Mardi 27 juillet 2021

Les premiers lingots du Mondolkiri

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 22/06/2021 à 18:15 | Mis à jour le 23/06/2021 à 01:25
Photo : AKP
or en fusion

Une société australienne a officiellement lancé lundi l'exploitation de la première mine d'or commerciale du Cambodge, dans le nord-est du pays.

 

Après avoir mené 14 ans d’études la société Renaissance Minerals (Cambodia) Limited - propriété d'Emerald Resources, basée à Perth - a extrait, le 10 juin, ses premiers lingots du site aurifère d’Okvau, dans la province de Mondulkiri.

 

 

Le ministre des Mines et de l’Energie Suy Sèm, a déclaré que près de 2 millions de tonnes de minerai brut pourraient y  être extraites par an et des lingots à 90% d'or seront obtenus. L’activité emploiera un total de 462 travailleurs, dont 427 Cambodgiens.

 

Selon un communiqué de l'ambassade d'Australie à Phnom Penh, ce projet devrait générer plus de 300 millions de dollars de recettes fiscales et de redevances sur sept ans pour le pays.

 

Le projet a reçu le soutien de  Hun Sen, qui a écrit dans un message sur Facebook le 10 juin qu'il s'agissait d'une "grande réussite" pour relancer l'économie cambodgienne, durement touchée par la pandémie. 

 

Une moyenne de trois tonnes d'or pur sera produite par an au cours de ses huit premières années d'exploitation, a-t-il précisé.

 

Située dans le district de Keo Seima, la zone du projet Okvau Gold a été découpée dans les terres autrefois protégées du sanctuaire de la faune de Phnom Prich, a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental. 

 

Les habitants de Keo Seima - dont beaucoup appartiennent à des minorités autochtones - sont depuis longtemps en conflit avec les autorités au sujet de projets soutenus par le gouvernement qui, selon eux, servent de couverture à une déforestation rampante de bois précieux. 

 

Emerald Resources s'est engagée à appliquer des normes environnementales, sociales et de gouvernance conformément aux principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales et à la législation cambodgienne.

 

Mais le projet d'exploitation aurifère est mené avec "une grande responsabilité pour la protection de l'environnement et de la société", a promis Hun Sen dans son message

Sources : AKP, Ambassade d'Australie au Cambodge

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir