Mercredi 28 juillet 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

L’exercice raciste et misogyne des CM2 de l’école Renan de Casablanca

Par Caroline Chambon | Publié le 26/03/2021 à 12:31 | Mis à jour le 01/04/2021 à 14:14
exercice raciste école Renan Casablanca

« Où vivent les grands singes? ». C’est le nom de l’exercice raciste et misogyne proposé par un enseignant de l’école Renan de Casablanca, qui a mené l’AEFE a ouvrir une enquête administrative.

 

Un exercice raciste et misogyne

« Où vivent les grands singes? » : cet exercice, dont le nom est à première vue anodin, a été proposé à des élèves de CM2 de l’école française Ernest Renan de Casablanca. Seulement, le contenu de cet exercice a déclenché une vague d’indignation chez les parents des élèves de la classe concernée. Dans l’exercice sont montrés plusieurs espèces de singes qu’il faut relier avec leurs noms. Parmi ces singes, une femme noire. La nature raciste et misogyne de cet exercice, qui donne l’impression que la femme noire a besoin d’être différenciée des singes, n’aura échappé à personne.

 

Où vivent les grands singes exercice raciste

 

L’AEFE ouvre une enquête

Le directeur de l’école, Sébastien Galard, s’est fendu d’un mail le jeudi 25 dans l’après-midi. Dedans, il y dénonçait « une maladresse inexcusable qui peut conduire à des amalgames ». Une prise de position jugée insuffisante par l’AEFE, qui a le soir-même fait parvenir un communiqué aux parents d’élèves concernés. « Le choix de ce document raciste et sexiste est une faute grave à nos yeux », peut-on y lire. Et de préciser que l’AEFE « ne saurait tolérer le moindre écart sur ce sujet », ce pourquoi une enquête administrative a été ouverte. L’exercice est issu d’un manuel de La main à la pâte (LAMAP), une fondation de coopération scientifique française créée par l’Académie des Sciences et les Ecoles normales supérieures de Paris et Lyon, en 2011.

 

communiqué AEFE exercice raciste école Renan

La Fondation LAMAP a tenu à user de son droit de réponse, dans le communiqué ci-dessous: 

"Produite il y a une dizaine d'années, la ressource pédagogique de la Fondation La main à la pâte sur les Hominidés a été conçue avec des enseignants gabonais et l'Institut Jane Goodall. L'objectif était de sensibiliser les élèves des classes du Gabon avec des formateurs gabonais à la protection des "grands singes", famille dont l'être humain fait aussi partie du point de vue de la classification (les Hominidés). Le tout dans un but de protection de ces populations d'êtres vivants et de leurs habitats.

Au total, ce module comprend quatre parties (vie sociale des grands singes ; aire de répartition et dynamique des populations de grands singes ; écosystèmes, relations alimentaires et interdépendance des êtres vivants ; classification et évolution), chacune présentant un éclairage scientifique pour l'enseignant, ainsi qu'une description détaillée des activités à mener en classe et une fiche de de travail pour les élèves.

Des illustrations locales ont été choisies pour parler aux élèves gabonais et représenter l'espèce humaine telle qu'ils la connaissent dans leur environnement quotidien : des hommes, des femmes, des enfants gabonais. Il est bien spécifié dans la ressource qu'elle a été produite dans un contexte gabonais. L'image diffusée sur les réseaux sociaux a donc été sortie de son contexte et accompagnée d'interprétations erronées. L'enseignant qui a utilisé cette ressource au Maroc est donc totalement hors de cause. Pour notre part, nous récusons toute accusation de racisme ou de misogynie faite à l'encontre de cette production."

Pour une adaptation de cette ressource hors du contexte gabonais, une autre illustration figure dans la ressource, utilisant un pictogramme."

Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Deder mar 30/03/2021 - 16:46

Sexiste peut-être, je vous en laisse juge, mais raciste certainement pas. L'inculture des dirigeants politiques et des administratifs a encore frappé, comme celle des journalistes et gens qui s'offusquent au 1er coup d’œil et relayent ces informations. Il vous aura donc semble t-il échappé que l'espèce humaine fait partie des grands singes ou hominoïdes. Donc si l'exercice peut paraitre au 1er abord maladroit, il est scientifiquement juste et c'est un chercheur en biologie évolutive qui vous le dit. Les personnes qui l'ont écrites auraient juste du, au vu du contexte actuel, réfléchir à 2 fois avant de présenter cet exercice à des élèves. C'est leur tort principal...

Répondre
Commentaire avatar

Mehdi dim 28/03/2021 - 12:41

Tout cela est stupide, ce n'est pas parce que la femme représenté est noire que c'est du racisme, ce cours là reprend la théorie de Darwin, qui stipule comme quoi l'homme descend du singe, regardez juste sur Google, les majorités des représentations sont des hommes blancs, mais quand c'est une femme noire on crie au racisme ? Donc selon les ethnies nous descendons de plusieurs choses différentes, et ces mêmes personnes qui crient au racisme sont les mêmes qui se plaignent du manque de diversité dans les livres de science. Dissonance cognitive ? Et s'il vous plait expliquez moi en quoi est ce misogyne ? Cela aurait pu être un homme, dans ce cas là ca ne ferait pas bondir les gens. Et si ces personnes tiennent tant à cœur à cela qu'ils portent plainte, la justice tranchera.

Répondre
Commentaire avatar

Wanda mer 31/03/2021 - 09:10

Et si ce n’est pas raciste que vient faire la femme noire ici ? Dans une question sur les grands singes ? Ne soyez pas de mauvaise foi

Répondre

Retraite

TÉMOIGNAGES

Ces retraités français qui sont partis vivre à l’étranger

L’expatriation s’arrête-t-elle à la fin de la vie professionnelle ? Pas du tout ! Mais qu’est-ce qui a motivé ces retraités à quitter la France et quelles sont les difficultés rencontrées ?