TEST: 2275

Covid en Italie : Vers le retour à la normalité malgré la hausse des contagions

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 13/03/2022 à 20:26 | Mis à jour le 14/03/2022 à 14:54
Photo : @Maxime Steckle, Unsplash
foule dans la rue de Florence

Malgré la hausse des contagions, l’Italie organise l’allègement des restrictions selon un calendrier progressif. Mais la fin de l'état d'urgence au 31 mars devient une hypothèse.

 

La légère reprise de la courbe des contagions signale que la transmission du virus n’est pas encore sous contrôle, en Italie comme dans plusieurs pays européens. La reprise de la circulation concerne surtout la tranche d’âge scolaire, la moins couverte d’un point de vue immunitaire. Vendredi dernier, quelque 53.127 nouveaux cas positifs au Covid en Italie ont été comptabilisés, une augmentation de 40% par rapport au vendredi précédent. L’indice de transmission du virus, basé sur les symptomatiques, a augmenté à 0,86 « mais il reste sous le seuil épidémiologique », rassure Silvio Brusaferro lors de la présentation du rapport épidémiologique hebdomadaire, vendredi dernier.

La raison de la remontée, après des semaines de courbe décroissante ? Des restrictions moins fortes sans doute, mais aussi car Omicron est susceptible de réinfecter plusieurs fois, notamment par le biais de ses sous-variants.
Parallèlement, le taux d’occupation des lits en soins intensifs a baissé de 6,6% à 5,5%, témoignant d’une dangerosité moins forte du virus. Et le nombre de décès est descendu à 86 victimes dimanche, au cours des dernières 24 heures, contre 133 morts enregistrés vendredi 11 mars.

 

Plus de régions en « zone blanche », malgré une remontée du virus

Dans ce contexte de remontée de la circulation du virus, de nombreuses régions changent de zone de couleur, passant du jaune à la zone blanche. Seules le Latium, la Calabre, les Marches et la Sardaigne restent classées en « jaune ». Mais plus pour longtemps a priori, si la fin de l’état de l’urgence, prévue le 31 mars 2022 (déclaré la première fois en janvier 2020), n'est pas une nouvelle fois prorogée.
La fin de l’état de l’état d’urgence ne signifie pas que la pandémie prendra fin le 1er avril bien-sûr, mais que l’on commencera à vivre avec le virus, en phase endémique.

 

Calendrier du retour à la normalité, jusqu’à la fin du pass sanitaire en Italie

La remontée des cas positifs ne devrait pas ralentir la feuille de route des réouvertures en Italie. Un nouveau décret est attendu ces jours-ci, avant la possible fin de l’état d’urgence le 31 mars, pour concrétiser le prochain allègement progressif des restrictions, en vue d’un été sans restriction. Le calendrier du gouvernement devrait être annoncé ce mercredi, bien que certaines lignes directrices aient déjà été anticipées.

 

10 mars, première étape de l’allègement des restrictions anti-Covid

Depuis la semaine dernière, et après deux ans de restriction, il est de nouveau possible de rendre visite aux proches hospitalisés, dans la limite de 45 minutes et à condition d’être muni du « super pass sanitaire » équivalent au pass vaccinal ou de guérison.
Il est par ailleurs de nouveau autorisé de consommer des boissons et de la nourriture dans les stades, au cinéma et dans les salles de concert.

 

1er avril, les conséquences de la fin d’état d’urgence en Italie

Au lendemain de la fin de l’état d’urgence, il ne sera plus demandé de présenter le pass sanitaire pour accéder aux terrasses des bars et restaurants. A l’intérieur toutefois, le pass sanitaire devrait rester en vigueur dans sa version « basique » (un test négatif suffira), jusqu’à la fin avril.
Le pass sanitaire ne sera pas non plus requis dans les moyens de transports publics.
Et pour favoriser le tourisme, le pass sanitaire de base pourrait être suffisant pour séjourner à l’hôtel (aujourd’hui, le pass sanitaire renforcé – délivré avec un cycle de vaccination complet ou guérison - est exigé).

La fin de l’état d’urgence marquera en outre la fin de la possibilité de recourir au télétravail de manière simplifié. Un accord individuel entre l’entreprise et l’employé sera requis.

 

A partir du 1er mai, une nouvelle étape vers le retour à la normalité

A partir du 1er mai, il devrait être possible d’aller au restaurant ou dans les bars, sans exhiber de pass sanitaire, et cela tant en intérieur qu’en extérieur.   
Le 15 juin marquera la fin de l’obligation vaccinale pour les plus de 50 ans.
Les précisions quant à l’obligation du port du masque en intérieur seront définies lors du prochain décret, notamment en ce qui concerne le masque Ffp2, encore requis dans les transports publics à ce jour.

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale