TEST: 2275

Escapade dans les thermes de Lombardie, entre villes d’art et montagnes

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 28/10/2021 à 21:46 | Mis à jour le 28/10/2021 à 21:59
piscine avec vue panoramique sur les montagnes

Un bonus de 200 euros maximum dédié aux soins thermaux s’apprête à être délivré à tous ceux qui en font la demande. L’occasion d’une escapade en Lombardie, l’une des régions d’Italie les plus riches en stations thermales.


Le « Bonus Thermes » lancé par le gouvernement pour soutenir un secteur qui a particulièrement souffert de la pandémie, nous amène à redécouvrir l’une des richesses du territoire lombard. Situées près des lacs, à la montagne ou encore dans des villes d’art, les localités thermales et leurs sources naturelles contribuent aussi a renommée de la région, à l’enseigne de la détente et du bien-être.

Les bains thermaux de Bormio, des sources millénaires

Au cœur des Alpes dans la Valtellina, Bormio est fameuse pour ses pistes de ski, mais aussi pour ses neuf sources d’eaux chaudes dont les températures varient de 37 à 43 degrés, qui alimentent les thermes. A la clé, trois aires thermales (payantes) : Bormio Terme situées au centre du village du village alpin, Bagni Nuovi Bormio à trois kilomètres du centre-ville et Bagni Vecchi de Bormio, le site le plus ancien (datant de plus de 2.000 ans !) avec des bains romains aux grottes séculaires.
Un site historique est par ailleurs accessible gratuitement, après avoir parcouru un sentier de randonnée. Il s’agit de la piscine de Léonard de Vinci (appelée Pozza di Leonardo), qui était aussi fréquentée par Ludovico il Moro.

 

Les thermes de Boario, immergés dans la nature

Dans la Val Camonica, au nord du lac d’Iseo (province de Brescia), surgissent les thermes de Boario. Situées au cœur du parc delle Fonti et de ses 140.000 de m² de végétation, les thermes sont alimentés par quatre sources naturelles. Autrefois lieu de villégiature plébiscité par la bourgeoisie du 19ème siècle, le centre thermal au style Liberty accueillait aussi l’écrivain Alessandro Manzoni. Aujourd’hui, le centre offre – en plus du parcours bien-être - une pause nature également aux familles avec un parc aquatique doté de toboggans et de plusieurs bassins de profondeurs différentes.

 

Les thermes de Sirmione, les plus anciennes

Déjà reconnus à l’époque de l’antiquité romaine, les thermes de Sirmione ont plus que confirmé leur renommée aujourd’hui. Situés dans un paysage naturel spectaculaire sur le lac de Garde, les thermes offrent l’indispensable pour retrouver bien-être et sérénité, avec une eau thermale sulfureuse contenant des sels, du brome et de l'iode, jaillissant des profondeurs du lac. La source alimente plusieurs centres situés à Sirmione, offrant une superbe vue panoramique.

 

San Pellegrino, ville historique du thermalisme

Autant que pour son eau minérale pétillante, San Pellegrino est connue pour ses thermes, dont les bienfaits de ses eaux sont appréciés depuis des siècles. Construits en 1840, les thermes de San Pellegrino ont transformé le petit village de la Val Brembana en un lieu de villégiature renommé pour la bourgeoisie internationale, avec des édifices au style Art nouveau visitables aujourd’hui par le public. Si le Grand Hotel inauguré en 1904, symbole de la Belle époque, a fermé ses portes en 1978 (mais devrait bientôt retrouver une nouvelle vie !), les cures de bien-être des thermes de San Pellegrino plongent en prime dans le charme de la Belle Epoque dont la ville est imprégnée.

 

Les Thermes de Salice

La région de Pavie est particulièrement riche en sources d'eaux thermales. Les centres de bien-être qui ont su valoriser les caractéristiques du territoire sont nombreux. Parmi les plus connus mais surtout les plus anciens, les thermes de Salice, à une heure de Milan, entre les paysages collinaires et les vignes de l’Oltrepo Pavese. La qualité de ses eaux, aux propriétés organoleptiques élevées, est garantie par l’association de trois sources différentes : Fonte Vecchia, Salaroli et Palazzolo. Salice Terme était déjà connue à l’époque romaine mais le tourisme thermal n’a été développé qu’à partir du 19ème siècle.

 

Les thermes de Rivanazzano

Toujours dans la région de Pavie, les thermes de Rivanazzano sont alimentés par les eaux salso-bromo-iodique et sulfureuse qui surgissent à la température de 14,5°C. A côté du centre thermal au parcours classique, un centre bien-être plus moderne avec piscine thermale et parcours Kneipp.

 

Les thermes de Mirandolo

Loin de la frénésie de la ville, dans un parc de plus de dix hectares, situé à environ une heure de Milan dans la région de Pavie également, les thermes de Mirandolo naissent grâce à quatre sources thermales offrant des parcours dédiés, tiepidarium, frigidarium et autre calidarium. Toute la panoplie pour se détendre !


« Bonus Terme », mode d’emploi

A partir du 8 novembre 2021, il sera possible de demander le « bonus terme » mis en place par le gouvernement italien, correspondant au remboursement de 100% du prix d’achat de services thermaux choisis pour un maximum de 200 euros. Seule condition : avoir plus de 18 ans. La demande s’effectue directement auprès des établissements thermaux adhérents (inscrits à la plateforme mis en place par le gouvernement). 53 millions d’euros ont ainsi mis à disposition. Pour découvrir la liste des établissements participants (à partir du 2 novembre) : bonusterme.invitalia.it.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale