Vendredi 17 septembre 2021

La quarantaine au Cambodge : des Français témoignent

Par Juliette FONTAINE | Publié le 30/07/2021 à 02:00 | Mis à jour le 31/07/2021 à 20:57
Photo : Markus Winkler
une machine à écrire.

Depuis novembre 2020, venir au Cambodge est synonyme de 14 jours d'isolement. Effectuée dans un hôtel choisi par le gouvernement, la quarantaine peut inquiéter les nouveaux arrivants. Lepetitjournal fait le point sur sa pratique sept mois après son instauration.

 

Alors que le Covid n'avait pas encore touché le pays, le 18 novembre 2020 le Cambodge a mis en place, une quatorzaine obligatoire pour tous ceux se rendant au Royaume, espérant pouvoir le contenir.

Passer quatorze jours minimum enfermé dans une chambre d’hôtel, dans un pays inconnu pour certains à l’autre bout du monde n’est pas anodin, et beaucoup appréhendent cette épreuve.

Il faut bien comprendre que pour l'instant, (mis à part les diplomates qui jouissent depuis peu d'un statut particulier ) le nouvel arrivant n'a pas le choix de l'hôtel. Il suit simplement le groupe avec lequel il est arrivé.

La qualité des prestations varie bien sûr d'un établissement à l'autre. lepetitjournal.com vous rapporte des témoignages de Français ayant vécu une quarantaine au Cambodge. 

 

Une quatorzaine au Sokha Phnom Penh ou au Courtyard by Marriott

Depuis le 23 juillet, les voyageurs entrants peuvent désormais choisir de passer leur quatorzaine soit au Sokha Phnom Penh Hotel & Residence, ou au Courtyard by Marriott Phnom Penh.

 

Pour ce faire, ils devront simplement prouver qu’ils y ont réservé leur chambre.

 

Le reste des formalités demeure identique au voyageur lamda : visa valide délivré par l'ambassade du Cambodge ou par le consulat cambodgien du pays concerné, un certificat de santé délivré par l'autorité sanitaire reconnue par le gouvernement dans les 72 heures précédant le départ et une attestation de souscription à l'assurance maladie requise pour les voyageurs étrangers pour le traitement du COVID-19, en montrant une copie certifiée conforme.

Le passager doit tout de même déposer 2 000 dollars de caution qui lui sera remboursée.

 

Cette mesure étant très récente, nous n’avons pas pu interroger de voyageurs ayant séjourné dans ces hôtels.

 

Comment bien anticiper sa quarantaine ?

La première chose à faire est bien évidemment de se préparer à toute éventualité lors de votre voyage pour arriver serein sur votre lieu de quarantaine. Les conditions d'entrée sont extrêmement strictes, il faut donc avoir tous les documents  en couleur, c’est-à-dire, le test covid, l’attestation du médecin et l’assurance FORTE Covid. Contrairement à ce que certains forums affirment, certaines compagnies aériennes imposent d’avoir les 2 000 $ de caution en espèces avant votre départ.

Camille J. a pris l'avion en janvier avec la compagnie aérienne Korean Airline :  

J'avais eu l'information comme quoi il était possible de payer la caution par carte bancaire en arrivant au Cambodge. Cependant au moment de m'enregistrer à Paris, la compagnie aérienne a refusé de m'accepter à bord si je n'avais pas ma caution en espèces. J'ai dû prendre un taxi en urgence pour Aulnay-sous-bois puisque aucun distributeur de l'aéroport ne fonctionnait. J'ai eu mon avion juste à temps.

Tous les nouveaux venus sont frappés par le manque d'information du départ de France jusqu'à la sortie de l'hôtel de quarantaine.  

Néanmoins, de nombreux groupes Facebook sont à la disposition des expatriés et de nombreux témoignages sont disponibles.

 

« Le mieux est de se renseigner au maximum avant son arrivée. Même si nous disposons de peu d’informations et que les expériences varient selon les individus, cela m’a permis d’atténuer certaines angoisses, nous confie Nicolas D. Cependant même à notre arrivée il est difficile d’avoir des informations puisque tous les employés de l'aéroport puis de l'hôtel ne parlent pas anglais. »

 

vue du Sokha hôtel
La vue sur Phnom Penh depuis une chambre de quarantaine , si proche et si loin.

 

La quatorzaine au Cambodge : un environnement anxiogène ?

