Samedi 10 avril 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Vaccination contre la Covid-19 : la France mauvaise élève ?

Par Adèle Hourdin | Publié le 05/01/2021 à 17:45 | Mis à jour le 07/01/2021 à 14:02
vaccination covid 19

Depuis le top départ de la vaccination dans le monde, la France est sous le feu des critiques. Avec seulement 7000* vaccinations enregistrées elle semble dernière du palmarès. Qu’en est-il réellement? Panorama non-exhaustif des stratégies de vaccination dans le monde.

 

La France souhaite rester très prudente dans sa stratégie de vaccination. Avec seulement 516 vaccinations enregistrées lors de la première semaine de campagne, les critiques vont bon train. Axel Khan, généticien et président de la Ligue contre le Cancer, dénonce un « désastre de démarrage » mettant en cause la lourdeur de l’administration française et des erreurs de communication. Face aux critiques, l’exécutif promet une augmentation de la cadence en vue d’atteindre l’objectif de 27 millions de vaccinations d’ici à l’été 2021. L’arrivée de nouvelles commandes auprès des laboratoires mi-janvier devrait permettre la mise en marche d’une vaccination plus massive. Confiant, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que « le rythme de croisière de la vaccination en France » allait rejoindre « celui de nos voisins dans les prochains jours ». Rappelons que pour atteindre l’immunité collective, 60% de la population doit être vaccinée.

 

Israël, Allemagne et Royaume-Uni : les cadors de la vaccination

Avec une campagne de vaccination lancée le 19 décembre, Israël mène la course en tête. Déjà plus d’un million de personnes ont pu bénéficier du vaccin, ce qui représente plus de 10% de la population. Ce rythme effréné de 150 000 vaccinations par jour devrait permettre d’atteindre l’objectif des 2 millions de vaccinations d’ici la fin janvier pour une population qui compte 9 millions d’habitants. Israël s’appuie sur un système médical informatisé performant qui facilite la prise de contact et l’information des citoyens : toutes les personnes éligibles au vaccin reçoivent au fur et à mesure un SMS leur indiquant de se rapprocher d’un centre de vaccination. Seule ombre au tableau : un ralentissement est attendu dans les prochains jours suite à une pénurie du vaccin Pfizer, dont de nouveaux stocks devraient arriver mi-janvier.

L’Allemagne fait elle aussi figure de bonne élève. Lancée à la même date que la France, la campagne allemande affiche un nombre bien plus conséquent de vaccinations. 230.000 en une semaine quand la France n’en indiquait encore que 516. L’Allemagne doit son efficacité à ses 440 « vaccinodromes » déployés à travers tout le pays. Généralement de grands gymnases, ces lieux permettent de vacciner jusqu’à 5000 personnes en une journée sur un même site. Cependant l’Allemagne n’est pas non plus épargnée par le manque de stock. Elle envisage de reporter de quelques semaines le rappel du vaccin suivant la stratégie de son voisin Outre-Manche (le laboratoire préconise un rappel trois semaines après la première injection).

Le Royaume-Uni est le grand champion européen avec déjà 1 million d’injections enregistrées. Les 730 centres de vaccinations actifs vont être rejoints par une centaine d’autres dans le courant de la semaine. Alors que l’Angleterre vient d’annoncer son reconfinement total, la vaccination est une lueur d’espoir face au nouveau variant du virus qui fait remonter en flèche les chiffres de contamination.

 

Les géants chinois, américain et indien accélèrent

La Chine, berceau de la contamination début 2020, peut se vanter du nombre record de vaccination avec 4,5 millions de doses injectées. Dès l’été, elle avait pris de l’avance en injectant des vaccins encore en phase de test dont l’efficacité n’était pas encore prouvée. A l’approche du Nouvel An chinois le 12 février, qui engendre la plus grande migration à travers le pays, le gouvernement entend mettre les bouchées doubles. D’ici cette date, l’objectif est d’atteindre 50 millions de personnes vaccinées.

De l’autre côté du Pacifique, la stratégie vaccinale des Etats-Unis a peiné à se mettre en place. Bien loin des 20 millions de vaccinations promises par Donald Trump pour la fin de l’année 2020, on n’en compte que 4,2 millions début 2021. Le pays le plus endeuillé du monde par la pandémie a cependant accéléré le pas en enregistrant 500 000 injections par jour début janvier. Ce rythme devrait s’accélérer selon les annonces de Joe Biden qui entrera en fonction le 20 janvier, promettant un million de doses par jours pendant ses 100 premiers jours de mandats. Pour économiser les doses de vaccins en leur possession, les Etats-Unis envisagent de n’injecter que des demi-doses, ce qui n’aurait pas d’impact selon eux sur la réponse immunitaire.

En Inde, le Premier Ministre Narendra Modi a annoncé le lancement de la campagne de vaccination dans son pays. Le feu vert vient d’être donné par les autorités sanitaires pour l’utilisation de deux vaccins, dont l’un encore en phase de test et cela dans la cadre de la « situation d’urgence ». l’Inde va devoir relever un défi colossal : vacciner ses 1,3 milliard d’habitants avec un système de santé particulièrement inégal. Depuis début janvier l’Etat s’est préparé, expérimentant des simulations de vaccination à grande échelle et formant plus de 100 000 personnels à la vaccination. L’objectif annoncé est de 300 millions de vaccinations d’ici l’été.

 

Les derniers de la course 

Certains pays ont décidé de ne pas prendre le départ. C’est le cas des Pays-Bas qui ne lanceront leur campagne de vaccination que le 6 janvier. Le pays affiche sa volonté de ne pas se précipiter et préférant attendre la validation du vaccin par les agences nationales. La date a tout de même été avancée de deux jours par rapport aux précédentes annonces. Les Pays-Bas sont les seuls en Europe à ne pas encore vacciner leur population. De leurs côtés, l’Italie et l’Espagne comptent respectivement 114 000 et 82 000 personnes vaccinées. Ils sont tous deux jugés trop lents face à l’enjeu et entendent accélérer le rythme dans les prochains jours.

Plusieurs pays d’Asie, à l’inverse de la Chine, n’entameront pas les vaccinations avant février. C’est le cas du Japon, du Vietnam, de la Corée du Sud, des Philippines, du Cambodge… qui pour la plupart sont peu touchés par le virus et préfèrent observer les résultats et l’efficacité dans les pays occidentaux avant de se lancer. Malgré le retard que cela implique, ces pays pourraient engager une vaccination beaucoup plus rapide grâce à des populations très favorables aux vaccins.

L’Afrique du Sud, elle, ne possède toujours pas de dose du vaccin et en est toujours au stade des négociations avec les laboratoires. En cas d’accord signé, les premières doses n’arriveront pas avant février.

vaccination covid 19

 

La France reste loin du peloton de tête, malgré les quelques milliers de vaccinations du début de semaine annoncées par le ministre de la Santé. Pour l’heure, seuls les résidents en EHPAD et les personnels soignants « à risque » ont pu avoir accès au vaccin. Dès lundi, les conditions seront élargies à une plus large classe de la population comme les pompiers et les personnels soignants de plus de 50 ans. Toutes les personnes désireuses de recevoir le vaccin peuvent aussi dès à présent s’enregistrer et prendre rendez-vous. Mais la stratégie vaccinale française devra bientôt se confronter à un nouvel obstacle: 58%** de la population indique ne pas souhaiter se faire vacciner. 

 

* Chiffres au 6 janvier 2021

**(Odoxa-Backbone consulting réalisé pour Franceinfo et le Figaro, publié dimanche 3 janvier).

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
0 Commentaire (s)Réagir

Installation

ADMINISTRATIF

Services en ligne pour les expatriés : état civil et France Consulaire

Bonne nouvelle pour les expatriés ! Des avancées ont été annoncées sur plusieurs services à destination des Français de l’étranger : l’état civil numérique, le vote par internet et France Consulaire.

Santé

SANTÉ

Confinement : ces sports qui sauvent du burn-out

Finies les longueurs dans la piscine, les restrictions sanitaires ont eu raison du sport en salles. Reebok établit le palmarès des activités sportives favorites, pour éviter le burn-out à la maison.