Envolée des demandes italiennes de brevets en 2021

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 06/04/2022 à 10:27 | Mis à jour le 06/04/2022 à 10:40
Photo : Siège de l’Office européen des brevets (OEB) à Munich | Pixabay
siège de l'office européen de brevets

Dans son bilan annuel intitulé Patent Index, l’Office européen des brevets a recensé près de 5.000 demandes de brevets provenant de la Botte en 2021, et principalement de Lombardie. Un record pour l’Italie et une nette croissance par rapport à 2020, supérieure à la moyenne européenne.

 

La créativité italienne a toujours le vent en poupe. Sur les 188.600 demandes de brevets soumises à l’Office européen des brevets (OEB) en 2021, 4.919 provenaient du territoire transalpin, un record pour l’Italie depuis la création de l’OEB en 1977. Autre indicateur au vert, le taux de croissance des demandes a presque doublé en un an, et ce malgré la persistance de la pandémie : déjà en hausse de 3,4% en 2020, il a grimpé de 6,5% en 2021. L’Italie se situe largement au-dessus de la moyenne de croissance européenne (4,5% par rapport à l’année précédente). Elle se démarque également de la France et l’Allemagne, les deux pays européens qui déposent le plus grand nombre de demandes de brevets auprès de l’OEB – 10.537 demandes pour la France en 2021 et 25.969 pour l’Allemagne - qui sont restés plus ou moins stables en 2021 (+0,3% pour l’Allemagne, -0,7% pour la France).

Des secteurs et des entreprises moteurs de l’innovation italienne

Plusieurs secteurs stimulent cette émulation. Tout d’abord celui des transports, qui avec 400 brevets déposés est l’un des principaux moteurs de l’innovation italienne. La communication digitale, la technologie informatique et le « Medtech », la technologie médicale, connaissent quant à elles les progressions les plus fortes de demandes de brevets. Fameccanica, l’entreprise de robotique et d’automatisation basée à Chieti dans les Abruzzes, est la firme italienne la plus pourvoyeuse en brevets, avec 85 demandes recensées par l’OEB en 2021.

Des régions italiennes dynamiques, la Lombardie en tête

Symbole du dynamisme italien, quatre régions transalpines se placent dans le top 30 des régions européennes : la Lombardie (12ème), l’Emilie-Romagne (18ème), la Vénétie (22ème) et le Piémont (30ème). Si la Vénétie connait la plus forte hausse (+7,5%) de ce top 4 italien, ce sont les Abruzzes, partant d’une plus petite base (49 brevets déposés en 2020), qui enregistrent la plus forte augmentation à l’échelle nationale (+175%, avec 135 brevets en 2021). La Lombardie reste d’assez loin la région italienne la plus active et créative, avec une part toujours aussi importante dans le total des brevets italiens, même si celle-ci a légèrement diminué (de 33,4% à 31,5%).

 

Clément Lefebvre

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale