Vendredi 3 juillet 2020

Coronavirus : la Lombardie et 14 provinces en sorte de quarantaine

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 08/03/2020 à 09:01 | Mis à jour le 09/03/2020 à 08:59
Photo : @mattiabericchia Unsplash
Milan lombardie

L’urgence sanitaire pousse le gouvernement à renforcer les mesures : un nouveau décret étend la zone rouge et prévoit une sorte de quarantaine pour toute la région Lombardie et 14 provinces.

Le nombre de cas positifs au coronavirus a augmenté de 29,24% en Italie entre vendredi et samedi, avec un nombre de malades passé de 3.916 à 5.061. Le nombre de victimes a quant à lui grimpé de 18,27%, passant de 197 à 233. Le nombre de personnes guéries a lui aussi augmenté en 24 heures, passant de 523 à 589 ce samedi, d’après les chiffres annoncés par Angelo Borrelli de la Protection civile le 7 mars.
« Pour vaincre le virus, nous devons changer notre façon de vivre », a ajouté Angelo Borrelli durant la conférence de presse.

Les mesures du décret : « une mobilité réduite »

Signé pendant la nuit de samedi à dimanche, un nouveau décret du gouvernement met une partie du nord de l’Italie en sorte de quarantaine à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 3 avril. La « zone rouge » est étendue à l’entière région Lombardie, et 14 autres provinces situées dans le Piémont, Emilie Romagne et dans les Marques : Modène, Parme, Piacenza, Reggio Emilia, Rimini, Pesaro-Urbino, Venise, Padoue, Trévise, Asti, Alessandria, Novara, Vercelli, Verbano Cusio Ossola.

Les habitants ne sont pas confinés, mais ils doivent « éviter de manière absolue tout déplacement pour entrer et sortir de ces territoires ». L’interdiction de déplacement n’est donc pas absolue, tout ne s’arrête pas, ni les trains ni les avions. Il est possible de se déplacer pour des exigences professionnelles et pour des urgences et raisons de santé. Le président du Conseil Giuseppe Conte appelle et insiste sur la « responsabilité » de chacun en limitant également les déplacements à l'intérieur de ces territoires.

Les bars et restaurants devront fermer à 18h et pour le reste de la journée, être en mesure de garantir une distance d’au moins un mètre.

Les fermetures

Dès lors que le rassemblement des personnes augmente, selon les experts, les risques de contagion, en Lombardie et dans les 14 provinces indiquées, les écoles et universités resteront fermées jusqu’au 3 avril. Les manifestations publiques et sportives (sauf celles à huis clos, sans public) sont suspendues, les cérémonies religieuses dont les mariages et enterrements sont bloquées, tout comme les évènements culturels (cinéma et théâtres). Les musées, galeries d’art, discothèques et salles de jeux sont fermées, au même titre que les salles de sport, spa et centres thermaux.
Dans le reste du pays, les activités didactiques, cinémas et théâtres sont également stoppés.

Le décret rappelle en outre les mesures de prévention à adopter dans les rapports interpersonnels, à savoir, maintenir une distance d'un mètre entre les individus, éviter les embrassades et de se serrer la main, utiliser des masques, pour les malades seulement.

C’est la situation des soins intensifs dans les hôpitaux qui a poussé le gouvernement à prendre des mesures plus drastiques. Les provinces qui comptent le plus grand nombre de contaminés sont : Lodi, Bergame, Crémone, Brescia et Milan. Les autres présentent une situation nettement mineure, notamment la région de Varèse avec 27 cas sur un total de 3.420 dans toute la Lombardie (samedi). A ce jour, sur les 859 places disponibles en soins intensifs, 359 sont occupés par des patients contaminés par la Covid19.
En ce qui concerne la mortalité liée au coronavirus, une étude confirme que l’âge moyen des victimes italiennes est de 81,4 ans. Parmi elles, la majeure partie (80% des cas) souffrait d’une ou plusieurs pathologies préexistantes.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir