Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 10
  • 0

Phnom Penh retrouve son monument aux morts

Il s'agit en fait plus d'une réinstallation car un monument avait déjà été érigé en 1925. Il a été détruit par les Khmers rouges en 1977 qui y voyaient un symbole de la colonisation. Les Cambodgiens lui donnaient le nom de Roup Pi . "Roup signifie généralement corps ou image , ici on peut le traduire par personne", nous apprend Pascal Médeville, traducteur que nos abonnés connaissent bien. Elle représente en effet deux soldats avançant, un Poilu et un Cambodgien qui porte les lauriers de la gloire.

monument au morts de Phnom Pnehmonument au morts de Phnom Pneh
Écrit par Lepetitjournal Cambodge
Publié le 14 juillet 2023, mis à jour le 12 novembre 2023
monument aux morts de Phnom Penh 1925

 

Comme l’a souligné M Jacques Pellet, ambassadeur de France c’est grâce au geste généreux de feu sa majesté le roi Sihanouk qui offrit en 1958 un vaste terrain pour y accueillir l'ambassade de France qu’il se trouve que c’est aujourd'hui face à celle-ci que trônera ce monument aux morts ressuscité

 

monument au mort du Phnom Penh
Le monument aux morts est érigés face à l'ambassade de France

C’est lors  d'une conférence de presse conjointe avec le président français Emmanuel Macron à Paris en décembre dernier, le Premier ministre Hun Sen a déclaré que le gouvernement prévoyait de reconstruire le mémorial en face de l'ambassade de France à Phnom Penh. Les travaux ont commencé le 25 janvier et se sont achevés récemment.

 

inauguration du monument aux morts
photo AKP

 

Pendant la Première Guerre mondiale, entre 1914 et 1918, on estime à 20 000 le nombre de Cambodgiens envoyés combattre aux côtés des Français en Europe. Parmi eux, 165 ont donné leur vie pour leur pays. C’est pour  leur rendre hommage, ainsi qu'aux 33 Français originaires du Cambodge, qu’un monument a été inauguré par feu le roi Sisowath et le gouverneur général français de l'Indochine de l'époque, Martial Henri Merlin, en 1925.

 

Parmi les Cambodgiens envoyés en France, beaucoup travaillèrent dans les usines. et dans l'administration. D'autres, à partir de 1916, ont rejoint les bataillons de tirailleurs indochinois, auxquels il faut ajouter les infirmières et les chauffeurs de voiture. Ces troupes ont combattu sur le front occidental à partir de 1916, au Chemin des Dames en 1917 et dans les Vosges en 1918. 

 

soldat cambodgiens 1918

 

C'est en mémoire des soldats tombés pendant la Grande Guerre que ce monument, sculpté par l'artiste français Paul Ducuing, a été érigé en 1925. Le monument actuel est une copie de monument original, les têtes des éléphants de l'ancien monument sont toujours conservées au musée national.

 

« À la folie Khmers rouges de vouloir faire table rase du passé répond par la construction de ce monument aux morts aujourd'hui notre devoir commun de ne jamais oublier ce que fut et demeure l’horreur de la guerre.

a dit Jacques Pellet dans son discours

 

Il a conclu : “Nos deux pays partagent l’horreur de la guerre pour l’ avoir trop longtemps vécue comme un destin obligé. La première guerre mondiale devait être la der des der. Ce ne fut malheureusement pas le cas. 

Le royaume du Cambodge a payé pour sa part le lourd tribut que l'on sait. Au pied de ce monument, ce matin ayons une pensée pour nos morts et pour ceux qui sont encore victimes du fléau de la guerre. J'aurais pour ma part en ce jour solennel une pensée pour les soldats et les civils ukrainien honteusement et si violemment agressés et tués par le régime de Moscou, mais aussi pour ces jeunes soldats russes injustement, délibérément, et massivement envoyés à la mort.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024