La France va fournir 12 canons Caesar supplémentaires à l'Ukraine

Par AFP | Publié le 31/01/2023 à 17:05 | Mis à jour le 31/01/2023 à 17:50

La France va fournir à l'Ukraine 12 canons Caesar de 155 mm supplémentaires, en plus des pièces déjà livrées, lui permettant de disposer d'une cinquantaine d'exemplaires, "une masse qui n'a rien de négligeable" selon le ministre français des Armées Sébastien Lecornu.

Ces 12 canons de moyenne portée seront livrés "dans les semaines qui viennent" et seront "financés dans le cadre du fonds de soutien de 200 millions d'euros" mis en place par la France, a précisé mardi le ministre lors d'une conférence de presse commune avec son homologue ukrainien Oleksiï Reznikov, qui effectuait sa première visite bilatérale depuis le début de la guerre en février dernier.

Ils viendront s'ajouter aux 18 Caesar déjà livrés par la France ainsi qu'aux 19 canons Caesar promis par le Danemark à Kiev mi-janvier.

Un seul est aujourd'hui hors d'usage. "Il y a une maintenance à réaliser sur les 17 qui restent, liée au combat ou à l'usure classique de ce type de matériel", a indiqué le ministre.

Copenhague avait commandé ces pièces d'artillerie au groupe français Nexter entre 2017 et 2019. Mais les livraisons ont pris du retard et seuls quelques exemplaires ont déjà été livrés.

La France a également promis mardi de livrer à l'Ukraine un radar Ground Master 200 (GM200) produit par le français Thales. Ce radar de moyenne portée permet de détecter un aéronef ennemi à 250 km et de le combattre à 100 kilomètres, que celui-ci vole à faible vitesse et basse altitude comme les drones, ou à haute altitude comme les avions de combat.

Il assure également une protection face aux roquettes et tirs d'artillerie en alertant les troupes au sol des tirs ennemis, assure son fabricant, qui l'a vendu à plus de 60 exemplaires dans le monde. Il est transportable sur camion.

Paris a par ailleurs "engagé des discussions avec (ses) alliés pour permettre d'avoir un stock toujours suffisant" de missiles français sol-air français Crotale pour l'Ukraine, a souligné M. Lecornu. Le Crotale a été fourni à une quinzaine de pays, notamment à la Grèce, la Finlande et la Corée du Sud.

- Avions: Reznikov "optimiste" -

"Ce matériel nous aide à nous rapprocher du jour de notre victoire. Les Crotale détruisent 100% des cibles donc c'est très important pour fermer le ciel ukrainien", a commenté le ministre ukrainien de la Défense.

Enfin, le ministre français des Armées a annoncé l'envoi de 150 militaires français en Pologne pour former des militaires ukrainiens.

Sur le chapitre des avions de combat, réclamés par Kiev à ses alliés occidentaux, le ministre ukrainien n'a pas formulé de demande précise à la France.

"Nous n'avons pas parlé de type d'avion", comme le Mirage français, a-t-il souligné. "Nous avons juste souligné que l'aviation tactique est une composante de la défense antiaérienne" et "nous avons besoin de renforcer nos capacités de défense de notre espace aérien".

"Je suis optimiste" quant à l'obtention à terme d'avions de combat occidentaux et "j'espère que ce sera plus tôt possible", a-t-il conclu, alors que le président Joe Biden a mis un veto lundi sur la livraison de F-16 américains.

La moitié du fonds de soutien français de 200 millions d'euros a déjà été dépensée, avait indiqué la semaine dernière M. Lecornu. Les douze nouveaux Caesar (60 millions environ) et le radar vont encore gréver un fond qui pourrait être vite épuisé.

Dans le même temps, le président de la Rada, le parlement ukrainien, s'exprimait devant l'Assemblée française. "La France a toujours été, est et sera leader" dans l'aide à l'Ukraine, a indiqué Rouslan Stefantchouk alors que Paris a souvent été accusée de lenteur dans ses livraisons d'armes.

"Donnez-nous les avions, donnez-nous les ailes de notre victoire. Et ces ailes nous serviront à protéger notre Ukraine mais aussi l'ensemble de l'Europe", a-t-il ajouté.

dla-dab-mra-jf/fz/ybl

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition internationale