Lundi 24 septembre 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sept des étrangers libérés, trois toujours en prison 

Par Leïla PELLETIER | Publié le 09/02/2018 à 09:10 | Mis à jour le 09/02/2018 à 10:51
Photo : Le groupe de jeunes étrangers a été arrêté pour "actes de pornographie".
2-top-x1

Des dix étrangers arrêtés pour « danses pornographiques » le 25 janvier dernier, sept ont été libérés sous caution a annoncé Yin Srang, porte-parole de la Cour Provinciale de Siem Reap. Ils sont encore dans l’incapacité de quitter le pays, leurs passeports ayant été confisqués a-t-il ajouté. 

Le verdict a été rendu hier par Chhe Virak, juge d’instruction de l’affaire qui n’a pas souhaité s’exprimer davantage. 

Sourng Sophea, avocat chargé de la défense, maintient depuis le début de l’enquête que ses clients sont innocents et que l’accusation portée contre eux est déraisonnable. 

Les dix prévenus, qui se sont excusés dans une vidéo, ont admis avoir fait la fête lors de la soirée piscine « Let’s Get Wet » mais nient tout acte pornographique.

Ouch Sopheaktra, un second avocat de la défense, a déclaré que trois suspects étaient toujours en détention. D’après le Khmer Times, il s’agirait de Job Robertus van der Wel, 22 ans, des Pays-Bas ; David Nikolaus Aleksandr Ballovarre, 22 ans, de Norvège et Paul Martin Brasch, 32 ans, de Nouvelle-Zélande. Ils seraient reconnus comme les organisateurs de la soirée. 

Les trois jeunes hommes risquent encore jusqu’à un an de prison et une amende pouvant atteindre 500$.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Cocktails à domicile, une recette à succès

Tomoka Cocktail Company n’est pas un énième bar ouvrant ses portes à Phnom Penh. En effet, cette entreprise a importé au Cambodge un concept complètement nouveau, la livraison de cocktails.

Vivre au Cambodge

EDUCATION

Un nouveau directeur pour l’école française internationale

Ancien professeur des écoles en France, Benoît Gaudriot est arrivé au Cambodge durant l’été pour prendre ses fonctions en tant que directeur de l’école française internationale (EFI) à la rentrée 2018