TEST: 2269

Europe Écologie-Les Verts en “opération séduction” auprès des Français de Londres

Par Laurent Colin | Publié le 25/03/2022 à 10:15 | Mis à jour le 25/03/2022 à 10:36
Meeting Europe Ecologie les Verts à Londres avant présidentielles

Le parti EELV était en opération séduction à Londres mercredi soir, bien décidé à défendre le programme de Yannick Jadot et à « vendre » aux Français expatriés outre-Manche, la vision d’une république écologique, organisée selon trois axes : écologie, social et démocratie.

 

Les sympathisants écologistes et des électeurs en quête de réponses sont venus en nombre mercredi dans une salle du Canal Museum à King’s Cross. Ils ont pu écouter et échanger avec Mélanie Vogel, sénatrice EELV des Français de l'étranger, Julien Bayou, Secrétaire National d'EELV et Charlotte Minvielle, co-secrétaire d'EELV UK et candidate aux élections législatives en Europe du Nord.

 

Les Français de l’étranger expriment une intention très forte de se déplacer pour aller voter à la prochaine présidentielle. 82 % affirment vouloir se rendre aux urnes et 78 % suivent de près la campagne électorale, contre 56 % pour les Français de métropole. L’étude, réalisée récemment par la Banque transatlantique, révèle également que 86 % des sondés disent se sentir oubliés des programmes des candidats.

Il est donc facile de comprendre pourquoi les états-majors des grands partis s’intéressent aux voix des Français expatriés et n’hésitent pas à franchir la Manche pour s’adresser au vivier d’électeurs londoniens. Les représentants d’EELV comptent surfer sur une vague verte puisque l’environnement arrive en tête des préoccupations des Français de l’étranger (58 %), devant la protection sociale (54 %) et l’éducation (49 %).

 

Grandes orientations et points clés de la soirée à retenir

Sur le volet de l’urgence climatique : « Nous proposons d’investir massivement dans la rénovation des bâtiments, ce qui permettra de réduire les factures d’électricité des ménages les plus vulnérables. Les premières victimes de la crise climatique sont les personnes défavorisées. Régler la crise climatique et la crise sociale, c’est indissociable ».

Sur le volet égalité femmes-hommes : « Nous avons toute une série de propositions féministes comme le congé parental qui sera identique pour les deux parents, de seize semaines, dont huit obligatoires ».

Sur le volet de la vie à l’étranger : « Nous avons un problème dans la représentation démocratique des Français de l’étranger. Les questions sont dépolitisées alors que les problèmes sont liés à des décisions politiques à Paris. Les élus votent continuellement la baisse des budgets pour les Français expatriés ».

Sur le volet social : « Il faut changer le système de calcul des retraites des Français de l’étranger qui est très discriminant ».

 

L’écologie coûte cher !

Alimentation bio, voitures électriques… dans l’auditoire, une personne souligne que faire le choix de l’écologie n’est pas accessible à tous. Et Mélanie Vogel de répondre que « le mode d’agriculture intensive rend malade et coûte très cher à la sécurité sociale. Si nous menons une bonne politique environnementale, nous pouvons réduire ces coûts pour la sécurité sociale et la société dans son ensemble ».

 

Handicap : comment faire en sorte que l'école soit inclusive ?

Pour Julien Bayou « L’idée d’une école inclusive, c’est d’accepter la différence et d’avoir une nouvelle approche face au handicap. Il y a un besoin de formation des enseignants qui sont démunis face aux attentes des familles ». Charlotte Minvielle propose pour les Français de l’étranger qu'il y ait « une reconnaissance du statut de personne handicapée entre les deux pays, notamment des enfants, afin que les Français venant au Royaume-Uni ou rentrant en France n’aient pas à entreprendre de nouveau des procédures médicales et administratives longues et coûteuses pour avoir accès à leurs droits ».

 

Une très belle rencontre avec les Français de Londres

La co-secrétaire d'EELV UK était très enthousiaste au sortir de cette réunion publique, calée à un peu plus de deux semaines du premier tour. « C'était une très belle rencontre avec les Français de Londres dans le cadre de la campagne de Yannick Jadot, a-t-elle indiqué avec un large sourire. Cela nous a permis de répondre à de nombreuses questions sur de grands enjeux comme l'environnement, la justice sociale et l'éducation. C'est la dernière ligne droite et un moment clé de cette campagne ».

La veille, les étudiants de la London School of Economics nous indiquaient ressentir un vrai engouement autour de ces élections. Ce que confirme Charlotte Minvielle. « Nous avons eu beaucoup de demandes de procurations ces dernières semaines, ce qui montre un réel intérêt pour cette campagne, pour l'écologie et les thèmes que nous portons ».

Ce qui se passe en Ukraine suscite également beaucoup d’interrogations. « Avec le contexte actuel de la guerre en Ukraine, nous voyons à quel point la question de l'indépendance énergétique et l'investissement massif dans les énergies renouvelables est essentiel. C'est notre avenir qui se joue avec cette élection. Nous n’avons plus le temps d'attendre pour mettre en place des mesures fortes ».

Charlotte Minvielle s’est dit concentrée pour l’instant sur les élections présidentielles, mais a rappelé l’échéance électorale qui arrive juste après. « Je serai la candidate d'EELV et du Pôle Écologiste pour ces élections au mois de juin et j'ai hâte de faire campagne pour améliorer la vie des Français des différents pays de la circonscription, notamment en investissant davantage dans les services publics pour les Français de l'étranger, et en luttant pour une société plus écologiste, féministe et solidaire ».

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale