TEST: 2248

Un gang de Sihanoukville a séquestré un Chinois pour lui voler son sang

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 23/02/2022 à 18:30 | Mis à jour le 23/02/2022 à 12:24
Photo : Crédit Photo : The Paper (dans l'article du South China Morning Post)
Li à l'hôpital de Sihanoukville

Un gang de Sihanoukville a enlevé et séquestré un ressortissant chinois et lui a prélevé du sang pendant six mois, mettant ainsi sa vie en danger.

 

Mercredi, le Beijing Youth Daily qui est l’organe du Comité municipal de Pékin de la Ligue de la jeunesse communiste a publié une interview d'un homme qui a déclaré avoir été victime de traite d’être humain au Cambodge. 

 

Attiré par une annonce mensongère, il se fait enlever

 

L’homme en question a 31 ans et se nomme Li. En juin dernier en réponse à une offre d'emploi de videur de boîte de nuit très alléchante, il s‘est rendu dans la région de Guangxi, dans le sud-ouest du pays. Là il aurait été enlevé et conduit via le Vietnam jusqu’à Sihanoukville.

 

Là un gang mafieux l’a séquestré et voulait l’obliger à participer à des escroqueries en ligne. Li a refusé. Selon le New York post,  après avoir appris qu'il était orphelin, ne pouvant donc pas subir de rançon, le gang a choisi de l'utiliser comme "producteur de sang ».

 

800 Ml de sang prélevés chaque mois

 

En effet, le sang de Li est O négatif, un groupe très recherché puisque qu’il fait de Li un donneur universel.

 

Selon lui, au moins sept autres hommes ont été détenus dans la même pièce que lui. Li a déclaré que, comme il est du groupe sanguin universel O négatif, le gang lui a prélevé plus de sang qu'aux autres hommes.

Il a également déclaré que ses ravisseurs avaient menacé de le vendre à des "préleveurs" d'organes illégaux s'il ne leur donnait pas son sang.

Selon South China Morning post Li s'est vu prélever 800 ml de sang chaque mois depuis août de l'année dernière. Le sang était très probablement vendu à des acheteurs privés en ligne, rapporte le journal.

 

Les directives relatives à la sécurité du don de sang recommandent de ne pas dépasser 500 ml par don. La Croix-Rouge américaine conseille aux gens de ne pas donner leur sang plus fréquemment que tous les 56 jours. Toutefois, si des globules rouges sont prélevés, le nombre de dons pouvant être effectués en toute sécurité tombe à environ trois fois par an.

À la suite de cette épreuve, les bras de Li sont couverts d'ecchymoses et de marques d’aiguilles. Il est maintenant soigné à l’hôpital.

 

Mises en garde de l’Ambassade de Chine au Cambodge.

 

Selon Reuter, Jeudi, dans une déclaration, l'ambassade de Chine au Cambodge a donné son nom de famille comme étant Li et a confirmé certaines parties de son histoire. Le communiqué indique : 

 

L'ambassade de Chine rappelle une fois de plus aux citoyens chinois qui veulent travailler au Cambodge de suivre les voies officielles et de ne pas croire aux fausses annonces d'emplois bien rémunérées.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale