Mardi 25 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Santé & citoyenneté: Journée européenne du sport scolaire à Molière

Par Vincent GARNIER | Publié le 30/09/2018 à 10:23 | Mis à jour le 30/09/2018 à 17:35
Photo : Lycée Molière
Lycée Molière Madrid

Vendredi le Lycée Molière représentait l'un des 4 lycées français d'Espagne* à prendre part à l'initiative des Journées européennes du sport scolaire, impliquant cette année quelque 300 établissements dans le pays -près de 3 millions d'enfants sur tout le continent. De la Maternelle à la Seconde, élèves et enseignants se sont mobilisés via divers ateliers ludiques et autour d'une marraine, Laura Clergue, la championne de France de padel, avec pour objectif de sensibiliser les participants aux bienfaits de la pratique sportive.


Mise en place et coordonnée en Espagne par l'ONG Deporte para la Educación y la Salud, à la tête de laquelle on retrouve notamment le Français Marc Declercq, une personnalité bien connue au sein de la communauté française et du Lycée Molière entre autres pour des initiatives autour des sports de raquette à l'instar de la Copa Molière, la Journée européenne du sport scolaire est un projet qui prend progressivement de l'ampleur au niveau du continent et qui devrait s'étendre à l'échelle mondiale dès l'an prochain. Voilà plusieurs années que le Lycée Molière s'inscrit dans une dynamique visant à valoriser la pratique physique, dans le cadre du plan d'action mené par le comité Education santé et citoyenneté. Valérie Servissole, proviseure à Villanueva de la Cañada depuis la rentrée 2017, inscrit en la matière son action dans la continuité des initiatives entreprises par ses prédécesseurs. "Derrière la pratique physique et les bénéfices personnels qu'elle comporte, l'objectif est aussi de travailler sur des valeurs de coopération, de solidarité et de citoyenneté", souligne-t-elle.

 

 


Le plan d'action portant sur la période 2018/2019 prévoit plusieurs moments forts autour du sport et de l'exercice physique, dont le point de départ a été marqué par la participation, la semaine dernière à la Journée européenne du sport scolaire. A cette occasion, 500 enfants étaient impliqués dans plusieurs ateliers sportifs, allant de l'athlétisme aux jeux de ballon, en passant par la découverte de pratiques moins connues, comme le pickleball ou l'ultimate frisbee, un jeu de lancer en plein essor. Si une des priorités de l'événement était que les enfants s'amusent, la facette intergénérationnelle du projet constituait en outre un autre axe pédagogique d'une journée au cours de laquelle les élèves de Quatrième et de Seconde ont eu pour mission d'encadrer ceux de Maternelle, du Primaire et de Cinquième, avec la bienveillance qui caractérise l'esprit Molière. Dans la cour, Selena, 8 ans et élève de CM1A, estimait que "le sport c'est important pour la santé", faisant preuve d'une sensibilisation claire à la question, tandis que Mateo, 6 ans, élève de CP, relevait que "le sport [l]e met en forme". Catalina, Greta et Beatriz, copines de la Quatrième Debussy, encadrant les activités d'athlétisme, étaient elles aussi enthousiastes concernant les bienfaits de la pratique physique. "Cela permet de libérer la tête", déclaraient elles à l'unisson. Entre cours d'EPS et activités extra-scolaires, les adolescentes calculaient à quelque 5 ou 6 heures hebdomadaires le volume de leur pratique sportive.

 

lycée molière
Selena, 8 ans, élève de CM1A

 


"L'organisation de cette manifestation dans le cadre des Journées européennes du sport scolaire est l'occasion de réaliser une enquête promue par l'instance organisatrice", explique la proviseure, "portant sur les habitudes de viedes 8-14 ans, dans les domaines de l'alimentation, du sommeil, de la pratique physique ou de l'usage des écrans, qui nous permettra d'établir un diagnostic de la situation dans l'établissement et d'orienter notre plan d'action en la matière". Pour Valérie Servissole, "la pratique physique et sa régularité est directement correlée avec les performances cognitives". "Il y a une tendance de la société au sédentarisme, source d'appauvrissement physique et intelectuel", continue-t-elle, "et nous avons une carte à jouer autour du lien entre l'action physique et ce que l'on fait en classe". Ainsi, tout au long de l'année, des journées dédiées au sport seront organisées avant chaque grande période de vacances scolaires. Elles trouveront leur point d'orgue avec la Move week, qui aura lieu la première semaine de juin. Mais l'idée est aussi de promouvoir l'exercice physique au quotidien dans le lycée, à l'instar des classes de yoga, dont le succès est tel qu'elles vont être étendues aux parents. "Nous verrons ce que nous indique l'enquête mais je crois qu'il y a des choses à faire concernant le sommeil ou l'alimentation", estime notamment Valérie Servissole.

 

lycée molière madrid
Mateo, 6 ans, élève de CP

* Avec l'école française de Reus et les lycées français d'Alicante et de Valladolid

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet