Lundi 17 mai 2021

Déconfinement en Angleterre : mode d’emploi !

Par Marie Lagache | Publié le 24/02/2021 à 08:43 | Mis à jour le 24/02/2021 à 08:52
Photo : Jan Tinneberg-Unsplash
Date Fin Lockdown Royaume-Uni

Après avoir annoncé le 4 janvier dernier le troisième confinement de l’Angleterre, Boris Johnson s'est de nouveau adressé à la population britannique pour apporter des bonnes nouvelles et présenter ce que le Premier ministre espère être son dernier plan de déconfinement.

La fin est en ligne de mire. Boris Johnson a présenté ce lundi 22 février la feuille de route pour les prochaines semaines. Son intervention devant les députés britanniques l’après-midi, sa déclaration lors de la conférence de presse du soir et les documents mis à disposition par le gouvernement nous permettent d’imaginer le déroulé de la sortie de crise en Angleterre, ainsi que de connaître la vision générale de l'exécutif sur l’avenir de la pandémie.

Le maître mot de l’assouplissement de ces mesures reste “prudence”. Mais au diable l’avarice, l’Angleterre peut enfin espérer récupérer un vent de liberté. Lors de l’allocution du Premier ministre au Parlement, les députés sont apparus soulagés des déclarations de Boris Johnson. Ce dernier s’est même permis une remarque humoristique lors de l’annonce de la réouverture des coiffeurs. De manière générale, même si le déconfinement s’annonce lent, l'optimisme semble très présent dans tous les esprits.

 

Un déconfinement national en quatre étapes

Le Premier ministre britannique a donné plusieurs dates clés qui font office de véritables objectifs pour lever les mesures. Ces différents assouplissements se feront à l’échelle nationale, et non pas par zones comme en décembre dernier. Boris Johnson a tout de même commencé sa déclaration au Parlement en expliquant que “la feuille de route nous guidera prudemment mais irréversiblement”. Le Premier ministre avait déjà énoncé sa volonté que ce troisième confinement soit le dernier.

Pour commencer, les écoles rouvriront le 8 mars. Le même jour, les citoyens pourront prendre un café en extérieur avec une personne extérieure à leur bulle. La règle du “Restez chez vous” ne disparaîtra que le 29 mars, quand les rassemblements jusqu’à 6 personnes seront autorisés en plein air. La deuxième étape du déconfinement commencera ensuite le 12 avril.

 

Un retour complet à la normale pour cet été ?

À cette date, les commerces non essentiels pourront rouvrir, ainsi que les restaurants et pubs, mais uniquement pour des services en extérieur et assis. La règle du “repas copieux”, nécessaire auparavant pour commander une boisson, n’existera plus quant à elle. Les deux dernières étapes de l’assouplissement des mesures visent à mettre fin à toutes les dernières règles de distanciation sociale.

Le Premier ministre espère en effet “un printemps et un été plein d'espoir”. Alors, le 17 mai, les résidents de l’Angleterre pourront à nouveau se rendre au cinéma, se réunir en intérieur, en respectant la “règle des six”, ou encore se rendre à certains événements sportifs. Enfin, en date du 21 juin, le gouvernement espère lever toutes les dernières mesures restrictives, en autorisant par exemple les boîtes de nuit à rouvrir, après plus d’un an de fermeture.

 

La liberté de voyager à l’international doit encore être examinée

Le gouvernement devra encore examiner certains points, comme le laps de temps durant lequel les masques resteront obligatoires, la révocation du télétravail, ainsi que l’avenir des restrictions appliquées aux voyages internationaux. Une première évaluation de ce dernier point devrait être rendue le 12 avril, afin que les citoyens puissent planifier leurs vacances d’été.

Si ce calendrier reste tout de même incertain, et peut encore évoluer en fonction de la situation sanitaire, nous pouvons enfin entr'apercevoir un retour à la vie normale. Ces différentes étapes ont été espacées de cinq semaines respectivement, quatre pour correctement mesurer l’impact des assouplissements et une pour laisser les secteurs concernés se préparer à une potentielle réouverture.

 

Quatre critères à respecter pour continuer à assouplir les restrictions

Le Premier ministre n’a cessé de rappeler que le déconfinement ne dépendra pas uniquement des dates mais de l’examen de quatre critères. Les assouplissements ne pourront avoir lieu que si le programme de vaccination se poursuit avec succès, si les vaccins se montrent toujours efficaces pour réduire les hospitalisations et décès, si le taux d’infection ne provoque pas une surcharge du NHS et si les variants n’augmentent pas les risques.

Boris Johnson a rendu hommage “au succès extraordinaire du programme de vaccination britannique et à la détermination du public britannique à suivre les restrictions de verrouillage, ce qui a contribué à réduire les taux d'infection”. Une dose du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech réduirait en effet les hospitalisations et décès d’au moins 75%, selon les données présentées hier.

 

L’Angleterre ne se débarrassera pas du Covid-19

Boris Johnson a néanmoins reconnu que le pays ne pourrait jamais atteindre le “zéro cas Covid”. Le Premier ministre a ainsi prévenu que “la levée du verrouillage entraînera plus de cas, plus d'hospitalisations et malheureusement plus de décès”. Mais “nous ne pouvons pas persister indéfiniment avec des restrictions qui affaiblissent notre économie, notre bien-être physique et mental et les chances de survie de nos enfants” estime le chef du gouvernement.

Comme Boris Johnson le prévoyait dans ses déclarations, des critiques ont fusé accusant la feuille de route d’être trop précipitée ou bien trop ambitieuse. L’Angleterre peut toutefois, pour la première fois depuis le début de la pandémie, imaginer la sortie du tunnel et prévoir certains projets pour l’avenir. Même si beaucoup d'éléments restent incertains et que, comme cela a déjà été démontré, tout peut changer très vite avec cette pandémie. Les beaux jours reviennent.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

FOOT

Karim Benzema élu meilleur footballeur français de l’étranger

Les trophées UNFP récompensent les meilleurs joueurs de football dans différentes catégories. Pour la deuxième fois consécutive, Karim Benzema a été élu meilleur joueur français évoluant à l’étranger.

Sur le même sujet