Jeudi 24 juin 2021
Cambodge
Cambodge

Le vaccin Sinopharm approuvé par L’OMS

Par Raphaël FERRY | Publié le 11/05/2021 à 18:15 | Mis à jour le 11/05/2021 à 10:45
Photo : AKP
Fiolle de vaccin anti corrona tenue dans une main recouverte de gant en plastique
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé une autorisation d'urgence pour un vaccin  fabriqué par l'entreprise chinoise Sinopharm. 500 000 doses de Sinovac sont arrivées ce matin au Cambodge.
 

Premier vaccin non occidental approuvé

 
Il s'agit du premier vaccin mis au point par un pays non occidental à recevoir l'aval de l'OMS.
 
Le vaccin a déjà été administré à des millions de personnes en Chine. Le Cambodge en a déjà reçu 1,7 million de doses, en cadeau de la chine
 
Auparavant, l'OMS n'avait approuvé que les vaccins fabriqués par Pfizer, AstraZeneca, Johnson & Johnson et Moderna.
Mais les autorités sanitaires de divers pays, notamment les plus pauvres d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie dont le Cambodge ont approuvé les vaccins chinois pour une utilisation d'urgence.
 

Une efficacité de 79%

 
L'efficacité des différents vaccins chinois a longtemps été incertaine en raison du peu de données publiées au niveau international.Mais l'OMS a déclaré vendredi qu'elle avait validé "la sécurité, l'efficacité et la qualité" du vaccin Sinopharm mis au point par l'Institut des produits biologiques de Pékin.
 
Elle recommande que le vaccin soit administré en deux doses aux personnes âgées de 18 ans et plus.
 
Une décision est attendue dans les prochains jours concernant un autre vaccin chinois développé par Sinovac dont le Cambodge a déjà reçu 2 millions de doses achetées à la Chine. Vendredi, les experts de l'OMS ont déclaré qu'ils attendaient des informations supplémentaires avant de pouvoir formuler une recommandation.
 
La décision d'approuver le vaccin pour une utilisation d'urgence a été prise vendredi par le groupe consultatif technique de l'OMS, qui a examiné les dernières données cliniques et les pratiques de fabrication.Il a indiqué que l'efficacité du vaccin pour les cas symptomatiques et hospitalisés de Covid-19 était estimée à 79 %.
 
L'OMS a noté que peu d'adultes de plus de 60 ans ont été inclus dans les essais cliniques, de sorte que l'efficacité n'a pu être estimée pour cette tranche d'âge. Mais elle a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de penser que le vaccin agirait différemment chez les personnes âgées.
 

Les spécificités des vaccins chinois

 
L'un des principaux avantages des vaccins chinois est qu'ils peuvent être conservés dans un réfrigérateur standard à une température de 2 à 8 degrés Celsius, comme le vaccin d'AstraZeneca.
 
L'OMS a déclaré que ces "conditions de stockage faciles" rendaient le vaccin de Sinopharm "très adapté aux environnements à faibles ressources".
 
Les deux vaccins chinois sont très différents de certains autres vaccins Covid actuellement utilisés, notamment ceux de Pfizer et Moderna.
 
Développés de manière plus traditionnelle, ce sont des vaccins dits inactivés, ce qui signifie qu'ils utilisent des particules virales tuées pour exposer le système immunitaire au virus sans risquer une réaction grave à la maladie.
 
Aujourd’hui le Cambodge a reçu la livraison de 500 000 doses de vaccin Sinovac ce matin , 500 000 autres doses devraient arriver dans quatre jours.
 
 
Arrivée de vaccin sinovac à Phnom Penh le 11 mai 2021.
AKP

 

 
Sources : 
 
 
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Sécurité routière

Les véritables causes des accidents de la route au Cambodge

Le Comité national de la sécurité routière et les Nations Unies  ont publié un rapport sur les accidents de la route au Cambodge et leur coût économique en 2019.

Que faire au Cambodge ?

LITTERATURE

Mourir à Angkor, le premier roman de Gérard Thévenet

Gérard Thévenet est un personnage truculent. Fort de sa longue expérience du Cambodge, il a toujours une anecdote savoureuse à distiller. Il vient de publier son premier roman : Mourir à Angkor.