Il est strictement interdit de sortir de sa chambre. C'est donc une épreuve particulièrement difficile pour ceux qui n'aiment pas vivre reclus.

 Certains ne pouvant pas ouvrir la fenêtre pour aérer ont préféré aller fumer dans les toilettes comme dans leurs années lycée. 

Mes voisins fumaient dans leur chambre puisqu'ils ne pouvaient pas ouvrir leur fenêtre. Avec l'aération, toute l'odeur s'infiltrait dans la mienne. L'hôtel m'a néanmoins laissé changer de chambre, rassure Mathilde D. 

 

C'est surtout le manque d'information qui est extrêmement déroutant et certaines situations peuvent devenir anxiogène.

Camille J., arrivée en février, a été contrainte de rester trois jours supplémentaires suite au test positif de son voisin de chambre.

J’avais très peu de réponse de la part de l’hôtel concernant le test supplémentaire que j’allais devoir faire et sur la date de ma sortie. J’ai dû fortement insister pour pouvoir me refaire tester. J’ai également contacté l’Association d’Entraide des Français au Cambodge qui m’a aidé à communiquer avec l’hôtel et à obtenir des informations sur mon sort. 

Faire une quatorzaine avec un bébé

Si gérer sa propre quarantaine est encore faisable, s’occuper de celle d'un bébé ou d’un enfant est d’autant plus angoissant.

Mélissandre est arrivée avec son mari et sa fille de 3 mois en quarantaine en février. Elle conseille de se préparer à toute éventualité avant de voyager avec un bébé. Pour sa part, la valise de sa fille était composée uniquement des affaires nécessaires à la quarantaine et le reste avait été livré par la poste chez des amis à Phnom Penh. Elle leur avait par ailleurs demandé de lui livrer de l’eau Kulen, riche en magnésium, et du lait en poudre pour bébé. Cependant, certains hôtels n’acceptent pas les livraisons depuis l’extérieur.

 

Il faut absolument contacter son ambassade avant d’arriver en quarantaine. Ils nous avaient trouvé un médecin qui pourrait venir à l’hôtel si ma fille était malade. C’est cette éventualité qui était la plus angoissante. En effet, pour que le médecin ait l’autorisation d’ausculter mon enfant en quarantaine, il aurait fallu l’obtention de certaines autorisations et les démarches auraient pu durer 24 heures, ce qui est long avec un bébé malade. Heureusement, nous n’avons pas eu à affronter ce problème, nous confie-t-elle .

Elle conseille donc de prévoir des médicaments sous forme liquide et en suppositoire.

 

 Je pense personnellement que la quarantaine est faisable avec un enfant de moins d’un an. Entre 1 an et 11 ans, le plus gros problème est sûrement celui des repas. Dans certains hôtels, les plats sont très épicés, d’autant plus que les enfants peuvent être compliqués pour la nourriture à cet âge là. Sans parler des occupations et du manque de mouvement et de dépense qu’impose la quarantaine. 

Les repas : l’angoisse des Français

La plus grande angoisse des Français arrivant en quatorzaine, et n'importe où d'ailleurs, est bien entendu la gestion des repas. Une fois encore la qualité de la nourriture varie grandement en fonction des hôtels. Cependant c’est bien celle-ci qui a souvent été l’épreuve la plus difficile à vivre. Certains hôtels imposent le menu et les repas trois fois par jour. Dans d’autres, vous aurez la chance de choisir le nombre de repas que vous souhaitez consommer mais également votre menu, parmi une sélection d’une dizaine de plats. Les témoignages sont très divers au sein d’un même hôtel, l’enfermement jouant grandement sur l’humeur et la capacité d’adaptation à de nouvelles saveurs.

Dans les hôtels imposant trois repas par jour, les repas sont souvent livrés tôt, vers 7h, dans des barquettes en plastique.

« Les repas étaient extrêmement monotones. Nous avions des viandes bien trop souvent non identifiées. Surtout qu’à l’arrivée, nous ne connaissions pas du tout les habitudes alimentaires cambodgiennes. Avoir du poulet au petit déjeuner était assez particulier, nous confie Alexis H., arrivé en janvier. Heureusement j’avais emporté quelques paquets de gâteaux, du beaufort et du saucisson. »

 

petit déjeuner
Un petit déjeuner servi en quarantaine

 

Certains hôtels pourront vous proposer d'autres plats. N'hésitez pas à demander. Quelques fois c'est possible, d'autres non.

 

Les services de livraison de repas en quatorzaine

Il existe enfin des services de livraison de nourriture très performants tel que Food Panda ou Nham 24 qui pourront vous offrir toute la variété gastronomique de Phnom Penh. De nombreux voyageurs nous ayant fait par de problèmes de communication, nous vous conseillons de vous rapproché de votre réception avant de commencer à commander de la nourriture extérieure.

 

Vivre au mieux sa quarantaine au Cambodge

Afin de vivre au mieux ses 14 jours d’enfermement, Margaux M., arrivée à Phnom Penh en mars, conseille de s’imposer un rythme :

«  Nous nous réveillions à heure régulière. Nous mangions à heure fixe et faisions un peu de sport. En revanche, il était très difficile de se concentrer. Lire ou regarder un film nous prenait de l’énergie et nous avions perdu toute motivation. »

 

Alexandre H., arrivé en mai, en a profité pour prendre des cours de khmer et commencer à s’immerger dans la culture du pays.

« J’ai également demandé à mon maître de stage de me donner des petites tâches à faire pour commencer à me plonger dans l’entreprise. Je me suis rapidement imposé les horaires que j’aurais en sortant de quarantaine afin de m’adapter au pays le plus rapidement possible. »

 

Tous les hôtels ayant l'avantage de disposer d'une connexion internet correcte, il est indispensable d'emporter son ordinateur afin de commencer à travailler. Vous pouvez également en profiter aussi pour suivre des formations en ligne.

Internet regorge d'idées. TV5monde plus offre gratuitement des films français en ligne. Youtube foisonne de formations et de divertissements. Pourquoi ne pas y apprendre quelques rudiments de khmer ?  Nous invitons tous ceux qui voudraient se perfectionner en métaphysique et philosophie de la connaissance ou en chimie des processus biologiques d'aller faire un tour sur le site du Collège de France qui dispense des cours sur des sujets très variés. Attention pour des raisons de droit on ne peut pas regarder les chaînes françaises au Cambodge sans passer par un VPN.

 

L'hygiène en quarantaine

Par ailleurs, dans la plupart des hôtels, il n'y a pas de prestation de ménage pendant les 14 jours. 

J'avais vu sur les forums que le ménage ne serait sûrement pas fait pendant deux semaines. J'avais donc emporté des lingettes nettoyantes que je passais sur les surfaces et sur le sol. Pour les draps, je conseille d'en emporter dans sa valise pour pouvoir les changer en cours de quarantaine puisque nous passons beaucoup de temps dans notre lit pendant ce séjour, recommande Julie, arrivée en janvier 2021.  En ce qui concerne le linge, je lavais mes vêtements à la main dans l'évier de la salle de bain. 

Là aussi, nous vous conseillons de demander. Vous n'obtiendrez pas  que quelqu'un nettoie votre chambre - c'est contraire au concept même de quarantaine - mais vous obtiendrez draps et serviettes propres. Les hôtels ont généralement aussi un service de laundry.

Sortir de quarantaine au Cambodge : le prix et le mot de la fin 

La quarantaine revient entre 1300 et 2000 $ par personne selon l’hôtel : ce n'est pas parce qu'une chambre est partagée que le prix va l'être.  Ainsi passer sa quarantaine en couple avec un enfant coûtera simplement trois fois le prix d'une personne seule.

 

Si certains gardent un très mauvais souvenir du confinement, la plupart nous ont confié que celle-ci devenait rapidement un lointain souvenir.

« J’ai vite oublié la quatorzaine. En quelques jours, nous avions déjà trouvé notre appartement et nos motos, notre vie à Phnom Penh s’est mise en route dès notre sortie," affirme Alexandre H.

 

Vous l’aurez compris, les quatorzaines varient grandement de l' une à  l'autre. L’important est de se préparer au mieux aux 14 jours d’enfermement en se fixant des activités, sachant que selon le résultat de votre test Covid du 13e jour, la quarantaine peut s’allonger de quelques jours.

Nous vous recommandons
Juliette Fontaine

Juliette FONTAINE

Étudiante à Sciences Po Aix en Provence, j’effectue un stage au sein de la rédaction du Petit Journal Cambodge. Passionnée d’équitation, de nature et de voyages, je découvre Phnom Penh pour la première fois.
0 Commentaire (s) Réagir