Jeudi 24 juin 2021
Cambodge
Cambodge

Une jeune Francaise au coeur du combat de la solidarité

Par Raphaël FERRY | Publié le 30/04/2021 à 12:15 | Mis à jour le 30/04/2021 à 15:28
Photo : Claire devant les sacs de riz récoltés
Claire devant des sacs de riz recoltés

La population de travailleurs informels du Cambodge, moto top, conducteurs de tuk tuk , employés de maison, petits réparateurs… est lune à souffrir le plus de la Covid. La situation a encore empiré depuis le confinement et linstauration de zones rouges à Phnom Penh.

Certains dentre eux ont complètement perdu toute source de revenu. Une jeune française dascendance khmère, Claire, a décidé de réagir face à cette situation, lepetitjournal.com la rencontrée.

Bonjour Claire, vous avez initié la distribution de nourriture aux plus démunis; pouvez-vous nous dire comment cela a commencé  ?

Depuis le début de la vague de Covid, le 20 février dernier, le niveau de vie des travailleurs informels s’est fortement dégradé. De 10 à 15 dollars par jour, ils se sont retrouvés avec des revenus d’environ 1 dollar par jour, soit à peine de quoi payer un repas quotidien. En soutien aux tuk-tuks de notre quartier, nous avons commencé à distribuer des kits de première nécessité comprenant riz, nouilles, poisson, produits d’hygiène et pack d’eau.

Face à la détresse grandissante, nos distributions se sont étendues. Pour cela, j’ai posté un appel auprès de mes amis sur Facebook, auquel beaucoup ont répond présents. La page COVD Help a été créée peu de temps après, et plusieurs personnes se sont portées volontaires pour dupliquer ces actions. Nous sommes aujourd’hui 5 personnes dans l’organisation, en plus d’une vingtaine de volontaires.

 

un jeune cambodgien offre de la nourriture à un cyclopousse

Quelle est la nature de vos dons ?

Dans les premiers kits, avant le confinement, nos kits étaient composés de nourriture (riz, poisson, nouilles) et de produits d’hygiène (brosses à dents et dentifrice, savon). Depuis le confinement, l’urgence est à la nourriture. Nos kits comprennent actuellement 10kg de riz, 10 conserves de poisson et un savon, le tout pour un total de 9$ par kit.

Toujours à cause du confinement, nous ne pouvons plus nous déplacer. Nous avons donc décidé de soutenir l’association IDEA,* qui compte 5000 membres à Phnom Penh parmi les travailleurs informels : collecteurs de déchets, vendeurs de rue, chauffeurs de tuk-tuk et de motodop, et travailleurs domestiques.

En 10 jours, les équipes d’IDEA se sont déjà rendues auprès de 2500 membres à travers tout Phnom Penh, zones rouges comprises. Notre objectif est de soutenir l’ensemble des 5000 membres, et, si la situation se prolonge, de poursuivre ensuite l’aide d’urgence notamment dans les zones rouges.

Comment en êtes-vous arrivée à travailler maintenant avec IDEA qui est une association qui représente les travailleurs informels ?

Créée en 2005, IDEA est une association menant des actions fortes pour promouvoir les droits des travailleurs informels. Grâce à un réseau de 14000 membres dans tout le pays et une implantation importante dans les communautés, elle était la plus à même d’accéder rapidement aux personnes isolées en cette période de crise.

Nous, (l’équipe de COVD Help) nous occupons de lever des fonds, de tenir nos donateurs informés de la situation et des distributions, et de coordonner tous les achats et les livraisons jusqu’à l’entrepôt d’IDEA.

Ensuite, les équipes d’IDEA prennent le relais. Chaque matin, elles chargent plusieurs tuk-tuks de sacs de riz et de cartons de poisson, puis elles s’attribuent des quartiers et sillonnent la ville à la rencontre des bénéficiaires. Ces équipes ont une capacité de près de 900 personnes par jour.

Comment votre travail sarticule t-il avec celui des nombreuses ONG déjà présentes au Cambodge et avec celui du gouvernement ?

Depuis le début de la crise, nous avons pris contact avec les initiateurs de plusieurs projets d’aide d’urgence dont :

  • Local4Local, qui distribue des repas aux membres de l’association de conservation des Cyclos,
  • Le projet Covid Relief de l’ONG Friends International, avec la distribution de repas aux enfants et familles
  • Les distributions en zones rouges du Rescue Task Force Cambodia

Il n’y a pas de collaboration en tant que telle sur le terrain, car les groupes de bénéficiaires sont différents. En revanche, nous échangeons sur nos pratiques, nos fournisseurs et autres informations utiles pouvant faciliter les actions de terrain de chacun.

COVD Help est une réponse immédiate à une crise sociale extrême, conséquences de l’événement du 20 février. Nous sommes et resterons une initiative informelle et temporaire, en réponse immédiate à une crise.

 

Un jeune homme cambodgien marque son respect à un ancien

 

Quels sont vos besoins et comment vous aider ?

Avec le prolongement du confinement dans certaines zones, notre objectif actuel est d’atteindre les 20 000$ qui nous permettront de composer 2500 kits d’urgence supplémentaires à destination des travailleurs informels situés en zones rouges et oranges ne pouvant toujours pas reprendre le travail.

Pour nous soutenir, vous pouvez partager notre page Facebook et contribuer à notre cagnotte GoFundMe dont le lien est Ici.

D’avance, un grand merci à tous pour votre soutien.

 

Nous laissons Claire retourner à ses activité. Elle me laisse l'image d'une jeunesse déterminée investie, mobilisée, réactive et généreuse. Des jeunes femmes comme elles sont une lueur d'espoir en cette période si difficile. Merci Claire (et les autres) de rendre ce monde plus beau, plus humain.

* The Independent Democratic Association of Informal Economy (IDEA) est une ONG regroupant les chauffeurs de moto dop, de tricycle, de taxi, les petits vendeurs et restaurateurs en vue de les représenter.  

 

 

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jean-Paul sam 01/05/2021 - 10:13

Bravo Claire !

Répondre

Actualités

Sécurité routière

Les véritables causes des accidents de la route au Cambodge

Le Comité national de la sécurité routière et les Nations Unies  ont publié un rapport sur les accidents de la route au Cambodge et leur coût économique en 2019.

Que faire au Cambodge ?

LITTERATURE

Mourir à Angkor, le premier roman de Gérard Thévenet

Gérard Thévenet est un personnage truculent. Fort de sa longue expérience du Cambodge, il a toujours une anecdote savoureuse à distiller. Il vient de publier son premier roman : Mourir à Angkor.