Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2248

La sauvegarde du patrimoine au service de la paix : l’expérience du Cambodge 

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 25/10/2021 à 18:15 | Mis à jour le 26/10/2021 à 10:15
temple d'Angkor wat

Pour marquer le 30ème anniversaire de la signature des Accords de Paris, l’Ambassade de France au Cambodge organise, le mardi 25 octobre, une table-ronde sur le thème « La sauvegarde du patrimoine au service de la paix : L’expérience du Cambodge ».

 

Cet évènement en ligne, animé par l’Ambassadeur désigné de France, se déroulera l de 14h30 à 16h30 heure locale ( 9h30 - 11h30 heure française ), et rassemblera les représentants du Gouvernement cambodgien, de l’Autorité nationale APSARA, de l’UNESO, du CIC-Angkor, de l’École française d'Extrême-Orient et d’autres acteurs impliqués dans la conservation et le développement du patrimoine du Cambodge.

 

Les accords de Paris

 

Le 23 octobre 1991 étaient signés, à Paris, les Accords visant à mettre un terme à deux décennies de conflit au Cambodge. Au lendemain de cette signature, la communauté internationale se mobilisa pour accompagner le Cambodge dans sa reconstruction. Bien que les Accords de Paris ne mentionnaient pas explicitement la protection et la sauvegarde du patrimoine, ce soutien s’étendit aussi à la sauvegarde et la restauration des temples d’Angkor. 

 

Le Comité international de Coordination pour la Sauvegarde et le développement de la région d’Angkor (CIC-Angkor) fut ainsi créé en 1993, à l’initiative de la France et du Japon. Co-présidé par ces deux pays depuis sa création, le CIC-Angkor est un bel exemple de coopération internationale pour la sauvegarde du patrimoine. Vint ensuite, en 1995, la création, par décret royal, de l’Autorité nationale pour la Protection du Site et l’Aménagement de la Région d’Angkor (Autorité nationale APSARA). Cette coopération internationale revêtit alors une importance particulière pour la reconstruction du Cambodge.

 

La protection et la sauvegarde du patrimoine se sont depuis lors imposées comme des éléments cruciaux dans de nombreux processus de paix et de réconciliation nationale. De quelle manière, l’expérience cambodgienne a-t-elle pu inspirer d’autres accords de paix et quelle sont les initiatives prises depuis lors dans ce domaine par les différents acteurs de la communauté internationale ?

 

La table-ronde« La sauvegarde du patrimoine au service de la paix : L’expérience du Cambodge ». animé par l’Ambassadeur désigné de France, se déroulera en ligne et rassemblera les représentants du Gouvernement cambodgien, de l’Autorité nationale APSARA, de l’UNESO, du CIC-Angkor, de l’École française d'Extrême-Orient et d’autres acteurs impliqués dans la conservation et le développement du patrimoine du Cambodge.

 

L’évènement sera retransmis en direct sur la page Facebook de l’Ambassade de France.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir