Un policier du Nord blessé après un refus d'obtempérer

Par AFP | Publié le 20/09/2022 à 12:20 | Mis à jour le 20/09/2022 à 17:50

Un policier a été grièvement blessé lundi soir près de Valenciennes, percuté par le conducteur d'un véhicule qui transportait de la drogue et tentait d'échapper à un contrôle des douaniers, nouvel incident dans le cadre d'un refus d'obtempérer.

Le policier, dont le pronostic vital n'est pas engagé, a été blessé notamment au dos, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord. Souffrant de "multiples fractures", il était toujours hospitalisé en fin de matinée mardi.

Une source policière a indiqué qu'il était "sérieusement blessé aux jambes".

Le conducteur, 29 ans, a été interpellé lors qu'il tentait de fuir à pied. Il a été placé en garde à vue, pour refus d’obtempérer et tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, ainsi qu'acquisition, cession et importation de produits stupéfiants, selon la DDSP et un procès-verbal consulté par l'AFP.

Selon son avocate, Me Sylvie Racle, ce ressortissant marocain arrivé en France en 2012 a fait l'objet de cinq condamnations entre 2016 et 2021: successivement pour transport et acquisition de stupéfiants, refus d’obtempérer et conduite après retrait de permis, transport d'armes à deux reprises et circulation sans permis.

Marié et père de trois enfants, elle l'a décrit à l'AFP comme un "travailleur mais un peu inconséquent avec la voiture et qui a un attachement avec les produits stupéfiants".

Selon le PV consulté par l'AFP, il était notamment en possession d'une carte d'identité belge, et interdit de port d'arme.

- "Soutenir" la police -

Selon une source policière, "un peu plus de 10kg mixant héroïne, cocaïne et cannabis" ont été découverts à bord du véhicule.

Le procès-verbal consulté par l'AFP mentionne la saisie de "quatorze paquets semblants contenir des stupéfiants", ainsi que d'un couteau de type cran d'arrêt et un poing américain.

"Chaque jour, nos forces de l’ordre sont confrontées à des tentatives de meurtre en faisant leur métier. Nous devrions tous les soutenir plutôt que tenir avec les délinquants", a réagi dans un tweet le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, affirmant que le policier était "grièvement blessé".

D'après la DDSP, lundi vers 23H30, des douaniers ont voulu contrôler un véhicule, mais le conducteur ne s'est pas arrêté et a été pris en chasse.

La police s'est alors positionnée à un rond-point d'Anzin, dans l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, près de Valenciennes, installant une herse.

Mais le conducteur a pris "le rond-point à contre-sens" et percuté le policier avant de "finir sa course dans un poteau".

- Collègues "extrêmement choqués" -

Selon une source syndicale, les collègues du policier, de la patrouille du groupe de sécurité de proximité, "sont extrêmement choqués".

"Le mépris de politiciens pour les Forces de l'ordre (est) un permis moral de tuer", a dénoncé la déléguée Nationale Unité SGP-FO Linda Kebbab sur Twitter.

Le député PCF de la circonscription, Fabien Roussel, avait indiqué sur BFM TV qu'il irait apporter son "soutien" aux collègues du policier dans l'après-midi, mais cette rencontre sera finalement organisée la semaine prochaine, a indiqué son entourage.

Le député RN du Nord Sébastien Chenu a appelé sur Twitter la justice à "agir rapidement et fermement contre ce chauffard délinquant", précisant ensuite avoir pu échanger au téléphone avec le policier blessé.

Devant la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Gérald Darmanin a affirmé que "depuis le 1er janvier", il y avait eu "41 blessés graves policiers et gendarmes" lors de refus d’obtempérer.

Le dernier décès policier dans ces circonstances remonte lui à août 2020 dans la Sarthe.

Les tirs mortels de la police lors de refus d'obtempérer ont quant à eux causé 10 décès depuis le début de l'année, les derniers à Nice et Rennes le 7 septembre.

Selon des chiffres obtenus par l'AFP de source policière, le nombre de refus d'obtempérer en zone police est stable ces trois dernières années. Il y en a eu 14.256 en 2021, contre 13.018 en 2020 et 14.075 en 2019.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition internationale