Mujeres Avenir exige plus de visibilité des femmes dans les disciplines artistiques

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 07/11/2022 à 11:30 | Mis à jour le 07/11/2022 à 11:30
Photo : Julia Robles
tous les intervenants de mujeres avenir

Elle propose de réécrire le passé, puisque l'histoire de l'art, de la littérature et du cinéma s'est construite sur la base d'un effacement systématique de la production artistique des femmes.

 

 

L'Association d'amitié hispano-française Mujeres Avenir a organisé, en collaboration avec la Fundación Amigos del Museo Reina Sofía, le colloque "Femmes et création: peut-on changer le passé, le présent et le futur en termes d'égalité?"

 

Ces dernières années, les femmes et les mouvements féministes n'ont cessé de réclamer une plus grande participation sociale. Toutes les sphères de la société exigent que toutes les couches politiques, économiques et sociales entament la transition vers une mise en œuvre effective, de manière généralisée, qui respecte la réalité de la parité dans notre société.

60% des étudiants en beaux-arts sont des femmes mais seuls 4% des œuvres exposées dans les musées et galeries sont le fait d'artistes féminines.

La sphère culturelle n'est pas restée en marge de cette revendication et, avec l'activisme exercé par nombre de nos artistes, une plus grande présence et visibilité des femmes dans toutes les disciplines artistiques est réclamée, non seulement pour changer le présent et l'avenir des créatrices, mais aussi pour réécrire le passé, puisque l'histoire de l'art, de la littérature et du cinéma s'est construite sur la base d'un effacement systématique de la production artistique féminine.

 

la presidente de mujeres avenir parle devant les gens
la presidente de Mujeres Avenir, Rebeca Avila, pendant son intervention devant l'assemblée /Julia Robles

 

Cette table ronde a analysé l'état actuel de ces questions à travers les paroles et les expériences de protagonistes de différentes disciplines de la sphère culturelle, étant donné que, bien qu'en théorie nous vivions dans une société d'égalité législative, cela ne se traduit pas par une égalité effective. Les dernières données indiquent que 60% des étudiants en beaux-arts sont des femmes. Toutefois, seuls 4% des œuvres exposées dans les musées et galeries sont le fait d'artistes féminines.

 

L'Association Mujeres Avenir a été créée précisément pour agir contre cette divergence entre l'apparence -l'égalité juridique - et la réalité -l'inégalité effective. C'est pourquoi ce débat a été organisé pour donner une visibilité à toutes ces femmes qui, par leurs mérites et leur valeur propres, méritent d'être connues dans le monde de l'art.

 

 

beaucoup de monde au colloque
Une grande affluence au colloque organisé par Mujeres Avenir /Julia Robles

 

L'événement a été présenté et modéré par l'ancienne ministre de la Culture, réalisatrice et scénariste, Ángeles González-Sinde; les intervenants étaient Valérie Delpierre, productrice de films, Pilar Albarracín, artiste multidisciplinaire, et enfin Laura Freixas, écrivain réputé de romans, d'essais, de critiques littéraires et d'articles dans divers médias.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale