Avec son frère Grido et son collègue rappeur Takagi, l’Italien a ouvert un magasin où se vend sa « Maria Salvador », une variété de marijuana légale en Italie avec une valeur de THC (Tétrahydrocannabinol) inférieure à 0,6%. Dans ce lieu agréable, très éclairé, les produits sont présentés sous-verre et l’âge des acheteurs vérifié à l’entrée de la boutique. Nous sommes loin du cliché des points de ventes sombres de marijuana.

Depuis l’ouverture il y a 10 jours, les jeunes affluent pour s’offrir leur sac de cannabis de façon légale. Ici, les pochettes remplies d’herbes se vendent comme des petits pains. Les vendeurs expliquent aux clients que leurs produits sont de « la meilleure qualité possible, choisis par J-Ax lui-même au cours d’un long processus de tests de la marchandise ». Mais ils rappellent également que les « effets sont surtout relaxant et récréatif, rien de nocif pour le cerveau ni de dangereux ». De fait, les trois propriétaires du magasin ont ciblé une population jeune âgée de 18 à 25 ans, plus grande consommatrice de cannabis mais aussi fan du rappeur J-AX.   
 
Les explications de la superstar

Pour exprimer son choix d’ouvrir un magasin cannabique, le rappeur milanais explique sur ses réseaux sociaux : « Depuis 20 ans tout l’argent qui tourne autour de la marijuana arrive dans les mains de la criminalité organisée, alors que pour moi il vaut mieux les donner aux buralistes, aux jeunes entrepreneurs, à ceux qui la cultive et qui la distribue. » Il souligne également que « le marché illégal du cannabis en Italie a une valeur estimée entre 4 et 9 milliards d’euros. L’argent est littéralement brûlé alors que si le cannabis était introduit dans la société il pourrait être taxé par l’Etat. »


Cannabis : la législation en Italie

Depuis 2013, le cannabis reste illégal mais la consommation personnelle est dépénalisée, alors que la vente de celui à usage thérapeutique est autorisée.
A noter : la quantité maximale de cannabis autorisée pour la consommation personnelle est de 5 grammes.
Et pour info, en Italie, cultiver chez soi un plant de cannabis – mais pas deux ! - est autorisé.

Selon le rapport de l’agence européenne des drogues, en 2017, les jeunes Italiens (15-34 ans) sont les 2ème consommateurs de cannabis en Europe – un sur cinq en consomme -, juste après la France.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale