Mardi 19 janvier 2021

Jour 5 : Un Héritage rouge d’une terre de vignes et d’oliviers

Par Luther Beaumont | Publié le 05/12/2020 à 16:17 | Mis à jour le 05/12/2020 à 16:24
Photo : Luther Beamont
the wine story calendrier de l'avent

Noël approche et nous allons tous beaucoup trop manger. Alors pour ne pas avoir à grignoter les chocolats de l’Avent, la rédaction vous propose son propre calendrier de l’Avent. Tous les jours jusqu’à Noël, retrouvez au sein de nos articles quotidiens une fabuleuse histoire de vins.

 

Thibault Lavergne, notre conteur de vins, a orienté le cinquième présent de notre fantastique calendrier de l’avent, sous le thème de la transmission. Le savoir faire d’une région, de son apparition jusqu’à ce qu’il génère son enrichissement, fut transmis par les individus qui y trouvèrent d’abord un pied à terre stratégique, puis par les générations d’après devenues spécialistes de cette vigne, de véritables vignerons. L’historien grec Thucydide écrivait déjà à la fin du Vème siècle avant Jésus Christ : “les peuples méditerranéens commencèrent à sortir de la barbarie quand ils apprirent à cultiver l’olivier et la vigne”. L’histoire de l’homme et du vin demeure indissociable.

 

Une région à la genèse de ce savoir faire devenu fierté nationale

Nous nous familiarisons aujourd’hui avec un vin rouge de la région de Bandol. La vigne et l’olivier sont vraiment des éléments constitutifs de la culture locale. Les comptoirs implantés à l’époque par les colonies phocéennes grecques sur l’ensemble du pourtour méditerranéen ont permis la création de plusieurs villes, parmi elles celle qui est considérée comme la plus ancienne ville de France : Marseille. Les premiers vignobles provençaux furent établis du côté de Bandol ou de Cassis. Mais notre enchanteur approfondie et nous précisant que c’est à la colonisation romaine que nous devons le développement du vignoble et commerce du vin produit dans la région, avec la fondation de port comme celui de Bandol : “A partir du moment où tu fais un très bon vin, mais que tu ne disposes pas de port ou d’autres circuits de distribution, aussi bon que puisse être le breuvage tu ne le vendras pas”. Ce qui a donc permis le succès de Bandol, c’est son port. Le vin de la région est un élixir délicieux, mais il a vraiment été favorisé par la qualité de son enclave portuaire. Le nord de la région dispose aussi de la vallée du Rhône. Le fleuve a toujours joué un rôle fondamental dans le transport de marchandises et ce, jusqu’en Bourgogne ou jusqu’au marché de champagne. L’occasion pour notre Wine Wizard de nous relater qu’un historien moderne a souligné que le premier vin bu en Bourgogne était probablement un vin grec de Marseille !

 

La famille Boisseaux, de la Bourgogne à la Provence, en transmettant de père en fils

Le domaine comprend en son sein un authentique château, qui se démarque clairement de l’architecture locale. La famille Boisseaux a racheté le domaine du château Vannières il y a quatre générations. Cela représente donc quatre lignées qui ont et qui continuent de travailler ce domaine depuis les années 20-30. Leur éthique de travail a construit sa notoriété au fil de ces générations. La vigne est travaillée le plus naturellement possible sans utilisation de produits chimiques ou de synthèse. La potion sélectionnée par notre sorcier viticole s’identifie vraiment selon lui par son coté croquant, par ce fruit noir. Cet hydromel est gorgé de fruits mais avec la trame tannique du cépage effigie de l’appellation Bandol : le Mourvèdre. En anglais, il serait la parfaite illustration du “food wine”. Ce vin rouge accompagnera en effet à merveille vos repas et les viandes grillées, c’est un vin de plaisir et de victuailles. Histoire, transmission, et plaisir.. nous venons encore de passer un moment magique avec Thibault Lavergne.

Sachez de plus chers lecteurs, que de par ce statut de fidèles à notre édition, vous bénéficiez d’une remise de 10% exclusive. Vous pouvez donc partir en quête de ce vin pour £14,40 la bouteille, au lieu de £16 habituellement. Pour ce faire, il vous suffit de contacter l’enseigne par mail en n’oubliant surtout pas de mentionner que vous faites partie du cercle des personnes qui nous lisent !

Vous pouvez aussi bénéficier de ce taux de remise préférentiel sur l’ensemble de la carte de vins proposée par The Wine Story Club !

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet