Lundi 16 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Madonna Litta au Poldi Pezzoli - La maternité vue par Leonardo

Par Monica La Rivière | Publié le 13/11/2019 à 23:30 | Mis à jour le 13/11/2019 à 23:30
Photo : La Madonna Litta de Léonard de Vinci
Madonna litta Leonardo

Les célébrations des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci s’achèvent en beauté par le retour exceptionnel et provisoire de « La Madonna Litta ». Une occasion de visiter la spectaculaire Casa museo Poldi Pezzoli qui accueille le tableau aux côtés d’autres chefs-d’œuvre de la Renaissance. Jusqu’au 10 février 2020.

Après près de trente ans, le célèbre tableau de Leonardo da Vinci La Madonna Litta, revient à Milan où il se voit exposé au Musée Poldi Pezzoli (via Mazzini), à deux pas du Teatro de la Scala. Il constitue l’un des fleurons de l'Hermitage qui l'a acheté en 1865 au duc Antonio Litta Visconti Arese (1819-1866). Ce dernier le conservait alors dans son admirable Palais donnant sur Corso Magenta. C’est donc au musée russe que l’on doit cette chance de contempler jusqu’en février 2020 cette magnifique Madone. Une exposition qui inclut une vingtaine de peintures et dessins de Léonardo da Vinci et de son école, provenant de collections publiques et privées du monde entier, aux côtés de La Madone à l'enfant du musée Poldi Pezzoli, exécuté vers 1485-1487 par Giovanni Antonio Boltraffio, et directement inspiré de la Madone de Leonardo.

 

Le trésor de la Casa Museo Poldi Pezzoli

C’est aussi l’occasion de visiter le trésor de la Casa Museo Poldi Pezzoli qui compte près de 300 tableaux et une belle salle d’armes et d’armures. Les toiles sont de vrais bijoux de la Renaissance italienne. On y admire des chefs-d'œuvre de la Toscane (Botticelli, Piero della Francesca, Pollaiolo), de la Lombardie (Luini, Boltraffio, Solario) et de la Vénétie (Bellini, Mantegna). L’ensemble des peintures italiennes du XVIIIe siècle est également important (Guardi, Canaletto, Tiepolo, Fra Galgario).    
Le Palazzo qui abrite le musée remonte au XVIIe siècle et a été acheté par Giuseppe Pezzoli, ancêtre de Gian Giacomo Poldi Pezzoli, à la fin du XVIIIe siècle. L'architecte Simone Cantoni (1736-1818) l'avait réadapté dans un style néoclassique, avec un grand jardin anglais décoré de statues et fontaines. Entre 1850 et 1853, Gian Giacomo confie à Giuseppe Balzaretto (1801-1874) une nouvelle modification, parallèlement à la rénovation de son appartement. L’entrée spectaculaire dans l'appartement de Gian Giacomo Poldi Pezzoli est dominée par un ancien escalier baroque déjà présent dans le palais, orné de huit statues monumentales en grès placées dans des niches. Pour souligner le style baroque, une élégante fontaine néo-baroque a été ajoutée.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir