Vous en avez assez d’entendre parler d’investissement locatif ?

Par My expat | Publié le 04/12/2022 à 17:30 | Mis à jour le 04/12/2022 à 17:30
Investissement locatif, MYexpat

Dans notre entourage, sur les réseaux on entend souvent (les pessimistes) dire que la France n’est pas un vivier encourageant pour l’investissement (tout court) et plus particulièrement pour l’immobilier. Mais est-ce bien le cas ?
My expat, société spécialisée dans l’investissement locatif des expatriés, fait le point.

 

L’investissement immobilier en France est-il trop imposé pour les expatriés ?

Ça dépend surtout du bien, du mode de mise en location, et de la fiscalité choisie. 

 

  • En location, en LMNP déclaré au réel, la fiscalité est souvent nulle, voire peut générer du déficit foncier…(pour ça il faut que le bien soit loué meublé et qu’il génère moins de 23k€ brut de loyers par an). C’est le régime le plus favorable fiscalement pour les expatriés dans la grande majorité des cas.
  • Dans les autres cas pour l’imposition des revenus locatifs : pour la location nue, il y a un abattement de 30% ou pour la location meublée déclarée au micro-bic, l’abattement est de 50%.
  • Après il faut régler la taxe foncière, qui varie elle aussi en fonction des caractéristiques du bien (surface, localisation).
  • Quant à l’imposition de la plus-value immobilière, il y a des cas d'exonération : quand le fruit de la revente va servir à acheter sa résidence principale (en France) dans les 2 années suivantes, puis il y a une exonération de l’impôt sur le revenu après 22 ans de détention

 

C’est trop risqué d’investir en France : impayés, contexte inflationniste actuel…

  • À savoir : le squat est un phénomène rare en France, d’autant plus que maintenant la trêve hivernale ne s’applique plus aux squatteurs sans bail.
  • Autre point : les foyers avec des revenus modestes en France peuvent bénéficier d’allocations logement, récupérables par le propriétaire en cas de défaut de paiement.

 

Généralement,nous vous conseillons de bien sélectionner les profils de locataires, et de vérifier les éléments de leurs dossiers. 

Si vous n’êtes pas sur place, des agences peuvent se charger de sélectionner les meilleurs candidats à votre place.

 

En outre, les lois actuelles tendent à accélérer les procédures d'éviction pour ceux qui ne paient pas leur loyers. Enfin, il existe aussi des assurances spécifiques pour s’en prémunir - l’assurance “garantie loyers impayés”. 

 

Nous rajouterons aussi qu’en France, il y a une protection sociale qui fait que souvent les personnes qui perdent leur emploi bénéficient d’une allocation chômage de l'État (pour les personnes salariées) pour les aider justement à payer leur loyer (entre autres). Ce qui n’est pas le cas dans de nombreux pays. Dans le contexte inflationniste actuel, la France est un des pays les moins risqués pour les propriétaires. Ce qui explique que nous n'ayons pas eu ce phénomène d’éviction comme il a été constaté aux États-Unis par exemple.

 

Trouver un financement, c’est impossible quand on est expatrié

  • C'est difficile parfois mais pas impossible quand le dossier est bon. Vous pouvez taper à la porte de nombreuses banques, ou vous pouvez faire jouer votre réseau.
  • Enfin, vous pouvez aussi faire appel à des courtiers spécialisés qui pourront vous aider à trouver le bon établissement partenaire et vous aideront à monter le meilleur dossier. 

Aujourd’hui il est encore possible de financer un investissement locatif en France quand on est expatrié, les taux restent très corrects : 2,5%. C’est plus que l’année dernière mais très loin de ce qui se pratique outre atlantique. 

Aussi en France, le crédit est fixe sur la durée, puis en cas de baisse des taux vous êtes libres de renégocier vos mensualités avec la banque. 

 

Impossible de faire un investissement à distance, entre la recherche, les visites, les RDVs chez le notaire, c’est trop long et complexe.

Il existe des sociétés comme My expat, qui se chargent de toutes les étapes de l’investissement pour vous, de la recherche jusqu’à la signature de l’acte authentique à votre place grâce à la procuration. À aucun moment vous n’avez besoin de rentrer en France, et votre projet est géré par des professionnels de l’immobilier. 

 

  • C’est la garantie d’un projet traité rapidement car accompagné et guidé par des professionnels.
  • C’est aussi un gage de qualité : des experts veillent et sélectionnent les meilleures opportunités en fonction de votre projet. Ils sont aussi capables d’être réactifs sur le marché immobilier très concurrentiel des grandes villes françaises.

 

Donc il est tout à fait possible d’investir à distance, sans trop de complications si vous êtes bien accompagné.

 

Au final l’investissement locatif est ce qu’il y a de mieux pour financer vos projets d’envergure

Alors peut être que vous devriez considérer l’investissement locatif en France, comme de beaucoup d’expatriés français. Selon une étude du ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, les non-résidents français contribuent à près de 60% de la progression des investissements immobiliers de ces 10 dernières années.

C’est tout simplement parce que la France est un des pays les plus sécurisés pour l’investissement locatif, avec des rendements bruts intéressants, de 3% à 6-7 % selon le type de bien et la localisation. 

Cela en fait un placement idéal pour la retraite, ou le financement d’autres projets comme les études des enfants.

Sur le même sujet
my-expat-investissement-immobilier

My expat

My expat organise les projets immobiliers des expatriés.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale