Insolite : la tour de Londres recherche son nouveau « Beefeater »

Par Colin Porhel | Publié le 24/06/2022 à 15:36 | Mis à jour le 24/06/2022 à 15:47
Photo : Kayla Koss - Unsplash
La tour de Londres recherche son nouveau « Beefeater »

Le nouveau Yeoman Warder devra « éveiller la curiosité de tous les visiteurs » tout en assurant la sécurité du lieu.

 

Vous en avez assez de votre travail et recherchez un emploi moins traditionnel ? Manque de chance, le poste de gérant du pub de l’île de Piel, qui vous permettait de devenir roi, est pourvu depuis peu. Heureusement pour vous, l’Historic Royal Palaces (HRP) recherche son nouveau « Beefeater » à partir du 1er septembre prochain.

 

Gardiens historiques de la tour de Londres, les Yeomen Warders assurent la sécurité du lieu tout en servant également de guide aux visiteurs. Autrefois chargés de surveiller les prisonniers, ils constituent désormais une véritable attraction pour les touristes, qui n’hésitent pas à leur réclamer des photos. Surnommé « Beefeaters » (mangeur de viande), selon la croyance qui voulait que leur position dans la garde royale leur permette de manger autant de viande qu’ils le voulaient à la table du Roi, ils veillent sur les joyaux de la Couronne britanniques, toujours abrités à la tour de Londres.

 

Des critères d’admission particulièrement stricts

Pour postuler, les candidats doivent justifier d’un grade d’adjudant de classe 1 ou 2 ou, dans des circonstances exceptionnelles d’un grade de « sergent-chef de la Royal Navy, de l'armée de terre, de la Royal Air Force ou des Royal Marines », selon la fiche de poste publiée par le HRP.

 

Les prétendants au titre de Yeoman Warder doivent également avoir servi pendant au moins 22 ans dans les forces armées, et être titulaires de la médaille d’ancienneté et de bonne conduite. Le tout pour un salaire de £34 000 par an. Des critères stricts, qui s’expliquent par « le statut unique » des « Beefeaters », indique l’Historic Royal Palaces. Petit avantage toutefois : les Yeomen Warders sont logés à la tour de Londres.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale