En Angleterre et au Pays de Galles, le nombre de pubs s’effondre

Par Colin Porhel | Publié le 05/07/2022 à 16:30 | Mis à jour le 06/07/2022 à 15:55
Photo : Dave Pickersgill - Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license
De nombreux pubs doivent fermer définitivement au Royaume-Uni

Déjà affaiblis par les conséquences de la pandémie de Covid-19, les bars britanniques souffrent désormais de l’inflation grandissante au Royaume-Uni, selon une analyse publiée lundi par Altus Group.

 

L’amour de la boisson propre aux Britanniques ne suffit plus. Véritables institutions au Royaume-Uni, les pubs disparaissent progressivement de l’archipel, laissant derrière eux des milliers de citoyens orphelins de leur institution préférée. Après être restés porte close pendant les différents confinements, les bars doivent désormais faire face à une inflation record rendant les clients habituels plus frileux au moment de consommer.

 

Une situation devenue intenable pour de nombreux établissements. Au premier semestre 2022, près de 200 patrons de pubs ont dû mettre la clé sous la porte. Un chiffre impressionnant, qui fait chuter le nombre de bars sous les 40 000 en Angleterre et au Pays de Galles, un niveau historiquement bas, selon Altus Group.

 

À Londres, plus d’une vingtaine de bars fermés en six mois

Dans le détail, la région des West Midlands déplore le plus grand nombre d’établissements fermés, avec 28 bars ayant disparu en l’espace de six mois. L’est de l’Angleterre et l’agglomération londonienne ne sont pas épargnés non plus, avec 24 pubs en moins chacun par rapport à décembre 2021.

 

« Si les pubs ont remarquablement bien résisté à la pandémie, ils sont aujourd'hui confrontés à de nouvelles difficultés et doivent faire face à la crise des coûts de l'activité économique, avec la flambée des prix de l'énergie, les pressions inflationnistes et les hausses d'impôts », a souligné Robert Hayton, président d’Altus Groupe au Royaume-Uni.

 

Une période peu propice aux affaires qui pourrait néanmoins s’étendre jusqu’à la fin de l’année au vu des déclarations de la Banque d’Angleterre, qui prévoit une inflation de l’ordre de 11% pour 2022.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale