Samedi 19 juin 2021
Cambodge
Cambodge

De nouvelles zones rouges à Phnom Penh

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 28/04/2021 à 10:00 | Mis à jour le 28/04/2021 à 10:19
Photo : Lepetitjournal
Phnom Pneh désert confinement covid

Quatre autres quartiers de la capitale cambodgienne ont été classés comme zones rouges, par l'Administration municipale mardi soir. Hun Sen demande à l’armée d’intervenir pour la vaccination.

Ces nouveaux quartiers sont :

  • Prey Sâr et Dangkor de l’arrondissement Dangkor,
  • Boeung Tompun de l’arrondissement Meanchey et
  • Tuol Sangkè 1 de l’arrondissement Russey Keo.

Ils s’ajoutent aux zones rouges déjà existantes qui sont :

  • le quartier Boeung Salang de l’arrondissement Tuol Kok,
  • les quartiers Stung Meanchey 1, 2, 3 de l’arrondissement Meanchey et l
  • e quartier Chom Chao 1 de l’arrondissement Pursenchey.

Dans ces zones rouges, les gens ne sont pas autorisés à quitter leur maison, sauf pour des raisons essentielles. Les activités sportives à l'extérieur de la maison sont également interdites. Les marchés, les magasins d'alimentation et les autres activités commerciales sont suspendus, à l'exception des services sociaux de base.

Pour contrer la pandémie, le Premier ministre a annoncé dans un message vocal tard hier soir, vouloir vacciner toutes les personnes de plus de 18 ans (étranger compris) de la capitale et de la province de Kandal, soit environ 3 millions de personnes selon lui, en commençant par ceux vivant dans les zones rouges.

Cette campagne de vaccination pourrait commencer avant le 5 mai avec l’aide de l’armée. 

Hier le ministère de la Santé déplorait 580 nouveaux cas positifs et cinq nouveaux décès.

Sources : AKP ; www.freshnewsasia.com

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

LITTERATURE

Mourir à Angkor, le premier roman de Gérard Thévenet

Gérard Thévenet est un personnage truculent. Fort de sa longue expérience du Cambodge, il a toujours une anecdote savoureuse à distiller. Il vient de publier son premier roman : Mourir à Angkor.