TEST: 2269

Comment le thé est devenu un symbole du Royaume-Uni

Par Colin Porhel | Publié le 27/01/2021 à 20:15 | Mis à jour le 28/01/2021 à 13:52
Photo : Unsplash - Marco Secchi
Thé royaume-uni symbole

Source d’admiration pour les uns, de moqueries pour les autres, la passion des Britanniques pour le thé intrigue et ne laisse personne indifférent. La rédaction vous explique les origines de cette adoration ancestrale.

 

Non, les Britanniques ne boivent pas seulement de la bière ! Si les Ecossais et les Anglais occupent bien les deux plus hautes marches du classement de la consommation d’alcool établi par le Global Drug Survey, le thé reste la boisson chaude favorite des sujets de la Reine. Un attrait qui date de plusieurs centaines d’années, désormais devenu un des attendrissants symboles du Royaume.

 

Aristocratie et contrebande

Apparu, selon la légende, il y a près de 4 700 ans en Chine, l’origine du thé demeure sujette à de nombreux mythes. Ce n’est que 2 500 ans plus tard qu’une première trace écrite de la boisson est retrouvée dans un traité de pharmacologie. Arrivé encore plus tardivement eu Europe, l’hydromel se voit d’abord principalement consommé au Portugal, grâce aux nombreux voyages entrepris en Asie. Quelques années plus tard, en 1662, le thé, déjà connu des “coffee-houses" anglais, est popularisé dans le Royaume grâce au mariage de la princesse du Portugal Catherine de Bragance et du Roi d’Angleterre Charles II.

Taxée à hauteur de 25 pounds par livre à partir de 1689, la feuille de thé est alors réservée à la haute bourgeoisie. Malgré une réduction de son prix à partir de 1692, l’accès à la boisson reste un privilège accordé au plus fortunés. Mais face à la demande grandissante du peuple britannique, un réseau de contrebande s’installe progressivement à partir du XVIIIème siècle. Peu à peu adoptée par les classes populaires, la consommation de thé se démocratise à partir de 1834, à la faveur de la fin du monopole détenu par la Compagnie des Indes pour le commerce avec la Chine. Le Royaume profite alors de sa mainmise sur l’Inde pour élargir sa production.

 

Un « tea time » résolument normé

Dans le même temps, la tradition de « l’afternoon tea » apparaît en Angleterre grâce à la Duchesse de Bedford. Cette dernière avait pris l’habitude de déguster une tasse de thé accompagnée d’une collation avant le dîner. Quelques années plus tard, le Five o’clock tea se voit adopter par la classe ouvrière et devient un moment convivial partagé au travail, encourageant un succès qui ne se dément toujours pas.

Mais la préparation du thé anglais répond à des règles précises à respecter scrupuleusement. Une scène de la série télévisée Broadchurch a ainsi provoqué l’ire des Britanniques après qu’un des personnages a chauffé sa tasse au micro-ondes ! Grant Harrold, ancien majordome de la famille royale a livré ses conseils au magazine Biba en 2018. De son point de vue, « il faut d’abord verser dans la tasse le thé qui a été infusé dans une théière et toujours ajouter le lait après » avant de déguster l’élixir en petites gorgées, et non en le sirotant.

Mais la passion des Anglo-saxons pour le thé semble faiblir à mesure que les années passent. Selon une étude menée par Mintel, les ventes de ce dernier au Royaume-Uni ont chuté de plus de 20% entre 2010 et 2015. Pas d’inquiétude toutefois, puisque près d’un tiers des Britanniques affirment boire entre quatre et cinq tasses de thé par jour, d’après l’institut Statistica.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Colin Porhel - journaliste

Colin Porhel

Etudiant en troisième année de licence en Langues Etrangères Appliquées à l’Université de Brest Occidentale (UBO).
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale