Jeudi 24 juin 2021

Vico Magistretti, Architecte emblème du style milanais

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 11/05/2021 à 15:36 | Mis à jour le 11/05/2021 à 15:57
Photo : Vico Magistretti © Triennale Milano | Ph. Gianluca Di Ioia
exposition d'objets design de Vico Magistretti

Hommage à l’architecte et designer Vico Magistretti (1920-2006), acteur clé de l’architecture et du design du 20ème siècle en Italie avec une grande exposition organisée à la Triennale Milano qui reparcourt l’amplitude de son activité, son architecture qui a marqué Milan et ses pièces iconiques design.

« Simplicité, élégance et génie sont les trois grandes composantes de l’ADN conceptuel de Vico Magistretti, l’un des plus grands architectes de l’après-guerre, qui a projeté le design italien de Milan au monde entier », a déclaré Stefano Boeri, architecte et président de la Triennale Milano lors de l’inauguration de l’exposition Vico Magistretti, Architecte milanais, organisée à l’occasion du centenaire de la naissance du Maestro italien (reportée d’un an du fait de la pandémie).

C’est justement au Palazzo dell’Arte que le parcours du designer et architecte milanais né en 1920 et mort en 2006, a commencé. Vico Magistretti a reçu de nombreuses récompenses tel que le Compasso d’Oro (l'un des prix internationaux de design de produit les plus influents et les plus anciens), mais aussi siégé au conseil d’administration de l’institution milanaise.

Le lieu de l’exposition, de ce fait symbolique, met en scène non seulement des objets de design mais aussi les projets d’architecture de celui qui représente la quintessence du style milanais, qualifié de simplicité non banale.

 

Lampe Eclipse design Magistretti
Lampe Eclipse Artemide © Triennale Milano | Ph. Gianluca Di Ioia

 

Pour raconter ce parcours, le fil conducteur choisi est le « rouge », sa couleur préférée. A tel point que l’architecte milanais « ne portait que des chaussettes rouge », a précisé Gabriele Neri, curateur de l’exposition à la Triennale. Mais il s’agit surtout de la couleur qui a guidé son travail : du rouge Mondrian utilisé pour rajeunir une habitation bourgeoise milanaise, au rouge brique typique des constructions lombardes. L’exposition réunit ainsi plus de 100 objets et meubles, environ 150 dessins et esquisses, des photographies, des prototypes et autres souvenirs. La plupart proviennent des archives du studio-musée de l’architecte situé via Conservatorio (réouverture le 18 mai), géré par la fondation Vico Magistretti, ainsi que de celles prêtées par les grandes entreprises avec lesquelles il a collaboré, les institutions et les privés.

 

fauteuil design De padova
Fauteuils Incisa (1993) De Padova | ph. Luciano Soave

 

L'héritage de Vico Magistretti laissé à Milan

A la fois architecte et designer, Vico Magistretti a marqué Milan par ses édifices. Parmi ses réalisations les plus significatives dans la capitale lombarde, notons l’église de Santa Maria Nascente dans le quartier de QT8 (1947-55), la Torre al parco, via Revere (1953-56), le palazzo per ufficci situé corso Europa (1955-57), la Faculté de Biologie de Milan (1978-81) ou encore la Casa di piazza San Marco, via Solferino (1969-71).

tableau de Guttusu inspiré de Magistretti
Guttuso, sedia rossa |Courtesy galleria Mazzoleni

 

En tant que designer, Vico Magistretti a travaillé avec les plus grandes entreprises du secteur, telles que Artemide avec sa lampe Eclipse (1965), Campeggi, De Padova, Flou, Kartell et Cassina pour laquelle il a notamment signé le canapé Maralunga (1973), la bibliothèque Nuvola Rossa (1977). Et le fauteuil Carimate pour Cassina également, immortalisé dans une nature morte signée Renato Guttuso.

 

A voir jusqu'au 12 septembre 2021

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir