Mardi 21 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SOCIETE – Religion, dévotion et superstition en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 17/12/2010 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 10:22

En Italie, le poids des traditions chrétiennes se fait encore nettement sentir. L'influence religieuse est telle qu'il n'est pas rare que l'Eglise catholique prenne ouvertement position dans la vie publique. Petit tour d'horizon de ce qui peut surprendre dans un pays où plusieurs conceptions de la laïcité s'affrontent

Au c?ur d'une crise politique dont les causes sont multiples, le problème de la laïcité occupe une place de choix. Au fil des mois, dans la majorité au pouvoir, une nette différence s'est dessinée à ce propos entre les deux leaders du PDL :  Gianfranco Fini est favorable à une conception plus indépendante de la politique ; quant à Silvio Berlusconi, ses positions officielles reflètent assez fidèlement celles de l'épiscopat italien sur des thèmes tels que la famille ou l'euthanasie. Sans entrer dans les détails d'une question épineuse et compliquée, voici quelques éléments qui illustrent concrètement l'importance toujours actuelle des traditions chrétiennes dans la société italienne.

Différences de calendrier
Pour connaître les traditions d'un pays, quoi de plus parlant qu'un calendrier ? Un examen rapide permet de s'apercevoir que les jours fériés en Italie sont essentiellement, à quelques exceptions près (25 avril, 1er mai, 2 juin), des jours qui renvoient à des fêtes religieuses : la Toussaint, l'Immaculée Conception (8 décembre), Noël, mais aussi le 26 décembre (saint Etienne), l'Epiphanie le 6 janvier, l'Assomption le 15 août, sans compter les jours qui sont liés à une fête religieuse comme le lundi de Pâques. Le calendrier scolaire est très étroitement lié à ce calendrier religieux. Sous le poids de l'histoire, les fêtes d'obligation (c'est-à-dire celles où tous les catholiques sont tenus d'assister à la messe) ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre. En France, le Concordat signé entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII permit de réduire le nombre de jours fériés pour des raisons religieuses (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint). En Italie, dans les années 70, un processus du même ordre a eu lieu avec la suppression des fêtes des saints Joseph, Pierre et Paul. Un jour férié différent dans chaque ville en l'honneur du saint patron est également en vigueur : saint Ambroise à Milan le 7 décembre, saint Jean-Baptiste à Turin le 24 juin, saint Pierre à Rome le 29 juin.

Folklore ou dévotion ?
Entre religion et superstition, il existe une zone d'ombre où la dévotion populaire revêt des  aspects parfois surprenants. Citons à titre d'exemple les fêtes qui, dans un contexte encore fortement traditionnel et lié au monde rural, rappellent à l'observateur moderne qu'aux yeux des citadins de l'Antiquité nouvellement christianisés, le païen était celui qui vivait à la campagne, en un mot le paysan. Les deux mots ont en effet une origine commune?  On les rencontre surtout dans le sud de l'Italie, telle cette fête de la Madonna delle galline à Pagani, près de Salerne, au mois d'avril au cours de laquelle la statue de la Vierge emmenée en procession est recouverte de volatiles de toutes sortes, ou à Cocullo dans les Abruzzes pendant celle du "saint aux serpents" (saint Dominique de Foligno) le 1er jeudi du mois de mai. Autre exemple célèbre qui se déroule trois fois par an dans la cathédrale de Naples : le "miracle" de San Gennaro. Dans une ampoule, le sang du saint est exposé à la vénération des fidèles qui attendent sa liquéfaction. Quand l'attente se prolonge, la foule en délire n'hésite pas à insulter son saint patron. En fait, il s'agit d'un présage, un signe de bon ou de mauvais augure pour la ville? Une tradition fortement ancrée chez les Napolitains, un événement que les touristes ne perdraient pour rien au monde ! De ces formes de dévotion à la superstition, il n'y a qu'un pas et il est facile à franchir?
Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) vendredi 17 décembre 2010

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Milan

Quiz : connaissez-vous bien Milan ?

Vous vous sentez à Milan comme chez vous. Mais connaissez-vous tous les secrets de la capitale lombarde ? Histoire, architecture, tourisme, culture culinaire, football... Testez vos connaissances !

Sur le même sujet