Dimanche 25 octobre 2020

Une avocate noire victime de racisme dans les tribunaux britanniques

Par Pauline Berger | Publié le 25/09/2020 à 12:54 | Mis à jour le 25/09/2020 à 14:36
Photo : ehimetalor akhere unuabona - unsplash
racisme tribunaux britanniques alexandra wilson

D’après la présidente du Barreau anglais et gallois, Amanda Pinto QC, de nombreux exemples de racisme ont déjà été observés dans les tribunaux britanniques.

C’est encore d’actualité cette semaine, avec le témoignage de l’avocate noire Alexandra Wilson, qui a déposé plainte contre des cas répétés de racisme sur son lieu de travail.

Victime du délit de faciès dans les tribunaux de Londres

Alexandra Wilson est une avocate britannique noire spécialisée dans les affaires familiales et criminelles, à la Cour Centrale de The Old Bailey à Londres. Elle a déposé plainte contre les tribunaux britanniques, après avoir été prise pour une prévenue trois fois dans la même journée dans les couloirs d’un tribunal londonien. Elle a dû se justifier auprès d’un membre de la sécurité, du public et même par un avocat, pour qu’ils la laissent travailler normalement.

Par le passé, elle avait déjà été confrontée à ce type de préjugés discriminatoires. Elle est l’autrice de In Black and White, un ouvrage dénonçant le racisme dans les tribunaux anglais.

« Ce n’est vraiment pas normal. Je ne suis pas censée devoir sans cesse justifier mon existence au travail », a tweeté Maître Wilson cette semaine.

Une enquête contre le racisme dans les tribunaux a été lancée

Kevin Sadler, directeur de Her Majesty’s Courts and Tribunals Service (HMCTS), l’organisme chargé de l’administration des cours et tribunaux criminels, civils et familiaux, s’est excusé auprès d'Alexandra Wilson. Il a fermement condamné l’attitude du personnel. Une enquête a été ordonnée d’urgence pour clarifier le rôle et les actes des individus impliqués.

Enfin, Amanda Pinto QC, présidente du Barreau anglais et gallois, a également condamné cette attitude et déploré son caractère récurrent. « Malheureusement, je crois que l’expérience d’Alexandra Wilson n’est pas isolée. […] Beaucoup d’avocats doivent faire face aux préjugés des autres membres de la profession. […] Le Barreau engage des efforts permanents pour être plus représentatif de la société qu’il sert. […] Nous ne sommes pas tous des hommes blancs de la classe moyenne. »

Des chiffres discriminatoires inquiétants

La semaine dernière, une étude du Ministère de la Justice britannique a été publiée. Elle affirme que les personnes noires, d’origine asiatique ou appartenant à des minorités ethniques, étaient surreprésentées dans les candidatures à des postes judiciaires. Néanmoins, elles ont nettement moins de chances d’être prises, et seulement 9% deviennent des avocats confirmés.

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet