Samedi 28 novembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

ESCE : la business school qui prépare à une carrière internationale

Par ESCE | Publié le 17/11/2020 à 17:30 | Mis à jour le 18/11/2020 à 17:17
Campus ESCE Business School

Former des étudiants à une carrière internationale prestigieuse, au travers d’un environnement multiculturel stimulant et professionnalisant : voici la mission de l’ESCE. Cette business school de référence, membre du groupe INSEEC U. et forte de plus d’un demi-siècle d’existence,  propose des parcours académiques post-bac sur ses campus de Paris et Lyon.

Christophe Boisseau, directeur général de l’ESCE, nous en dit plus sur cette école de renom, véritable tremplin pour travailler dans le monde entier à des postes de haut rang.

 

Lepetitjournal.com : Quelles sont les grandes forces de l’ESCE sur le plan international ?

Christophe Boisseau Directeur Général ESCE
Christophe Boisseau, Directeur Général de l'ESCE

Christophe Boisseau, directeur général de l’ESCE : L'ESCE est la Grande École qui prépare à des carrières internationales. Membre de la CGE (Conférence des Grandes Écoles), l’établissement se distingue par son créneau international, qui se reflète dans l’intégralité des programmes.

Nous proposons des cours dédiés aux techniques de l'export et au management international. Ces thématiques sont vraiment au cœur de nos formations, et font l’objet sur le Programme Grande Ecole de près de 400 heures d’enseignement.

D’autre part, tout au long de son cursus, l’étudiant acquiert, au fur et à mesure des enseignements reçus et de ses activités académiques ou associatives, des compétences techniques et personnelles renforcées. 

À l’obtention de son diplôme, un “Passeport Compétences” lui est remis : il s’agit d’un petit livret qui fait état du savoir-faire international acquis par l’étudiant au fil de ses études. Y sont évaluées les hard skills (compétences métier), les soft skills (savoir-être), et les compétences linguistiques nécessaires pour travailler dans un environnement international.

Ce passeport permettra notamment à l'élève de partager l’intégralité de ses compétences auprès d’un potentiel employeur.

 

L’ESCE offre également des programmes très internationaux, avec deux ans d’échanges académiques. En 2ème année, les élèves partent en Europe, et en 4ème année, dans un pays hors Europe. Nos programmes prévoient aussi plusieurs stages, en France ou à l’étranger.

La vie sur le campus est aussi très interculturelle, avec 67 nationalités différentes parmi les étudiants, et entre 500 à 600 étudiants étrangers chaque année.

 

Un autre élément différenciateur de l’ESCE est l’enseignement des langues. Nous enseignons près de 20 langues étrangères et les étudiants doivent choisir au moins 2 langues obligatoires, à raison de 4h30 de cours par semaine et par langue, et peuvent choisir d’étudier jusqu’à 4 langues durant leur scolarité. C’est donc un enseignement très intensif, qui garantit une parfaite maîtrise de plusieurs langues étrangères à l’issue du diplôme.

Ajoutons que l’ESCE s’appuie sur de solides réseaux internationaux, avec des acteurs de renom, tels que BPI, Business France et les Conseillers du Commerce Extérieur de la France.

 

De plus, nous avons récemment mis en place, au sein de notre programme Grande École, des tracks internationaux dès la première année.

Les étudiants peuvent donc personnaliser leur parcours en choisissant d’approfondir leurs connaissances autour d’une zone géographique qui les intéresse particulièrement  : Asian Track ; American Track ; European Track ; Latin American Track ; New Zealand Track… 

En fin de 1ère année, ils partent effectuer une Summer School de plusieurs semaines dans un pays de la zone choisie, chez l’une de nos écoles partenaires.

 

Pourriez-vous nous parler des deux programmes post-bac de l’ESCE (le Programme Grande École et l’International Bachelor) ? À quels profils s’adresse chaque cursus ? 

Le Programme Grande École est un cursus en 5 ans, avec un grade de master. L’accès à ce cursus s’effectue après le Bac, par l'intermédiaire de ParcourSup et du Concours SESAME. L’ESCE a d’ailleurs été l’une des écoles les plus demandées au sein du concours Sésame dans ParcourSup cette année. Avec 237 candidatures uniques, elle est la seconde école au classement, derrière l’ESSEC.

Cette formation s'adresse à des étudiants qui se projettent d'emblée vers un Bac +5, et qui souhaitent faire de longues études afin d’occuper ensuite une fonction de cadre dans le management international.

