Lundi 28 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les plus belles églises à visiter à Milan

Par Coline Léonate | Publié le 09/02/2018 à 00:15 | Mis à jour le 09/02/2018 à 00:15
Photo : Basilica di san Lorenzo Maggiore
église san lorenzo milan

Si Milan n’a pas la réputation de ville d’art comme Rome ou Florence, il faut savoir lever les yeux où il faut et pousser les bonnes portes pour s’émerveiller. Tour d’horizon des églises à ne pas manquer à Milan, avec leur histoire.

 

L'une des plus vieilles églises de Milan : la Basilique de San Lorenzo Maggiore

Construite dès le IVème siècle, l’impressionnante basilique paléochrétienne a été modifiée et réaménagée au fil des siècles pour lui donner son apparence monumentale actuelle. L’église a en effet connu de nombreuses catastrophes durant la période médiévale notamment où des incendies ont dévasté l’intérieur de l’édifice et des tremblements de terre ont fragilisé sa structure.
Face à la basilique se trouvent les fameuses colonnes de San Lorenzo, monument typique de la capitale lombarde, datant de l’époque romaine.
 

 

eglise san satiro milan

Un impressionnant trompe l’oeil : Santa Maria presso San Satiro

A quelques mètres de la Piazza Duomo, la petite église de Santa Maria presso San Satiro a été fondée au XIVème siècle. Le lieu saint est construit dans une zone exigüe, presque cachée, par le célèbre architecte Donato Bramante. Il a créé un astucieux et somptueux trompe l’œil pour donner de la profondeur à l’église – une illusion de 9,7 mètres de plus ! – et lui conférer un aspect magistral malgré sa taille réduite.  


 

eglisa san bernardino milan

 Un ossuaire impressionnant : San Bernardino alle ossa

L’église et son ossuaire trouvent leurs origines au XIIIème siècle, à côté de l’hôpital de Brolo, aujourd’hui disparu. Destiné au soin des lépreux, l’hôpital se dote d’un cimetière pour les défunts malades. L’ossuaire tel qu’il est connu aujourd’hui date de 1642 : la singulière pièce est décorée par des tibias et crânes humains, conférant à l’endroit une dimension mystérieuse et inquiétante.
 

santa maria delle grazie milan

 Une fresque célébrissime : Santa Maria delle Grazie

Il s’agit du second site italien à avoir été érigé au patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. Le chantier de l’église démarre en 1463 pour se terminer quelques années plus tard, en 1497 et offrir ainsi une œuvre symbolique à la ville, témoin de la prolifique période de la Renaissance. On ne peut dissocier l’église de la très célèbre fresque de Leonardo Da Vinci : La Cène, visible dans l’ancien réfectoire du couvent.
 

eglise san maurizio milan

 La chapelle Sixtine de Milan : San Maurizio Al Monastero Maggiore

Entre le Duomo et le Castello Sforzesco se trouve un petit bijou de la Renaissance : San Maurizio Al Monastero Maggiore. A partir du IXème siècle et pendant près de mille ans, ce monastère de bénédictines a été le plus grand à Milan. L’église date du XVIème siècle et est connue pour ses superbes fresques, créés par Bernardo Luini, élève de Leonardo Da Vinci. Les magistrales décorations de l’église lui ont valu le surnom bien représentatif de « chapelle Sixtine » de Milan.
 

eglise san fedele milan

 Le « sanctuaire » des ballerines de la Scala : San Fedele

A quelques mètres de la Galerie Victor-Emmanuel II se trouve l’église de San Fedele, édifiée au XVIème siècle. En 1773 y sont transférés les chanoines de l’église de Santa Maria della Scala, détruite pour y construire à sa place la fameuse Scala. L’église San Fedele devient alors le « sanctuaire » des ballerines de la Scala qui s’y rendent pour y retrouver leur Madone. Petite anecdote : Alessandro Manzoni priait régulièrement dans l’église, où il aurait trouvé la mort. Sur la place devant l’église est d’ailleurs érigée en son hommage une statue le représentant.
 

eglise sant'ambrogio milan

 La basilique dédiée au saint-patron de la ville : la basilique de Sant’Ambrogio

Avec le Duomo, la basilique de Sant’Ambrogio forme le cœur religieux et spirituel de Milan. Sa construction débutée en 379, se termine en 1099, ce qui la place parmi les plus anciennes églises de la ville. Le bâtiment a connu de nombreuses modifications notamment à compter du IXème siècle et constitue un magnifique édifice d’architecture romane lombarde. La présence des reliques de Sant’Ambrogio fait encore aujourd’hui de la basilique un lieu privilégié de pèlerinage.
 

eglise san marco milan

 L’église musicale : San Marco

Au cœur du quartier de Brera se trouve une superbe église dédiée au saint-patron de la ville de Venise, Saint Marc, pour l’aide qu’a apporté la cité lacustre lors de la bataille contre Frédéric Barberousse. Aujourd’hui, l’église est connue pour son extraordinaire orgue et son acoustique de qualité. De nombreux concerts y sont ainsi organisés. Et le rapport à la musique de l’église ne s’arrête pas là ! A la fin du XVIIème siècle, Mozart a séjourné plus de trois mois dans le monastère de San Marco. En 1874, Giuseppe Verdi y a interprété pour la première fois son œuvre Messa da Requiem, en hommage à Alessandro Manzoni.
 

eglise sant'eustorgio

 L’ancienne demeure des reliques des rois mages : la basilique de Sant’Eustorgio

Edifiée au IVème siècle et reconstruite au XIXème siècle, la basilique fait partie des plus anciennes de Milan. Avant leur transfert à Colonia da Federico Barbarossa, l’édifice contenait les reliques des trois Rois Mages. Au fil du temps, des chapelles ont été ajoutées au bâtiment. L’une d’entre elle doit sa célébrité aux fresques de Vincenzo Foppa, peintes entre 1466 et 1468. A ne pas manquer : l’éclairage nocturne de la façade, qui souligne la beauté architecturale de la basilique. Au sommet brille une étoile rappelant celle qui a guidé les Rois Mages.

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir

Vivre à Milan

Comment traduire ses diplômes sur son CV italien ?

La traduction de son CV en italien est la première étape obligée pour la recherche d’un travail en Italie. Se pose alors la question de la traduction de ses diplômes français et de leurs équivalences.