TEST: 2248

Quatrième Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 10/12/2021 à 02:00 | Mis à jour le 11/12/2021 à 02:32
Photo : quatrième Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge
quatrième Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge

Le 6 décembre, c’est tenu le quatrième Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge sous la présidence de S.E. le Dr. CHHIV Yiseang, Secrétaire d’État auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

 

L’Assemblée générale a réuni par visio-conférence l’ensemble des représentants francophones du corps diplomatique accrédités au Cambodge, des représentants des ministères, des universités cambodgiennes, des milieux d’affaires et des associations locales et d’une manière générale les représentants de toutes entités qui adhèrent aux valeurs de la Francophonie. M. Chékou OUSSOUMAN, représentant de l’OIF pour l’Asie et le Pacifique était également présent depuis Hanoï.

 

S.E. le Dr. CHHIV Yiseang, Secrétaire d’État auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie
S.E. le Dr. CHHIV Yiseang, Secrétaire d’État auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie 

 

La Francophonie est restée vivace malgré le Covid

 

 

La crise Covid a bien sûr impacté les activités de la Francophonie partout dans le monde. Mais le tour de table a permis de démontrer que chacun avait su faire preuve d’adaptabilité pour promouvoir le français et les valeurs de la Francophonie, notamment dans le secteur de l’enseignement.

 

Ainsi, la vitalité de l’Institut Français ne s’est pas démentie. Les cours de français ont été maintenus. La formation de fonctionnaires, de militaires cambodgiens s’est poursuivie ainsi que les échanges entre les institutions, les universités.

 

Le Covid n’a pas non plus empêché par exemple, l’ Agence Universitaire de la Francophonie de créer un centre d’employabilité francophone à Phnom Penh, ni l’institut de Technologie du Cambodge d’ouvrir un partenariat avec une école d’ingénieurs lyonnaise.

 

L’adaptation de la nouvelle normalité

 

Le Dr. CHHIV Yiseang, a invité les participants à réfléchir et à échanger sur ce concept de nouvelle normalité puisqu’il nous faudra vivre au moins pendant un certain temps avec le Covid.

 

Comme l’a souligné M Murat Yildizoglu, conseiller auprès du ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports, l’enseignement à distance pose  des difficultés pédagogiques spécifiques, mais dans un pays en développement comme le Cambodge, il rencontre en plus des problèmes de connectivité et de coût.


M. Chékou OUSSOUMAN a révélé les résultats d’une enquête menée auprès des jeunes. Il apparait que ce qu’ils attendent de la francophonie s’articule autour de quatre priorités : l’emploi , la qualité de éducation, la mobilité géographique pour découvrir et travailler et enfin la préservation de l’environnement.

 

Il a déclaré :


La Francophonie vise à aller plus loin et transformer son espace en opportunité.

 

quatrième Conseil de Promotion de la Francophonie au Cambodge
M. Chékou OUSSOUMAN, représentant de l’OIF pour l’Asie et le Pacifique

 

Par cette assemblée, la Francophonie a pu démontrer qu’elle avait su rester active malgré le covid et elle a dors et déjà, formulé des projets de coopération pour l’année à venir.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale