La plateforme qui valorise l’entrepreneuriat Sénégalais : Entreprendre.sn

Par Article Partenaire | Publié le 17/08/2022 à 15:45 | Mis à jour le 17/08/2022 à 15:45
Homme et femme se serrant la main dans un bureau

L’entrepreneuriat est une valeur sûre au Sénégal : de nombreux jeunes trouvent dans cette nouvelle voie un moyen de développer une activité et d’intégrer pleinement le tissu social. Pourtant, la valorisation de telles initiatives nécessite encore un important de travail de réflexion. Travail que souhaite mener en profondeur des plateformes digitales telles que entreprendre.sn. Ce nouveau média 100% en ligne souhaite apporter sa contribution à une cause nationale : celle de la création d’emploi et de développement des richesses, dans un pays qui revendique plus que jamais sa souveraineté.

 

Qu’est-ce que entreprendre.sn ?

Le média entreprendre.sn se positionne comme un site d’information destiné à un public en activité, ou désireux de choisir la voie de l’indépendance professionnelle. La baseline du site est, à ce titre, très éclairante : « Le Sénégal regorge d’entrepreneurs et d’innovations, qui participent à l’évolution du pays. Notre mission c’est de les mettre en lumière, de les faire connaître, d’échanger avec vous sur ceux qui œuvrent à construire le Sénégal de demain ». On ne saurait être plus clair sur les objectifs à long terme de cette nouvelle plateforme.

 

Pour autant, le site ne focalise pas uniquement sa stratégie éditoriale sur une liste de portraits d’entrepreneurs à succès. On trouve aussi des sujets d’actualité en relation avec le monde de l’entrepreneuriat et de l’investissement au Sénégal. Le lecteur assidu trouvera par exemple des publications faisant référence aux quelques organismes et incubateurs sénégalais, au chevet d’une nouvelle population d’entrepreneurs.

 

Plusieurs articles ont également une vocation « d’accompagnement », en proposant par exemple des conseils et des astuces pour développer une activité au Sénégal. L’objectif visé par le média est donc double : évoquer la réalité du monde du travail au Sénégal, et mettre en lumière des initiatives concrètes au service du développement de l’économie. On espère désormais que cette nouvelle initiative presse puisse perdurer et faire la démonstration de son utilité auprès d’une jeunesse sénégalaise toujours nombreuse et dynamique.

 

Une proximité avec les grands sujets de société

La question entrepreneuriale est centrale au Sénégal. Les pouvoirs publics estiment ainsi que les Petites et Moyennes Entreprises (PME) constituent « la base du tissu économique du pays ». Ainsi donc, sur les 407 000entreprises recensées sur le territoire, près de 97% seraient des PME. Mieux encore : le tissu entrepreneurial serait constitué en grande majorité d’entreprises individuelles, à hauteur de 82%. On comprend donc mieux l’urgence de créer une ligne éditoriale fondée sur la dimension économique et sociale.

 

A ce titre, le média entreprendre.sn tente avec succès de concilier les intérêts des petits entrepreneurs avec les grandes questions sociales et politiques qui traversent le pays. En effet, la souveraineté alimentaire du Sénégal est une donnée prioritaire, largement soutenue par les pouvoirs publics au travers du PSE. De fait, beaucoup de jeunes entrepreneurs tentent leur chance dans le milieu agricole, avec l’assurance de pouvoir compter sur des organismes de financement dévoués.

 

De la même manière, de nombreux incubateurs sénégalais proposent des programmes d’accompagnement. Certains d’entre eux, en place depuis de nombreuses années, ont participé à l’émergence de plusieurs dizaines d’entreprises et startups. CTIC Dakar, premier incubateur du pays, a même permis à 85% de ces micro structures de perdurer bien après leur création. Le média n’oublie pas d’y consacrer quelques lignes.

 

On notera également l’importance du travail des femmes, mis à l’honneur au travers de diverses publications. Le média prend ainsi le temps de revenir sur une situation bien connue des pouvoirs publics : en effet, les femmes seraient responsables de près de 70% de la production de denrées alimentaires, destinées par la suite à la consommation des ménages ainsi qu’à la vente sur les marchés locaux.

 

Quelles sont les perspectives d’avenir pour entreprendre.sn et les autres médias du genre ?

A l’heure actuelle, il est permis d’espérer que de telle initiatives en lien avec le développement d’une presse numérique perdure. Bien que l’écosystème numérique du Sénégal soit encore relativement timide, il demeure l’un des plus dynamiques d’Afrique occidentale francophone. De plus, l’idée de créer une plateforme numérique d’information tournée vers l’emploi et l’entrepreneuriat au Sénégal paraît excellente, tant ce sujet est central dans cette région du continent africain. En effet, on estime que près de 39% de la population sénégalaise, âgée de 18 à 64 ans, créé ou dirige une petite ou une microentreprise.

 

Les pouvoirs publics sont bien entendu au courant de cette situation, et encouragent vivement le développement d’initiatives en lien avec l’innovation et la création de microentreprises. A ce titre, le programme « Sénégal numérique 2025 » démontre toute l’ambition du Sénégal sur le long terme, en souhaitant développer et maintenir sa position de « pays leader innovant » . Le slogan du projet réaffirme d’ailleurs cette vision positive : « le numérique pour tous et pour tous les usages en 2025, avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ».

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale