Samedi 19 juin 2021
Cambodge
Cambodge

L'UNESCO s'inquiète du projet de parc hôtelier à deux pas d'Angkor

Par Raphaël FERRY | Publié le 18/02/2021 à 10:40 | Mis à jour le 19/02/2021 à 11:36
Angkor Unesco hôtel

Un Projet de complexe hôtelier avec parc aquatique établi sur 75 hectares situé aux pieds des temples d’Angkor au Cambodge inquiète l’Unesco.

NagaCorp Ltd est l'une des sociétés de jeux les plus rentables au monde et la plus grande société de jeux de divertissement de la région du Mékong. Sa filiale à 100 % NagaWorld possède, gère et exploite le seul complexe de divertissement intégré hôtel-casino de Phnom Penh, qui possède une licence de casino avec une durée de 70 ans (jusqu'en 2065) et un monopole de 51 ans dans un rayon de 200 km autour de Phnom Penh (jusqu'en 2045).
 

Angkor Unesco Hotel

 

Parc aquatique, attractions, boutiques, spa, restaurants...

 

Cette société a annoncé avoir signé un bail de 50 ans avec le gouvernement cambodgien pour une propriété de 75 hectares près du site d'Angkor Wat, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Elle prévoit d’y construire un centre de villégiature nommé, Angkor Lake of Wonder (Angkor, Lac des Merveilles), qui comprendra des hôtels, un parc aquatique, une rivière « enchantée » avec barque et gondoles, des parcs à thème, des salles de réunion, des attractions culturelles, des spas et de restaurants.

NagaCorp prévoit d’y ouvrir une « Siem Reap China Town » avec ces commerces, ces pubs, ces restaurants et son marché chinois flottant. La nuit, les rues y seront animées d'acrobates, de jongleurs, de magiciens. Un grand canal devrait offrir aussi des spectacles de fontaines d'eau.

Naga Water World, le parc aquatique proposera de nombreuses attractions (toboggans, une grande piscine à vagues, une plage de 5 000 m2). Elle devrait être conçue sur le thème du patrimoine angkorien et du paysage culturel khmer.

Un parc à thème de haute technologie devrait aussi y voir le jour dans lequel les visiteurs découvriront des animations grâce aux dernières technologies telles que la 4 D, la 5 D, la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR).

Le tout devrait être baigné dans un océan de verdure, de jardins botaniques luxuriants, à l"ombre de palmiers et le long d’un grand canal.


La phase initiale du projet, qui comprend deux hôtels, le parc aquatique, China Town, le parc à thème de hautes technologies, ainsi que l'aménagement paysager et le développement du système de canaux, devrait être achevée d'ici 2025 pour un coût estimé de 350 millions de dollars.

 

Un projet qui inquiète l'UNESCO...
 

Ce projet par sa nature, son ampleur sa proximité des temples provoque l’inquiétude de l’UNESCO

« La proximité du projet avec les zones tampons protégées du site ainsi que l'ampleur, la portée et le concept des activités prévues pourraient en effet avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle pour laquelle Angkor a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, notamment son cadre, le paysage environnant, l'environnement et les vestiges archéologiques, qui font tous partie intégrante de ce bien du patrimoine mondial.»

Peut-on lire sur son site dans une déclaration du 17 février.

Angkor Unesco Hotel
Dieu tenant fermement un naga - Preah Khan


Tout développement concernant le site d’Angkor sera examiné par le Comité du Patrimoine Mondial à sa 44ème session en juin-juillet 2021.

Il est arrivé deux fois dans son histoire à l’UNESCO de déclasser un site du patrimoine mondial :

En 2007, le Comité du patrimoine mondial a retiré le sanctuaire de l’oryx arabe en Oman de la Liste suite à la décision d'Oman de réduire la taille de la zone protégée de 90 %, en infraction avec les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention. Le Comité a estimé que cela remettait en cause la valeur universelle exceptionnelle de ce site inscrit en 1994.

En 2009, il a décidé de retirer la vallée de l'Elbe à Dresde (en Allemagne) de la Liste du patrimoine mondial, suite à la construction d'un pont à quatre voies au cœur de ce paysage culturel, ce qui signifie que le site n'a pas su conserver la valeur universelle exceptionnelle qui lui avait valu son inscription.
 

... et les défenseurs de l'environnement


Outre le problème patrimonial, ce projet préoccupe aussi les défenseurs de l’environnement.

Les experts sont par ailleurs très inquiets de l’épuisement de la nappe phréatique locale. A cause de la forte consommation en eau des touristes, le projet risque de nuire à la stabilité des sols sur lesquels ont été construits les temples.
Le CIC-Angkor, comité de l’Unesco, réunissant architectes, archéologues, ingénieurs, scientifiques, chargés d’évaluer et d’assurer le suivi des projets de restauration et de développement durable, a recommandé de ne pas construire de complexe de ce genre à moins de 30 km des temples.


L’UNESCO déclare être « convaincue que les autorités cambodgiennes restent pleinement engagées dans la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et veilleront à ce que la protection de la valeur universelle exceptionnelle d’Angkor demeure au cœur des processus décisionnels relatifs aux biens et ses environs.

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Lyanes sam 20/02/2021 - 15:27

Il n'y a plus de limite dans la corruption de ce pays. Pour quelques M$ Hun Sen solde le patrimoine de son pays!

Répondre
Commentaire avatar

Marie Perard ven 19/02/2021 - 15:03

Comment peut on envisager de nuire ainsi à la magnifique reserve culturelle de ce si beau pays qu'est le Cambodge, en train de ressusciter de ses cendres??...Pourquoi lui assigner un complexe totalement artificiel de " loisirs" quand le pays possède des trésors inestimables dans un environnement naturel magnifique ?? Au contraire PRESERVONS ce patrimoine rare ! Vive le beau et vrai Cambodge !!

Répondre
Commentaire avatar

Sralanhcheat ven 19/02/2021 - 12:38

En tant que khmer je suis contre la vente des terres khmères aux étrangers par les dirigeants corrompus de Hun S'en juste pour mettre des dollars dans leurs poches ou dans les banques. Angkor Wat est un héritage de tous les Khmers et aussi patrimoine international ,.Les corrompus n'ont pas de conscience sur sa préservation,ils ne voient que des dollars en papier qui leur font la gloire

Répondre

Que faire au Cambodge ?

LITTERATURE

Mourir à Angkor, le premier roman de Gérard Thévenet

Gérard Thévenet est un personnage truculent. Fort de sa longue expérience du Cambodge, il a toujours une anecdote savoureuse à distiller. Il vient de publier son premier roman : Mourir à Angkor.