TEST: 2269

Boris Johnson : « Nous souhaitons que ce confinement soit le dernier »

Par Johanna Wozniak | Publié le 16/02/2021 à 15:01 | Mis à jour le 16/02/2021 à 15:16
Photo : Kevin Grieve - Unsplash
Boris Johnson vaccination RU

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours, le Royaume-Uni a réussi son objectif de vacciner 15 millions de personnes. Hier, Boris Johnson a donné une conférence de presse à Downing Street pour faire le point sur la situation actuelle du coronavirus dans le pays entouré de Chris Whitty, médecin-chef du gouvernement, et Simon Stevens, directeur général du NHS.

Le Premier ministre a insisté sur la date du 22 février qui serait décisive pour dévoiler la feuille de route afin d'alléger les restrictions actuelles dans le pays. Boris Johnson a relevé « les efforts impressionnants de toutes les personnes impliquées » dans la lutte contre le coronavirus et plus particulièrement dans la campagne de vaccination qui bat son plein au Royaume-Uni. Il a également souligné qu’il s’agissait « d’un accomplissement national sans précédent » tout en mettant en exergue que ce n’était « pas le moment de se relâcher » car la menace du virus restait « très réelle », d’où cette nécessité absolue de « garder les pieds sur terre ». Le Premier ministre a assuré que le gouvernement souhaitait que « les progrès soient prudents mais aussi irréversibles » afin que ce « confinement soit le dernier ».

 

Optimisme rime avec prudence

La prochaine étape du plan de vaccination a été dévoilée, et Mr Stevens a affirmé que « les personnes ayant un problème de santé mentale important » seraient dans les prochains groupes prioritaires des personnes vaccinées. Mr Whitty a quant à lui précisé que les chiffres étaient encore « très élevés » mais qu’ils allaient « dans la bonne direction ».

Boris Johnson a assuré être « de plus en plus confiant et optimiste » grâce au « grand changement » dû à « la science qui est maintenant incontestablement en avance sur la maladie et qui se manifeste de diverses façons, et pas uniquement à travers la vaccination » tout en conservant une marge de prudence nécessaire. Il a affirmé qu’il n’était pas en mesure de donner « une garantie absolue que nous ne rencontrerons pas d'autres difficultés ».

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale