Variole du singe: Deux premiers morts en Espagne, pays d'Europe le plus touché

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 30/07/2022 à 08:00 | Mis à jour le 01/08/2022 à 19:12
Photo : CC
un bras avec pustules caractéristiques de la variole du singe

Le ministère espagnol de la Santé a confirmé les deux premiers décès dûs à la variole du singe en Espagne, pays le plus touché par cette maladie. En outre, elle compte le plus de personnes infectées au monde, avec 20% du total.

 

Les deux patients, morts à quelques heures d'intervalle, sont les premiers en Espagne, pays le plus touché en Europe. En ce qui concerne le premier décès, qui s'est produit à Alicante, il s'agit d'un homme d'environ 40 ans, mort des suites d'une encéphalite associée à cette infection. Un jour plus tard, les autorités ont communiqué un deuxième décès dû à la variole du singe. Le défunt, un homme de 31 ans, avait été admis à l'unité de soins intensifs d'un hôpital de Cordoue. En attendant les résultats définitifs, la cause du décès serait une méningo-encéphalite. En plus de ces deux cas, le dernier rapport de l'OMS fait état de cinq décès, mais dans des zones endémique de l'Afrique et d'un autre au Brésil. 

 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait justement déclaré le 23 juillet dernier que la variole du singe représentait une urgence de santé publique de portée internationale, ce qui constitue le niveau d'alerte mondial le plus élevé, en raison de sa transmission rapide et du grand nombre de pays touchés (plus de 70).

 

le directeur général de l'OMS
L'OMS a déclaré la variole du singe "urgence de santé publique de portée internationale" / OMS

 

La variole avait officiellement disparu en 1977

Rappelons que la variole du singe, ou orthopoxvirose simienne, a longtemps été confinée en Afrique. La variole, quant à elle, est connue depuis au moins 10.000 ans et l'on dénombrait 60 millions de victimes au XVIIIe, soit une mortalité de 15%. En 1977, grâce au vaccin, l'OMS annonce que la variole a complètement disparu et la vaccination est alors arrêtée en 1972 aux USA et en 1980 en France.

 

C'est d'ailleurs pour cette raison que les plus de 45 ans sont immunisés par leur vaccination antivariolique qui confèrerait une protection d'environ 85% contre cette variole du singe. Les plus jeunes sont donc plus facilement touchés.

Variole du singe: triste record de l'Espagne

Toutes les régions du monde sont actuellement touchées par cette maladie. En pratiquement 6 mois, le nombre total de cas confirmés dans le monde s'est élevé à un peu plus de 19.300, selon les registres de Global.health. En plus d'avoir eu le premier décès dû à cette maladie en Europe, l'Espagne est aussi le pays qui compte le plus de cas de variole du singe au monde (avec 3.738 cas confirmés au 27 juillet, chiffre qui atteint les 4.298 au 30 juillet). L'Espagne est suivie par les États-Unis, avec 3.480 personnes infectées, l'Allemagne (2.459), le Royaume-Uni (2.432), la France (1.831), les Pays-Bas (818), le Brésil (813) et le Canada (744).

 

tableau des pays les plus touchés par la variole du singe
pays les plus touchés par la variole du singe / Statista

 

80% des cas de variole du singe en Europe

Le premier cas de l’épidémie actuelle serait apparu le 7 mai au Royaume-Uni, chez un voyageur revenu du Nigeria. On savait que cette maladie est endémique depuis au moins 40 ans dans les pays d'Afrique occidentale et centrale. Cependant, si des cas ont déjà été signalés dans d'autres pays das le passé, ils étaient toujours liés à des personnes ayant voyagé sur le continent africain. C'est la première fois qu'une épidémie aussi étendue est observée, avec 72 pays touchés. D'ailleurs, c'est précisément en Europe que se concentrent plus de 80% des 20.000 cas détectés de la maladie. Et ce, malgré le fait qu'elle ne soit pas endémique sur ce continent.

Transmission du virus simien

Il s'agit d'un virus qui peut être transmis des animaux aux humains ou entre les humains. Cette dernière voie de transmission peut se produire en cas de "contact étroit avec les sécrétions des voies respiratoires ou les lésions cutanées d'une personne infectée", explique l'OMS. Elle peut également se produire par le biais d'objets contaminés ou même, en cas de contact prolongé, par des gouttelettes respiratoires.

 

D'après le rapport du Centre espagnol de coordination des alertes et des urgences sanitaires (Centro de Coordinación de Alertas y Emergencias Sanitarias), sur le total de personnes infectées en Espagne, seulement 64 sont des femmes, et l'âge de ces personnes varie de 10 mois à 88 ans, l'âge moyen étant de 37 ans. Selon ces mêmes données, 3.458 étaient des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (sur 4.148 patients pour lesquels ce type d'information est disponible). Quant au mécanisme de transmission le plus probable, dans 82,1% des cas, la maladie se serait transmise lors de contact étroit, dans le cadre de rapports sexuels et dans seulement 10,5% des cas, par contact étroit non sexuel.

Principaux symptômes de la variole du singe

La période d'incubation de la maladie est comprise entre six et treize jours. Les symptômes peuvent être classés en fonction du stade de développement de la maladie. Au premier stade, il s'agit de fièvre, de maux de tête, de ganglions lymphatiques enflés, de douleurs musculaires et d'un manque d'énergie. Au deuxième stade, la maladie se caractérise par l'apparition d'une éruption cutanée. Les pustules sont généralement concentrées surtout sur le visage et les extrémités.

 

Rappelons qu'il y a deux mois, l'OMS a déclaré que l'épidémie dans "les pays non endémiques" peut être "stoppée". En effet, l'orthopoxvirus est un virus à ADN, et par conséquent, le risque de mutation est très faible, à la différence des virus à ARN. Espèrons-le, d'autant que le nombre de vaccins est encore très limité.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale