Vendredi 17 septembre 2021

Plus de 20 000 arrestations pour des crimes liés à la drogue en 2020

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 04/01/2021 à 06:16 | Mis à jour le 04/01/2021 à 06:26
Photo : Facebook du département anti-drogues : saisie de 50 kg de drogues le 06 décembre à la frontière thaïlandaise
cambodge, justice, drogue

La police a arrêté plus de 20 000 personnes en rapport avec le trafic de drogue et a saisi plus de 3 tonnes de stupéfiants l'année dernière sur l'ensemble du Cambodge.

 

Selon un rapport du département anti-drogue du ministère de l'Intérieur daté du 2 janvier et  le Khmer Times s’est procuré, la police a enregistré 10 193 infractions liées à la drogue dans le pays sur l’ensemble de l’année dernière.

Selon le Khmer times, le rapport indique que 20.913 suspects, dont 355 étrangers et 1.267 femmes, ont été arrêtés. 3 251 kg de drogues, dont 289 kg de marijuana ont été saisi ainsi que 148 voitures, 2 618 motos, 7 908 téléphones portables, 530 balances, 29 pistolets, 26 fusils, deux maisons, deux terrains, un condominium, un entrepôt .  20 000 dollars ont été gelés sur trois comptes bancaires.

Le nombre d'arrestations a augmenté de 20 % par rapport à l'année précédente, tandis que les saisies de drogue ont augmenté de 17 %.

 

Le général de division Truos Sochea, chef adjoint du département anti-drogue du ministère de l'Intérieur, a déclaré hier au Khmer Times que le nombre d'arrestations et le montant des saisies ont augmenté en raison de l'intensification de la répression.

Le premier ministre avait lancé sa campagne antidrogue en janvier 2017, quelques semaines seulement après la visite du chef d’État philippin, le président Rodrigo Duterte, au cours de laquelle les deux leaders s’étaient engagés à coopérer dans la lutte contre les stupéfiants. Celle-ci ne devait au départ durer que six mois. En mars 2020, le ministre de l’Intérieur Sar Kheng a réclamé des poursuites en justice contre « tous les drogués et dealers dans les affaires de consommation et de vente de stupéfiants à petite échelle ».

Dans un rapport publié par Amnesty International le 13 mai 2020, la « guerre contre la drogue » menée depuis trois ans par le gouvernement cambodgien est responsable de multiples atteintes aux droits humains dans le royaume.

Dans une directive publiée le 17 novembre, le Premier ministre avait demandé aux autorités compétentes de renforcer la répression du trafic de drogue et d'appréhender « les gros poissons » dans un contexte de trafic de drogue continu.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir