Mardi 21 août 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les dix jeunes arrêtés pour pornographie en attente du verdict

Par Leïla PELLETIER | Publié le 31/01/2018 à 21:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:41
Photo : Dix étrangers arrêtés à Siem Reap pour "danses pornographiques"
photo

Depuis quelques jours, la presse internationale a le regard rivé sur les récents événements survenus à Siem Reap. Dix étrangers accusés d’actes de pornographie lors d’une soirée piscine « Let’s Get Wet » sont retenus prisonniers par les autorités locales en attendant de connaître le verdict final.

Ces dernières refusent de livrer tout commentaire au sujet de cette affaire. L’accusation qui pèse sur le groupe de jeunes, arrêtés jeudi dernier dans la commune Svay Dangkum de la ville de Siem Reap, se fonde sur l’Article 39 de la Loi sur la répression de la traite des êtres humains et l’exploitation sexuelle. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu’à un an de prison.

Si certains éléments de cette arrestation restent encore vagues, un rapport de police explique que des préservatifs usagés ont été retrouvés et qu’il y avait des personnes alcoolisées, dansant de manière suggestive autour de la piscine.

Selon certaines sources, les photos de la soirée diffusées par la police nationale dateraient de 2013. La page Facebook de « Let’s Get Wet Siem Reap » est signalée comme inaccessible.

Nous vous recommandons

2 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Marc S. mer 07/02/2018 - 20:47

Il paraît - info à confirmer - que c'est l'un des membres organisateurs qui pose problème. Il était en "désaccord" avec la police locale, qui l'avait averti de multiples fois durant les 15 jours précédents. Pour organiser un évènement quelconque, mieux vaut être en bons termes avec les autorités locale (= avoir un parrain au bras long) s, ne pas jouer au plus malin, et ne jamais, au grand jamais, faire perdre la face à un Cambodgien, a fortiori tout un bataillon de policiers. Il reste que les personnes arrêtées son innocentes et respectent les locaux, mais paient un prix injustifié. Bientôt 15 jours dans une prison surpeuplée, parce que... vous avez dansé au bord d'une piscine en bikini ? Il y a des crimes autrement plus sérieux à poursuivre.

Répondre
Commentaire avatar

REDA mer 31/01/2018 - 22:40

MAIS C'est des géants!

Répondre