Quant à l’International Bachelor, il s’agit d’un programme post-bac en 3 ans. Il s’adresse donc à des élèves qui souhaitent réaliser des études relativement courtes.

Je précise que nous avons mis en place, dans le cadre de ce programme, un partenariat avec Montessori. L’enseignement est donc moins académique, et l’approche est plus pratique et professionnelle (les élèves découvrent d’abord la réalité du management et le fonctionnement d’une entreprise avant d’acquérir des notions plus théoriques). Les cours sont en petits groupes et l’élève est vraiment placé au centre du programme.

En 2ème année de Bachelor, les élèves partent étudier sur le campus ESCE de Londres, et ceux qui le souhaitent peuvent aussi se rendre sur le campus de San Francisco en 3ème année.

La candidature à l’International Bachelor s’effectue sur dossier et sur entretien.

 

Quelles sont les spécificités de ces formations sur le plan pédagogique ? 

À l’ESCE, nous avons très tôt mis en place une logique d'hybridité, en alternant avec un format digital et présentiel. L’élève est par exemple amené à réaliser des travaux en ligne avant le cours, et doit préparer des éléments en amont. Il est donc véritablement acteur de son apprentissage.

Nous avons aussi mis en place des « challenges ». Ce sont des défis que les étudiants se lancent entre eux, depuis un outil dédié (Challenge Me). Durant ces challenges (par exemple : réaliser le meilleur CV), les élèves s’évaluent entre eux.

Nous organisons aussi des « problématiques confiées » durant lesquelles des entreprises viennent exposer devant la classe un problème qu’elles rencontrent. Les étudiants préparent ensuite des propositions pour répondre à ce problème et font part de leurs recommandations à l’entreprise. Par exemple, les étudiants répondent à des entreprises qui viennent leur confier une problématique de développement à l’export et leur donnent leurs préconisations dans des cas appelés « Missions Internationales ».

Ce sont des activités très vivantes et interactives, qui sont très appréciées par les étudiants et les entreprises.

 

Quels sont les principaux prérequis pour accéder à ces formations ?

Nous valorisons avant tout l’ouverture interculturelle.

Lors des entretiens, nous demandons par exemple à l’étudiant de nous parler d’une actualité internationale récente qui l’aurait marquée.

Nous n’attendons pas des compétences ou des connaissances approfondies, mais nous demandons tout de même une certaine appétence et une curiosité sur ce qu’il se passe dans le monde.

Nous demandons aussi un coefficient assez élevé en anglais, mais cela n’est pas éliminatoire car nous savons que le niveau de langue sera grandement renforcé pendant le cursus.

Le plus important reste donc cette ouverture d’esprit et ce respect des autres. D’ailleurs, les entreprises qui emploient des diplômés de l’ESCE nous disent remarquer une véritable humilité de la part des étudiants, avec une grande ouverture sur le monde, beaucoup de maturité, et une vraie capacité à écouter différents points de vue... Ce sont vraiment des qualités caractéristiques des étudiants de l’ESCE.

 

Quels sont les débouchés possibles à l’issue de chaque cursus ? 

À l’issue du Programme Grande École, les postes les plus souvent pourvus par nos étudiants sont des fonctions de Area Manager, Account Manager, Export Area Manager, Country Sales Manager, des fonctions commerciales, ou encore des postes RH, Supply Chain, finance, avec un volet international.

Au sein d’une même promotion, ce sont 90% des étudiants qui trouvent un poste de dimension internationale, et près d’un tiers qui trouvent un premier emploi à l’étranger. À ce jour, plus de 40% des alumni sont en emploi à l’étranger, sur les 5 continents.

 

ESCE Business School

 

Vous êtes intéressé.e par les programmes post-bac de l’ESCE ?

En savoir plus sur le site de l’école

 

Vous souhaitez consulter la JPO Permanente de l’ESCE ?

En savoir plus sur le site de l’école

Logo ESCE

ESCE

L'Ecole qui forme aux carrières Internationales
0 Commentaire (s)Réagir

Expat & Politique

Hambourg Appercu
POLITIQUE

Angela Merkel a fêté ses 15 ans à la tête de l’Allemagne

Dimanche 22 novembre, Angela Merkel a fêté sa 15e année en tant que chancelière en Allemagne. Si sa gestion de la crise sanitaire est à célébrer selon les Allemands, sa popularité l’est également !

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?

Le Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.